Le pourcentage des dettes en souffrance des consommateurs canadiens baisse

Publié le 06/11/2012 à 16:51, mis à jour le 08/10/2013 à 07:55

Le pourcentage des dettes en souffrance des consommateurs canadiens baisse

Publié le 06/11/2012 à 16:51, mis à jour le 08/10/2013 à 07:55

Par La Presse Canadienne

Le pourcentage des dettes en souffrance des consommateurs canadiens a chuté pendant l'été à son niveau d'avant la récession, même si le total des sommes dues continue d'augmenter, selon Equifax Canada.


La société de surveillance du crédit a annoncé mardi qu'une proportion de seulement 1,22 pour cent des dettes demeurait impayée après 90 jours ou plus, durant le trimestre de juillet à septembre.


Il s'agit d'une forte baisse par rapport au résultat de 1,37 pour cent constaté lors du précédent trimestre, et du taux de dettes en souffrance le moins élevé enregistré depuis le début de 2007, avant la récession.


Equifax a indiqué que les Canadiens avaient continué d'augmenter le total des dettes non hypothécaires, qui incluent les dettes de cartes de crédit, les prêts bancaires et les prêts de financement automobile.


Les dettes non hypothécaires des Canadiens ont totalisé 489 milliards $ au troisième trimestre, en hausse par rapport à celles de 484,7 milliards $ du deuxième trimestre.


Les soldes des cartes de crédit continuent de baisser, tandis que les autres produits de crédit comme les prêts bancaires et les lignes de crédit affichent une croissance très modérée par rapport à la même période l'an dernier, selon Equifax.


La plus importante hausse a été enregistrée du côté des prêts exclusifs de financement automobile.

Sur le même sujet

La dette du Québec et le déficit actuel

        Au sujet des auteurs du blogue : Patrick Thénière et Rémy Morel ...

Un gestionnaire d'envergure pessimiste envers le Canada

Combien de fois avons-nous entendu parler des risques Ă©conomiques qui ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Telus achète Mobilicity, prise trois

15:26

Telus a déjà tenté par deux fois d'acheter le petit fournisseur.