Finances personnelles : se préparer à une hausse des taux d’intérêt

Publié le 07/06/2010 à 07:10, mis à jour le 08/10/2013 à 08:18

Finances personnelles : se préparer à une hausse des taux d’intérêt

Publié le 07/06/2010 à 07:10, mis à jour le 08/10/2013 à 08:18

Par La Presse Canadienne

Photo : Bloomberg

Un acheteur futé sait qu'un bon marché ne dure pas toujours, et la modeste hausse des taux d'intérêt annoncée cette semaine représente une occasion de se protéger contre un potentiel choc concernant une hausse des paiements, alors que nous sommes portés à effectuer de plus gros emprunts.


« Puisqu'il a été si abordable dernièrement de traîner des dettes aussi longtemps, le remboursement ne faisait pas partie des priorités des gens», a indiqué le conseiller financier chez Edward Jones, Scott Ward. Alors maintenant que les taux grimpent, les gens seront un peu moins à l'aise de traîner cette marge de crédit, cette hypothèque ou cet emprunt.»


La décision de la Banque du Canada d'augmenter ses taux directeurs du bas taux d'urgence de 0,25 % affecte grandement les hypothèques à taux variable et les marges de crédit qui sont étroitement liées au taux préférentiel des banques, qui est maintenant un quart de point plus élevé que la semaine dernière, à 2,5%.


La banque centrale a également averti les Canadiens au sujet du danger d'accumuler autant de dettes alors qu'ils se sont habitués au cours des trois dernières années à voir chuter les taux d'intérêt.


«Cela signifie que ça deviendra un peu moins confortable maintenant, et que ça pourrait l'être encore moins à l'avenir. Il est peut-être temps, pendant que c'est encore possible, de s'armer de courage et de tout rembourser», a prévenu M. Ward.


Une hausse d'un quart de point se traduit par une augmentation de 35 dollars par paiement mensuel pour une hypothèque de 250 000 dollars amortie sur 25 ans.


La banque pourra à nouveau augmenter son taux directeur le 20 juillet.


Tant que les créanciers hypothécaires et autres emprunteurs n'ont pas ajouté trop de dettes à leur bilan financier, ils pourront résister à la modeste hausse des taux, a indiqué M. Ward. Mais il a ajouté qu'ils devraient être proactifs en réglant les dettes ou en augmentant leurs épargnes.


«Il faut voir où vous pouvez utiliser un peu de votre argent pour réduire ces coûts, trouver quels sacrifices vous pouvez faire pour diminuer vos paiements par mois», a noté le conseiller financier.


Selon Rob Hafer, directeur régional du courtier en hypothèques Invis Inc., les emprunteurs devraient prendre des précautions et se protéger contre les éventuelles hausses significatives des taux, qui pourraient leur causer un choc.


M. Hafer a dit que des propriétaires de maison avec une hypothèque à taux variable devraient penser à mettre directement de côté pour leur hypothèque l'argent qu'ils reçoivent en surplus comme un héritage, un retour d'impôts ou un boni au travail.


Une autre idée prudente est d'établir des paiements plus élevés que ceux prévus avec le taux d'intérêt courant, dans le but de payer un peu plus de capital. De cette façon, si les taux augmentent, les consommateurs n'auront pas à y laisser plus de leurs revenus. Ce n'est que le paiement du capital qui diminuera.


M. Hafer a précisé que c'était le bon temps pour considérer contracter un prêt à taux variable parce que les taux sont présentement bas et qu'ils auront beaucoup de chemin à faire avant d'égaler la moyenne des taux fixes d'une durée de cinq ans.


M. Ward a aussi rappelé que c'était aussi le bon moment pour mettre de l'argent de côté dans le but d'investir lorsque les taux d'intérêt augmenteront.


«Nous arrivons à un point où ils deviendront éventuellement beaucoup plus attrayants que par le passé», a-t-il conclu.


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.

La dette des sociétés, un danger ?

Édition du 26 Janvier 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Que l'économie se dirige vers un simple ralentissement ou une récession, la dette des entreprises ...

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.