Les brèves - l'envolée des billets de 100 dollars

Offert par Les affaires plus


Édition de Octobre 2017

Les brèves - l'envolée des billets de 100 dollars

Offert par Les affaires plus


Édition de Octobre 2017

Selon Moneris, moins de 35 % des consommateurs au pays utilisent encore la monnaie papier pour leurs achats. Pourtant, la demande de billets de 100 dollars n'a jamais été aussi forte. La Banque du Canada soutient qu'il y a en moyenne 11,5 billets de cette valeur en circulation pour chaque Canadien. Soit le double du nombre de billets à l'effigie de l'ex-premier ministre Robert Borden qu'il y avait en 2003. Remarquez que, aux États-Unis, les coupures de 100 dollars ont quintuplé depuis 20 ans.


****************************************************************


De l'argent, s.v.p.


Premier choix pour trois détenteurs sur cinq, les cartes de crédit avec remises en argent ont la cote. Trois cartes payantes pour ceux qui utilisent leur «chick-a-chick» au quotidien... et qui règlent leur solde tous les mois.


Visa Infinite Momentum Scotia


4% de remise en argent sur l'épicerie et l'essence sur les premiers 25 000 $ dépensés chaque année.


2% de remise sur la pharmacie et les factures.


Frais annuels: 99$ (aucuns la première année.)


Visa Infinite TD Remises


3% de remise sur l'épicerie, l'essence et les factures récurrentes sur les premiers 15 000 $ dépensés dans chaque catégorie.


Boni


6% de remise pendant les trois premiers mois de l'adhésion.


Frais annuels: 120$ (aucuns la première année.)


Visa CIBC Dividendes Platine


4% de remise en tout temps sur l'épicerie et l'essence.


2% de remise sur les achats chez Tim Hortons et Telus.


1% sur les autres achats.


Frais annuels: 99$ (aucuns la première année.)


****************************************************************



Infidélité financière


Près d'un Nord-Américain sur quatre soutient avoir dépensé 500 dollars sans avoir consulté au préalable son conjoint ou sa conjointe. Et ce sont davantage les baby-boomers (39 %) que les milléniaux (20 %) qui agissent de la sorte. Source : Creditcards.com


****************************************************************



Quand l'estomac fait voyager


Plus de trois Canadiens sur cinq se disent prêts à prendre un billet d'avion pour avoir le privilège d'aller goûter leur plat favori dans son lieu d'origine. C'est ce que révèle un sondage mené par OpenTable Canada auprès de 220 utilisateurs de son site, au printemps dernier. La poutine Disco, garnie de fromage Oka, création du Deville Dinerbar, à Montréal, figure d'ailleurs parmi les 25 plats qui font frétiller les papilles des répondants. Classement qui inclut également le plat de fruits de mer froids servi au Coast, à Vancouver, les tagliatelles al sugo de la Trattoria Sabatino, à Florence, le cari de crabe bleu de Nahm, à Bangkok, ainsi que les dims sums servis lors du brunch dominical du Duddell's, à Hong Kong.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Saputo se déleste d'une importante usine en Australie

18/07/2018 | Julien Arsenault, PC

En la cédant à l'un de ses principaux rivaux dans ce marché, Bega Cheese, pour 244 millions de dollars canadiens.

S’endetter à cause du prix du papier de toilette?

12/06/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Il n’y a pas de petites économies, mais ce n’est pas avec elles qui sauvent des finances qui dérapent.

À la une

Des données «portables» pour les internautes

16:23 | AFP

Des géants de la tech, dont Facebook, promettent de faciliter la portabilité des données

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.