Rembourser ses dettes ou investir?

Publié le 25/07/2016 à 11:17

Rembourser ses dettes ou investir?

Publié le 25/07/2016 à 11:17

Quelle que soit la raison - un remboursement d'impôt, un héritage, une budgétisation habile, etc. - les Canadiens peuvent se retrouver avec de l'argent à dépenser après avoir réglé leurs frais de subsistance quotidiens.


Bien qu'ils puissent être séduits par un chant des sirènes les incitant à la dépense, peut-être pour des vacances exotiques, une nouvelle voiture ou un rajeunissement de leur garde-robe, rembourser leurs dettes ou investir de l'argent sont les meilleures utilisations d'un excédent de fonds pour la plupart des gens. Si vous avez de l'argent en plus, comment choisir la meilleure formule pour vous?


Avant de décider entre rembourser vos dettes ou investir, il vous faut un tableau clair de votre situation financière générale et de vos projets d'avenir. De combien d'argent disposerez-vous pour investir ou réduire vos dettes après avoir réglé vos frais de subsistance? Quel type de dette avez-vous et à quel montant s'élève-t-elle? Quels sont les taux d'intérêt que vous payez? Quels sont vos objectifs financiers personnels? Êtes-vous en train d'économiser pour l'éducation de vos enfants, pour acheter une maison ou pour une autre raison? Quand prendrez-vous votre retraite et quel est votre objectif d'épargne-retraite?


Élaborer un plan financier est un excellent moyen d'acquérir une compréhension exhaustive du tableau financier qui est le vôtre. À tout le moins, vous devez apporter des réponses aux questions ci-dessus pour prendre une décision éclairée sur votre avenir.


Jim Yih, éducateur financier et fondateur de www.retirehappy.ca, dit que toute décision portant sur l'argent a une composante affective et psychologique.


Pour la réduction d'une dette ou un placement, la composante logique calcule l'option qui devrait rapporter davantage. Il y a bon nombre d'outils en ligne qui vous aideront à vous acquitter de cette tâche. Par exemple, la calculatrice «Rembourser des dettes ou investir» offerte sur le site Web de la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario destinée au consommateur, www.gerezmieuxvotreargent.ca, calcule le seuil de rentabilité. Il s'agit ici du rendement après impôt que l'argent investi doit réaliser pour égaler le rendement découlant du remboursement d'une dette. Si le rendement du placement concerné n'est pas meilleur que ce taux, il est normalement préférable de rembourser la dette.


Notez bien que la calculatrice de la CVMO utilise le terme «prêt» au lieu de «dette». Si vous avez plus d'un seul type de dette, vous devriez utiliser la calculatrice pour chaque dette. La calculatrice demande l'entrée des données suivantes:



  • Le taux d'intérêt du prêt

  • La période couverte par les intérêts composés

  • La déductibilité fiscale du prêt. Seuls les intérêts des emprunts utilisés pour les affaires et certains objectifs de placement sont déductibles des impôts. Les frais d'intérêt des formes de dettes les plus communes (prêts automobiles, lignes de crédit et hypothèques) ne le sont pas.

  • Le taux marginal d'imposition de votre revenu (utilisez cette calculatrice pour le connaître). Les dettes sont remboursées avec de l'argent qui reste après imposition, donc le coût réel est plus élevé que le taux d'intérêt nominal. Par exemple, note M. Yih, le coût après impôt d'une dette qui facture 7% d'intérêt est de 10,77% pour quelqu'un soumis à un taux marginal d'imposition de 35%.

  • Le taux marginal d'imposition qui s'appliquerait aux profits des investissements. Si l'argent est investi dans un placement libre d'impôt, comme un CELI, ou dans un placement qui n'impose les rendements qu'au moment du retrait, comme un REER, un REEE ou un REEI, ce taux est de zéro.


Pour illustrer comment la calculatrice peut aider à la prise de décisions financières, examinons le cas de Marie, qui vient de toucher un héritage de 10 000$ au titre de la succession de sa tante. Les dettes de Marie comprennent une ligne de crédit de 10 000$ utilisée pour les rénovations de son domicile (un taux d'intérêt de 6% composé tous les mois), et une hypothèque de 150 000$ à un taux d'intérêt de 3% composé deux fois par an. Qu'est-ce que Marie devrait faire de l'argent dont elle a hérité? Rembourser sa dette, ou investir l'argent dans son REER? Son taux marginal d'imposition est de 30%.


