ImpĂ´ts : 72 % des Canadiens s'improvisent comptables

Publié le 11/04/2012 à 10:26, mis à jour le 16/04/2012 à 16:33

ImpĂ´ts : 72 % des Canadiens s'improvisent comptables

Publié le 11/04/2012 à 10:26, mis à jour le 16/04/2012 à 16:33

Si près du trois quart des Canadiens préparent leurs déclarations d'impôts eux-mêmes, ils ne sont pas nécessairement tous à l’aise avec la fiscalité des placements, selon un récent sondage mené pour le compte de BMO Nesbitt Burns.


Les Canadiens ont d'ailleurs confiance dans leurs talents de comptables puisque 84 % soutiennent que leur déclaration de revenus leur fera profiter de toutes les déductions fiscales, crédits et autres économies d'impôt disponibles.


Chez ceux qui décident de ne pas faire leur déclaration eux-mêmes, 38 % des Canadiens font appel aux services d'un professionnel et 18 % confient la tâche à un ami ou à un membre de la famille.


Par contre, seulement 58 % des Canadiens savent comment sont imposés les gains de capital. De plus, près de deux Canadiens sur trois, ou 63 %, peuvent expliquer comment les revenus de dividendes sont imposés.


Soixante et douze pour cent des Canadiens qui préparent leur déclaration de revenus eux-mêmes connaissent les incidences fiscales du Compte d'épargne libre d'impôt (CELI), comparativement à seulement 54 % de ceux qui ne la préparent pas eux-mêmes.


Cette année, 23 % des Canadiens ne s'attendent pas à recevoir un remboursement d'impôt cette année. Selon l'Agence du revenu du Canada, le remboursement d'impôt moyen se chiffrait à 1 506 $ l'an dernier.


Le sondage a par ailleurs fait ressortir qu'un seul Canadien sur cinq comprend les répercussions fiscales d'un transfert de patrimoine lors du décès d'un être cher.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut Ă©viter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.