Financement d'une auto à 0%: un recours collectif est autorisé

Publié le 26/02/2013 à 12:24, mis à jour le 08/10/2013 à 07:25

Financement d'une auto à 0%: un recours collectif est autorisé

Publié le 26/02/2013 à 12:24, mis à jour le 08/10/2013 à 07:25

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

Le financement à 0% d'intérêt pour l'achat d'une automobile existe-t-il vraiment? La Cour supérieure du Québec vient d'autoriser un recours collectif sur cette question qui touche des dizaines de milliers de consommateurs.


En décembre 2001, Ange Marie Bourdages a acheté une Chrysler Neon 2002 au prix de 19 765 $ plus taxes et frais. Elle s'est prévalue du financement à zéro pour cent d'intérêt offert par Chrysler.


Six mois plus tard, Mme Bourdages a eu la surprise de voir dans un journal une publicité annonçant le même véhicule à un prix « substantiellement » moins élevé. Elle a téléphoné au concessionnaire pour obtenir des explications. Celui-ci lui a indiqué que les clients qui payaient comptant avaient droit à un rabais de 3000 $.


Compte tenu de ce supplément de 3000 $, Mme Bourdages et ses avocats, Fredy Adams et Gilles Gareau, calculent que le taux d'intérêt réel n'est pas de zéro pour cent, mais plutôt de 13,8 pour cent par année pour la période de 59 mois prévue au contrat de financement.


Une première tentative de recours collectif sur cette question avait échoué en septembre 2009 après sept ans de procédures. La requête de Mme Bourdages a été déposée en novembre 2006.


Dans une décision rendue la semaine dernière, le juge Yves Poirier a autorisé le recours contre Chrysler ainsi que deux autres visant Ford et Mitsubishi.


Les consommateurs à qui pourraient profiter les recours sont ceux qui ont acheté un véhicule Chrysler ou Ford entre le 4 novembre 1999 et le 18 février 2003 ou un véhicule Mitsubishi entre le 6 mars 2004 et le 18 février 2013.


Les requérants réclament que les constructeurs versent à chaque acheteur admissible un montant équivalant aux frais de crédit non divulgués et la somme de 1000 $ à titre de dommages-intérêts punitifs.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Toyota rappelle 1,75 million d'autos dans le monde

15/10/2014

Nouveau revers pour le numéro un mondial de l'automobile, qui n'est pas sans rappeler la série noire de fin 2009.

Les problèmes automobiles en hausse

Édition du 11 Octobre 2014 | Marc Bouchard

L'indice de qualité initiale développé par J.D. Power and Associates a permis de souligner un élément troublant ...

OPINION Mazda Miata, la petite histoire d'un grand succès
Édition du 11 Octobre 2014 | Marc Bouchard
Le design d'une auto, étape par étape
Édition du 11 Octobre 2014 | Michel Deslauriers
Créer une mode qui dure
Édition du 11 Octobre 2014 | Marc Bouchard
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.