Hausse des prix à la consommation au Québec

Publié le 26/01/2018 à 15:16

Hausse des prix à la consommation au Québec

Publié le 26/01/2018 à 15:16

Par Catherine Charron

123rf.com

Le Québec et le Nouveau-Brunswick sont les deux seules provinces où la hausse de l’indice des prix de la consommation (IPC) d’une année à l’autre a été plus élevée en décembre qu’en novembre selon les derniers chiffres publiés par Statistique Canada. L’IPC a augmenté de 1,8 % au Québec, alors qu’il était à 1,7 % dans les précédentes estimations.


Au Canada, l’IPC a crû de 1,9 % entre décembre 2016 et 2017, soit un peu moins que le 2,1 % observé pour la même période en novembre selon Statistique Canada.


Sept des huit composantes de l’IPC, qui représentent différents secteurs de consommation, ont crû dans les 12 derniers mois se terminant en décembre.


Ce sont les indices de prix du transport et du logement, ayant respectivement progressé de 4,9 % et 1,4 %, qui ont contribué à cette légère augmentation à l’échelle nationale.


Les légumes frais en hausse de 6,9 %, quant à eux, sont les grands coupables derrière la hausse du panier d’épicerie canadien, qui a grimpé de 2 %.


Puisque l’IPC est actuellement sous la barre des 2 % fixée par le gouvernement et la Banque du Canada, l’institution financière continuera d’augmenter ses taux progressivement au cours des prochaines années selon l’économiste spécialisée en économie canadienne de la firme américaine IHS Markit, Arlene Kish.


Ces hausses devraient toutefois rester dans la fourchette cible de la Banque, soit entre 1 % et 3 %, mais seront plus importantes que celles observées dans les dernières années.


Si la tendance se maintient, elle prévoit une hausse des prix de consommation au cours des prochaines années, « car les pressions inflationnistes se multiplient à cause d’une croissance économique plus forte et des salaires plus élevés. »


L’IPC en quelques mots


C’est un indicateur qui permet de surveiller la variation des prix à la consommation payés par les Canadiens selon le coût d’un panier fixe de biens et services. Cet outil sert entre autres à analyser le taux d’inflation et le pouvoir d’achat des consommateurs.


 


Avec la Presse Canadienne


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Réglez vos litiges en ligne plutôt qu’à la ­cour

Édition de Mai 2018 | Les Affaires Plus

Plus de 5 % des 30 000 plaintes déposées à l’Office de la protection du consommateur ...

Pêcher à la mouche le saumon de l’Atlantique, ça coûte combien ?

Édition de Mai 2018 | Claudine Hébert

Taquiner le roi des rivières figure parmi les plus lucratives activités de chasse et pêche au ...

À la une

Il pleut de l'argent sur les développeurs blockchain

BLOGUE. C'est la chasse aux talents dans la jungle des technologies décentralisées, avec la grosse artillerie salariale.

Joëlle Pineau: «les machines doivent prendre des décisions»

En direct de C2 Montréal, la directrice du labo Facebook en IA évoque ses travaux sur de nouvelles applications.

C2 Montréal: l'atelier où j'ai cocréé une course ultra en Haïti

BLOGUE. Comment j'ai appliqué le design thinking à l'humanitaire, aux côtés du comédien Patrick Hivon.