ImpĂ´ts : 72 % des Canadiens s'improvisent comptables

Publié le 11/04/2012 à 10:26, mis à jour le 16/04/2012 à 16:33

ImpĂ´ts : 72 % des Canadiens s'improvisent comptables

Publié le 11/04/2012 à 10:26, mis à jour le 16/04/2012 à 16:33

Si près du trois quart des Canadiens préparent leurs déclarations d'impôts eux-mêmes, ils ne sont pas nécessairement tous à l’aise avec la fiscalité des placements, selon un récent sondage mené pour le compte de BMO Nesbitt Burns.


Les Canadiens ont d'ailleurs confiance dans leurs talents de comptables puisque 84 % soutiennent que leur déclaration de revenus leur fera profiter de toutes les déductions fiscales, crédits et autres économies d'impôt disponibles.


Chez ceux qui décident de ne pas faire leur déclaration eux-mêmes, 38 % des Canadiens font appel aux services d'un professionnel et 18 % confient la tâche à un ami ou à un membre de la famille.


Par contre, seulement 58 % des Canadiens savent comment sont imposés les gains de capital. De plus, près de deux Canadiens sur trois, ou 63 %, peuvent expliquer comment les revenus de dividendes sont imposés.


Soixante et douze pour cent des Canadiens qui préparent leur déclaration de revenus eux-mêmes connaissent les incidences fiscales du Compte d'épargne libre d'impôt (CELI), comparativement à seulement 54 % de ceux qui ne la préparent pas eux-mêmes.


Cette année, 23 % des Canadiens ne s'attendent pas à recevoir un remboursement d'impôt cette année. Selon l'Agence du revenu du Canada, le remboursement d'impôt moyen se chiffrait à 1 506 $ l'an dernier.


Le sondage a par ailleurs fait ressortir qu'un seul Canadien sur cinq comprend les répercussions fiscales d'un transfert de patrimoine lors du décès d'un être cher.

Sur le même sujet

La nécessité d’une journée nationale de la philanthropie

14/11/2014 | Alexandre Raymond

BLOGUE. La philanthropie n’est pas seulement l’affaire d’un petit groupe de personnes voulant se dédier à une cause.

Emploi: la saignée du temps plein au Québec se poursuit

Mis à jour le 07/11/2014

Le taux de chômage touche son plus bas depuis novembre 2008 au Canada; le Québec perd 30000 postes temps plein.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Avez-vous besoin d'un coach de retraite?

09:00 | Nafi Alibert

Après avoir été un meilleur employé ou un meilleur entrepreneur, comment devenir un meilleur retraité ?

Mariage: Partir du bon pied, la deuxième fois

22/11/2014 | Judith Lussier

  Se marier une deuxième fois ? Pourquoi pas ! C'est une excellente occasion de mettre ses finances en ...

Mettez un REEE dans les bas de Noël!

Plutôt que d'offrir un jouet Made in China à votre neveu pour Noël, contribuer à son ...