Un nombre record de Canadiens dépendent de la charité pour se nourrir

Publié le 30/10/2012 à 15:24, mis à jour le 08/10/2013 à 09:03

Un nombre record de Canadiens dépendent de la charité pour se nourrir

Publié le 30/10/2012 à 15:24, mis à jour le 08/10/2013 à 09:03

Par AFP

Un nombre record de Canadiens, environ 882 000, dépendent chaque mois de la charité des autres pour manger, selon le bilan annuel du réseau des banques alimentaires canadiennes présenté mardi.


Parmi ces usagers, 339 000 ou 38% étaient des enfants, selon un rapport de l'organisation.


Après avoir légèrement fléchi en 2011, la fréquentation des banques alimentaires était en hausse de 2,4% en 2012 et 31% par rapport au niveau d'avant la récession de 2008-2009.


Pour 11% des usagers (93 000 personnes), 2012 marquait la première fois où ils avaient recours à des services d'aide alimentaire d'urgence.


En outre, environ la moitié des ménages canadiens qui utilisaient ces services étaient des familles avec des enfants.


« Il est consternant que dans un pays prospère comme le Canada, des milliers d'enfants dépendent des banques alimentaires pour avoir suffisamment de quoi manger chaque mois », a déclaré Katharine Schmidt, directrice des Banques alimentaires du Canada. « Bien que les banques alimentaires fassent ce qu'elles peuvent pour répondre au besoin, trop d'enfants se rendent à l'école l'estomac vide ».

Sur le même sujet

Combien ça coûte un bar chez soi?

Édition de Novembre 2014 | Steeve Proulx

S'équiper pour veiller tard, ça revient à combien ?

Réduire votre facture d'électricité cet hiver

Édition de Novembre 2014 | Didier Bert

Avec l'hiver qui arrive, les températures chutent, mais les dépenses en électricité ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Soprema: Drummondville défriche la Chine

Il y a 16 minutes | Suzanne Dansereau

La filiale québécoise de la société française Soprema a la mission de s'implanter en Chine.

Le co-fondateur d'Android quitte Google

Il y a 43 minutes | AFP

Andy Rubin avait intégré Google en 2005, quand le groupe internet avait racheté Android, alors une petite startup.

La correction évitée, comment terminerons-nous l'année?

10:49 | Jean Gagnon

À l’échelle mondiale, la correction boursière a été évitée de peu en octobre. Que nous réserve le reste de l'année?