Les garderies à 7$: un cadeau de 200M$...à Ottawa

Publié le 16/08/2012 à 09:55, mis à jour le 16/08/2012 à 10:41

Les garderies à 7$: un cadeau de 200M$...à Ottawa

Publié le 16/08/2012 à 09:55, mis à jour le 16/08/2012 à 10:41

Par Dominique Froment

L'approche proposée serait bénéfique pour les familles à faible revenu, fait valoir le professeur. Photo : LesAffaires.com

Le système de garderies à 7 $ fait perdre 200M$ par année aux familles québécoises, au profit d’Ottawa. C’est ce que soutient Jean-Yves Duclos, professeur au Département d’économique de l’Université Laval.


«Passer du système actuel à un système de remboursement proportionnel aux frais de gardes totaux permettrait d’augmenter le revenu après impôts des familles québécoises d’un montant moyen de 1000 $ par enfant en garderies subventionnées et cela, sans qu’il n’en coûte rien au gouvernement du Québec», estime M. Duclos.


Lisez: La vérité sur les frais de garde d'enfants


«Le système de financement des services de garde au Québec fait perdre annuellement près de 200 millions de dollars aux familles québécoises parce qu’il permet aux parents de déduire de leur revenu imposable au fédéral seulement 7 $ par jour, et non le coût total et réel de la garde de leurs enfants, qui se situe entre 30 $ et 55 $ par jour», explique M. Duclos. À son avis, il estime qu’il serait simple de corriger la situation.


Au lieu d’une facture affichant un tarif qui ne reflète pas le vrai coût de la garde des enfants, la facture remise aux parents indiquerait le coût réel des frais de garde. Une proportion de ces frais de garde leur serait rapidement remboursée, en élargissant le crédit d’impôt provincial (dont le taux varie entre 26% et 75%) aux frais des garderies.


Les mérites de cette approche, page 2


Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier Aéronautique supprime 1 800 emplois

23/07/2014 | Martin Jolicoeur

Le couperet tombe de nouveau chez Bombardier qui supprime 1 800 postes et annonce le départ du président, Guy Hachey.

Facebook poursuit sa croissance

23/07/2014 | AFP

Le réseau social a doublé son bénéfice tout en affichant une croissance de ses revenus publicitaires.

Relance économique: le ministre Oliver préfère réduire déficit

23/07/2014

Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, rejette une recommandation d'un rapport publié par ...