Pourquoi acheter quand on peut louer?

Publié le 17/03/2017 à 08:09

Pourquoi acheter quand on peut louer?

Publié le 17/03/2017 à 08:09

Par Claudine Hébert

Les Nord-Américains consomment deux fois plus qu’il y a 50 ans. Et ce n’est pas nécessairement pour des objets essentiels. Selon BMO, les Canadiens dépensent en moyenne près de 4000$ par année en achats superflus. Et ce sont les hommes (non les femmes) qui succombent deux fois plus à des dépenses impulsives. Pourtant, dans plusieurs cas, il est possible de louer plutôt que d’acheter. Cinq exemples où la location d’accessoires se traduit par de substantielles économies.


Louez vos outils


S’il y a un domaine où l’on peut facilement engloutir de grosses sommes d’argent, c’est dans l’outillage. Et la tentation est encore plus grande lorsqu’on a le garage double, le sous-sol et le cabanon pour les entreposer. Pourtant, la location de ces accessoires et outils représente des économies de substantielles. «Prenez une détourbeuse qui peut aisément coûter 5000$. Cet outil se loue 55$ pour deux heures, soit suffisamment de temps pour parcourir un terrain de 5000 pieds carrés», dit Jean-Sébastien Renaud, propriétaire de Location Legardeur, à Repentigny. Il concède toutefois que le marché a changé. Étant donné le flot de marchandise à bas prix qui arrive de l’Asie, les consommateurs sont de plus en plus tentés par l’achat des outils au lieu de les louer. « On le voit particulièrement avec les accessoires et outils qui coûtent moins de 1000$, et ce, même si la location revient 10 fois moins chère», dit-il.


Louez votre tenue de soirée


L’arrivée du printemps et de l’été rime avec bals de finissant, soirées gala et mariages. Pourquoi investir une fortune pour une robe ou un habit qui passera le reste de vos jours dans une garde-robe? Chez Vêtement Club Uomo, la location d’habit pour messieurs démarre à 99$. Pour 240$, vous obtenez la totale, incluant le chic smoking en laine super 120’s, la chemise, la ceinture, les souliers, les boutons de manchette, alouette. «Ce qui représente une économie d’au moins 1000$, si ce n’est pas plus», signale Marco Albanese, gérant chez Vêtement Club Uomo, à Saint-Léonard.


Même chose pour les dames. Chez Loue1Robe, au centre-ville de Montréal, on peut louer une robe de mariée ou une tenue de soirée griffée par de grands designers (Dior, Hervé Léger, Monique Lhuillier…) pour le dixième de sa valeur. Les quelque 800 robes en location, dont les plus chères valent 5000$, se louent entre 50$ et 250$ la soirée. «On habille les femmes de taille 0 à 20», dit la propriétaire Sarra Ghribe. Le prix de la location inclut également le service de stylisme, la couturière et le nettoyage à sec du vêtement. L’entreprise loue également des smokings.


Louez votre cercueil


Près de 75% des Québécois préfèrent désormais la crémation à l’enterrement pour leur service funéraire. De ce nombre, plusieurs vont souhaiter (c’est le cas de plusieurs familles) que leur corps soit exposé avant l’incinération. Plutôt que d’acheter un cercueil dont le coût peut facilement varier entre 3000$ et 6000$ (certains modèles vont jusqu’à 12 000$), il y a maintenant l’option location d’un cercueil commémoratif. «Une pratique de plus en plus courante qui respecte tout autant les rituels funéraires», souligne Denis Desrochers, président des thanatologues du Québec. Le prix de location d’un cercueil varie généralement entre 500$ et 1000$.


D’autres accessoires qu’on a avantage à louer


L’équipement de glisse


Si vos sorties sur les pentes de ski se résument à moins de sept jours par année, la location de l’équipement pour une quarantaine de dollars par jour (une dizaine de plus pour un équipement haut de gamme) s’avère beaucoup plus avantageuse que l’achat.


Livres, film et jeux vidéos


Les livres, les magazines, les films et la musique comptent entre 30% et 40% des achats impulsifs effectués par les Canadiens, souligne BMO. Et un Canadien sur 5 succombe à des achats technos. Un abonnement à la bibliothèque, à un service de télévision en streaming ou à une plateforme de location de jeux vidéos peut aisément vous faire économiser des centaines de dollars par année.


 


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour

Édition de Mai 2018 | Les Affaires Plus

Plus de 5 % des 30 000 plaintes déposées à l’Office de la protection du consommateur ...

Pêcher à la mouche le saumon de l’Atlantique, ça coûte combien ?

Édition de Mai 2018 | Claudine Hébert

Taquiner le roi des rivières figure parmi les plus lucratives activités de chasse et pêche au ...

À la une

Le gouvernement donne une «impulsion» financière à nos start-up

24/05/2018 | lesaffaires.com

La ministre québécoise de l’économie a annoncé ce jeudi deux aides financières d’un montant total de près de 900 000$.

Il pleut de l'argent sur les développeurs blockchain

24/05/2018 | François Remy

BLOGUE. C'est la chasse aux talents dans la jungle des technologies décentralisées, avec la grosse artillerie salariale.

Joëlle Pineau: «les machines doivent prendre des décisions»

24/05/2018 | Denis Lalonde

En direct de C2 Montréal, la directrice du labo Facebook en IA évoque ses travaux sur de nouvelles applications.