Vers une indemnité pour vols en retard au Canada

Publié le 17/12/2018 à 15:32

Vers une indemnité pour vols en retard au Canada

Publié le 17/12/2018 à 15:32

Par La Presse Canadienne

[Photo:123rf]

Les passagers aériens au Canada seront prochainement éligibles à des compensations financières importantes pour les vols en retard et les bagages perdus, a promis lundi le ministre des Transports en présentant un projet de règlement sur la protection des voyageurs.


Ce projet fait suite à de nombreuses plaintes des passagers concernant des compagnies opérant au Canada, notamment de voyageurs coincés pendant près de six heures dans un avion sur le tarmac de l’aéroport d’Ottawa en juillet 2017, en pleine canicule et sans air conditionné à bord de l’appareil.


Les nouvelles règles s’appliqueront à tous les vols intérieurs, au départ ou à destination du Canada.


Elles prévoient des indemnisations pouvant atteindre 1 000 dollars canadiens en cas de retard ou d’annulation d’un vol et 2 500 dollars pour les passagers débarqués d’un avion en raison d’une surréservation de la part de la compagnie.


« Nous connaissons tous quelqu’un qui a eu une expérience de vol négative ou on a tous vu des histoires semblables aux informations », a dit le ministre des Transports Marc Garneau.


« Hormis des circonstances indépendantes de leur volonté, nous allons nous assurer que les lignes aériennes traitent leurs passagers avec le respect qu’ils méritent et qu’elles respectent leurs engagements », a-t-il ajouté.


Une indemnité est aussi prévue pour les bagages perdus ou endommagés, outre le remboursement des frais de bagages.


Les passagers pourront également débarquer d’un avion immobilisé pendant plus de trois heures sur le tarmac et sans perspective de décollage imminent.


Les compagnies devront par ailleurs fournir aux passagers de la nourriture, des boissons et de l’hébergement en cas de vol retardé.


Les Canadiens auront deux mois pour commenter le projet de règlement à partir de sa publication au journal officiel.


Ottawa a examiné les règles en vigueur aux États-Unis et dans l’Union européenne pour élaborer les siennes, a précisé M. Garneau.


Environ 5,5 millions d’avions décollent ou atterrissent chaque année dans les 91 aéroports du Canada.


Compte tenu de l’immensité du territoire, le transport aérien joue un rôle primordial entre les diverses régions du Canada. Un vol d’un bout à l’autre du pays, d’Est en Ouest, prend en moyenne huit heures.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

À surveiller: Metro, Saputo et AstraZeneca

Que faire avec les titres de Metro Saputo et AstraZeneca? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir mercredi

Des robots en épicerie pour bientôt? Les autos électriques sont plus propres, point. Pourquoi pas du lait de coquerelle?

Rembourser l'hypothèque ou garnir le CELI?

Une lectrice doute que ce soit plus rentable d'investir un héritage dans un CELI plutôt que de rembourser l'hypothèque.