Taux d'intérêt: pas de hausse avant le troisième trimestre de 2014

Publié le 14/03/2013 à 12:22, mis à jour le 08/10/2013 à 08:14

Taux d'intérêt: pas de hausse avant le troisième trimestre de 2014

Publié le 14/03/2013 à 12:22, mis à jour le 08/10/2013 à 08:14

Par Yannick Clérouin

Photo: Bloomberg

Les économistes canadiens sont plus convaincus qu’ils ne l’ont été au cours de la dernière année que la Banque du Canada ne relèvera pas ses taux d’intérêt avant au plus tôt au troisième trimestre de 2014.


Selon un sondage réalisé par Bloomberg, les analystes prévoient que la banque centrale maintiendra son taux directeur au niveau actuel de 1% jusqu’au troisième trimestre de l’année prochaine.


C’est deux trimestres plus tard que ce qu’anticipaient les prévisionnistes lors du sondage réalisé le mois dernier, et le délai le plus éloigné depuis novembre 2011, signale Bloomberg.


Mark Carney, le patron de la Banque du Canada qui cèdera son poste pour diriger la Banque d’Angleterre en juillet prochain, a indiqué le 6 mars que les taux d’intérêt demeureront bas pendant «un certain temps», tout en réitérant son intention de resserrer les conditions de crédit lorsque le contexte économique le permettra.


«Comme l’économie canadienne continue d’afficher des capacités inutilisées, que les perspectives en matière d’inflation sont modérées et que l’évolution des déséquilibres dans le secteur des ménages est plus constructive, la détente monétaire considérable en place actuellement demeurera probablement appropriée pendant un certain temps, après quoi une réduction modeste sera probablement nécessaire, de façon à atteindre la cible d’inflation de 2 %», avait mentionné la Banque dans son communiqué.


Benoit P. Durocher, économiste de Desjardins, avait indiqué dans la foulée de la décision de la Banque du Canada qu’il n’anticipait pas un resserrement des conditions de crédit avant la fin d’année prochaine. «Compte tenu des nombreuses difficultés économiques, nous sommes d’avis que la Banque du Canada devra patienter au moins jusqu’à la fin de 2014 avant de procéder à une hausse de ses taux directeurs.» Selon lui, le Rapport sur la politique monétaire qui sera publié en avril pourrait comporter «un autre adoucissement dans le discours et, possiblement, une disparition de la référence aux hausses éventuelles de taux directeurs».


Les économistes sondés par Bloomberg ont également réduit leurs prévisions de croissance pour l’économie canadienne. La 11e économie du monde devrait croître de 1,6% en 2013, à un rythme moindre que la croissance de 1,8% prévue le mois dernier et à une vitesse bien inférieur à celle de 2% prévue par les dirigeants de la banque centrale en janvier.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Comment je vois et joue le secteur bancaire

Édition du 22 Septembre 2018 | Tahar Mansour

EXPERT-INVITÉ. Le système bancaire canadien en est un de type oligopolistique. Cela veut dire qu'il y a peu ...

Adieu banquiers et autres comptables ?

Édition du 15 Septembre 2018 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Lorsque Nordea a publié ses résultats financiers du deuxième trimestre, de nombreux analystes sont tombés ...

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.