Taux d'intérêt: pas de hausse avant le troisième trimestre de 2014

Publié le 14/03/2013 à 12:22, mis à jour le 08/10/2013 à 08:14

Taux d'intérêt: pas de hausse avant le troisième trimestre de 2014

Publié le 14/03/2013 à 12:22, mis à jour le 08/10/2013 à 08:14

Par Yannick Clérouin

Photo: Bloomberg

Les économistes canadiens sont plus convaincus qu’ils ne l’ont été au cours de la dernière année que la Banque du Canada ne relèvera pas ses taux d’intérêt avant au plus tôt au troisième trimestre de 2014.


Selon un sondage réalisé par Bloomberg, les analystes prévoient que la banque centrale maintiendra son taux directeur au niveau actuel de 1% jusqu’au troisième trimestre de l’année prochaine.


C’est deux trimestres plus tard que ce qu’anticipaient les prévisionnistes lors du sondage réalisé le mois dernier, et le délai le plus éloigné depuis novembre 2011, signale Bloomberg.


Mark Carney, le patron de la Banque du Canada qui cèdera son poste pour diriger la Banque d’Angleterre en juillet prochain, a indiqué le 6 mars que les taux d’intérêt demeureront bas pendant «un certain temps», tout en réitérant son intention de resserrer les conditions de crédit lorsque le contexte économique le permettra.


«Comme l’économie canadienne continue d’afficher des capacités inutilisées, que les perspectives en matière d’inflation sont modérées et que l’évolution des déséquilibres dans le secteur des ménages est plus constructive, la détente monétaire considérable en place actuellement demeurera probablement appropriée pendant un certain temps, après quoi une réduction modeste sera probablement nécessaire, de façon à atteindre la cible d’inflation de 2 %», avait mentionné la Banque dans son communiqué.


Benoit P. Durocher, économiste de Desjardins, avait indiqué dans la foulée de la décision de la Banque du Canada qu’il n’anticipait pas un resserrement des conditions de crédit avant la fin d’année prochaine. «Compte tenu des nombreuses difficultés économiques, nous sommes d’avis que la Banque du Canada devra patienter au moins jusqu’à la fin de 2014 avant de procéder à une hausse de ses taux directeurs.» Selon lui, le Rapport sur la politique monétaire qui sera publié en avril pourrait comporter «un autre adoucissement dans le discours et, possiblement, une disparition de la référence aux hausses éventuelles de taux directeurs».


Les économistes sondés par Bloomberg ont également réduit leurs prévisions de croissance pour l’économie canadienne. La 11e économie du monde devrait croître de 1,6% en 2013, à un rythme moindre que la croissance de 1,8% prévue le mois dernier et à une vitesse bien inférieur à celle de 2% prévue par les dirigeants de la banque centrale en janvier.


 

Sur le même sujet

La Laurentienne fait mieux qu’attendu au quatrième trimestre

05/12/2017 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

L'institution montréalaise a dégagé ce mardi un bénéfice ajusté de 66,5M$ ou 1,63$ par action.

La Banque CIBC dépasse les attentes

30/11/2017 | lesaffaires.com

La société a connu un solide trimestre, à part sur les marchés financiers.

À la une

L'offre de MTY pour Mikes déçoit, mais une surenchère semble peu probable

MTY n'est pas à l'abri d'une contre-offre, mais le cours d'Imvescor indique que peu y croient.

MTY-Imvescor: les points forts de la téléconférence

Le prix de 4,10$ pour Imvescor est un compromis entre un prix juste et celui que MTY était prête à payer.

Bourse: Toronto atteint un sommet

Mis à jour à 18:18 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Le maintien des prévisions de croissance de la Fed aura permis à l'once d'or de sortir de sa longue léthargie.