La règle habituelle est de rembourser en premier la dette dont le taux est le plus élevé; dans ce cas, la ligne de crédit de Marie. D'après la calculatrice, il faudrait que le REER réalise 6,2% pour égaler le rendement provenant de la réduction de cette dette. Si le REER enregistre moins que ce chiffre, rembourser la ligne de crédit est le meilleur choix.


Dans la conjoncture actuelle de taux d'intérêt faibles, où la plupart des CPG sur cinq ans obtiennent moins de 2%, les placements aux rendements garantis ne vont pas enregistrer 6,2%. Seuls ceux dont le rendement n'est pas garanti, comme les actions, ont le potentiel de réaliser 6,2% ou plus. Puisque le remboursement de la dette procure un rendement assuré, Marie décide de rembourser sa ligne de crédit.


Si la seule dette de Marie était une hypothèque, un rendement de REER de seulement 3,02% égalerait celui obtenu en remboursant de son hypothèque. Toutefois, cette décision est beaucoup plus compliquée que le remboursement de sa dette. Quels placements devrait-elle se procurer? Sur quelle fourchette de rendements peut-elle compter? Pendant combien de temps l'argent sera-t-il investi? Quel est le degré de risque qu'elle est disposée à assumer pour ses placements?


Pour répondre à ces questions, les facteurs psychologiques et affectifs liés à la décision de rembourser une dette ou à celle d'investir doivent être pris en compte. «Quand on parle d'argent, la psychologie a toujours plus de force que la logique», affirme Jim Yih.


Entretenez-vous une confiance exagérée envers votre talent d'investisseur ou les rendements que vous comptez obtenir? Un optimisme excessif sur votre capacité à rembourser vos dettes dans l'avenir? Êtes-vous à tel point hostile au risque que vous n'investissez que dans les CPG - une proposition qui aboutit à une perte d'argent après l'inflation?


«Nous autorationalisons la dette comme une bonne chose quand les taux d'intérêt sont bas, dit M. Yih. En fait, une conjoncture à faibles taux d'intérêt correspond au meilleur moment de rembourser une dette, parce qu'une partie plus importante de votre argent sert à rembourser le capital, et non les intérêts.»


Kerry Taylor, qui gère le blogue financier www.squawkfox.com, est partisane convaincue de la réduction d'une dette plutôt que de l'investissement de son argent. «Je suis le genre de personne qui préférera systématiquement rembourser une dette, dit-elle. Quand on rembourse une dette, on libère de l'argent et on réduit le poids psychologique d'un endettement.»


Rembourser une dette est la bonne façon de procéder si, après avoir passé ses choix en revue, on n'arrive toujours pas à prendre une décision. C'est le bon choix pour ceux qui, à l'approche de la retraite, sont encore endettés. Si votre conseiller financier vous recommande d'investir au lieu de rembourser une dette, cela pourrait révéler un conflit d'intérêts: ce n'est que de cette façon que celui-ci gagnera de l'argent.


Kyle Prevost, professeur à l'école secondaire et cofondateur de www.youngandthrifty.ca, dit que rembourser des dettes aux taux d'intérêt élevés comme les cartes de crédit est une absolue priorité. Après cela, il pense que la bonne décision, que ce soit de réduire une dette ou d'investir, a un fondement psychologique: quel choix créera en vous la motivation de vous en tenir à votre plan financier?


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

L'argent qui tue l'amour

07/12/2018 | Daniel Germain

Mais pas de la façon qu’on le croit. Voyons voir.

Un portefeuille d'actions, un héritage parfois compliqué

05/12/2018 | Daniel Germain

Que faire de ces placements qui perdent des plumes durant le processus de succession? Piste de réponse.

À la une

2019 se jouera entre Amazon et Apple

BLOGUE. On se demande bien où en sera Netflix dans un an.

La saga du pavillon ABN Amro, un modèle d'économie circulaire

BLOGUE. La ténacité d'un groupe d'employés d'ABN Amro a changé un projet traditionnel en projet d'économie circulaire.

Bourse: Wall Street creuse ses pertes à midi

Mis à jour à 11:46 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Brexit et le dossier Huawei rendent le climat incertain.