Les Québécois gagnent moins que l'ensemble des Canadiens

Publié le 11/09/2013 à 11:05, mis à jour le 08/10/2013 à 09:26

Les Québécois gagnent moins que l'ensemble des Canadiens

Publié le 11/09/2013 à 11:05, mis à jour le 08/10/2013 à 09:26

Par La Presse Canadienne

L'argent ne pousse pas dans les arbres québécois: en termes de revenus, le Québec traîne de la patte par rapport aux autres provinces. Son revenu familial médian n'est que de 68 000$, tandis qu'il est de 76 000$ en moyenne au pays en 2010, révèlent les derniers chiffres de l'Enquête nationale auprès des ménages de Statistique Canada.


Et pendant ce temps, les ménages dépensaient plus qu'ils ne le devraient pour devenir propriétaire ou simplement se trouver un appartement, indique l'étude dont les résultats ont été rendus publics mercredi.


À lire aussi - Immobilier: le Québec compte moins de propriétaires que partout ailleurs au pays


Le revenu des Québécois augmente aussi plus lentement que la moyenne canadienne: depuis le dernier recensement en 2006, il n'a augmenté que de 5%, tandis que la progression ailleurs au pays a été en moyenne de 6%.


Les recettes familiales québécoises ne sont ainsi supérieures qu'à deux provinces, soit le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador, où elles se situent à environ 65 000$.


Un revenu de 30000$ par an


Les ménages québécois sont toutefois à peu près à égalité avec ceux de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard. Sans surprise, c'est dans la riche province de l'Alberta où le revenu médian est le plus élevé avec 93 000$ dollars.


On parle ici des revenus avant impôts, calculés en fonction d'une famille d'au moins deux personnes, avec ou sans enfants.


Le revenu médian d'une personne seule au Canada n'est que de 30 000$. Et il est moindre aussi au Québec, souligne Sylvie Michaud, directrice générale des statistiques en éducation, travail et revenu à Statistique Canada.


«C'est vrai aussi au niveau du revenu médian des individus, où le Québec est légèrement inférieur à la moyenne nationale», indique-t-elle, précisant qu'il est de 28 000$.


Le revenu médian signifie que la moitié des ménages gagnent au-dessus de ce chiffre, et l'autre moitié, en-dessous.


Ces statistiques proviennent de la controversée Enquête nationale auprès des ménages (ENM), qui a remplacé le long formulaire de recensement, aboli par le gouvernement conservateur en 2010. Le changement effectué rend très difficiles les comparaisons avec les chiffres du passé, le formulaire ayant changé et n'est de surcroît plus obligatoire.


Pas moyen donc de savoir avec certitude combien l'écart entre les pauvres et les riches s'est accru au cours des dernières années, entre autres choses.


Plus d'assurance-emploi au Québec



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé

Mis à jour le 14/02/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Ce sont les chiffres sur les ventes au détail aux États-Unis qui ont déstabilisé les marchés.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

25/01/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Après une chute de 25%, elle connaît son plus fort gain en dix ans. Le hic: ce n'est pas celle que vous espériez.

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.