5 trucs pour doper votre pouvoir d'achat aux États-Unis

Publié le 13/02/2017 à 11:04

5 trucs pour doper votre pouvoir d'achat aux États-Unis

Publié le 13/02/2017 à 11:04

Par Claudine Hébert

Avec un dollar canadien qui vaut autour de 76 cents US, voyager aux États-Unis peut faire souffrir le budget. Voici quelques petits trucs pour aider à réduire l’écart entre les deux devises.


Magasinez votre taux de change


Si vous habitez en ville, prenez le temps de comparer les taux offerts par les succursales financières et les bureaux de change. Ces derniers peuvent fluctuer de 0,5 cent à près de 3 cents d’un endroit à l’autre. Ce qui peut représenter jusqu’à 30$ par tranche de 1000$.


Ce sont les bureaux de change qui offriront généralement le meilleur taux du marché. «C’est notre spécialité de vendre et d’acheter des devises, ce qui nous permet d’afficher un bien meilleur taux que les banques», affirme Johanne Veillette, propriétaire de Devises Mondiales, à Laval. Attention toutefois aux bureaux de change dans les aéroports qui demeurent les plus gourmands de tous.


Adoptez une carte de crédit sans frais de transaction


La plupart des cartes de crédit canadiennes ajoutent systématiquement des frais de transaction de 2,5% à 3% au taux de change. Deux cartes en sont toutefois dépourvues, soit la carte Visa Premier Marriott Reward de Chase, et la carte Rogers Platine Mastercard, suggère Patrick Sokja, de Rewards Canada. La première coûte 120$ de frais annuels (qui sont annulés la première année), et inclut une nuit dans un établissement Marriott. La seconde coûte 29$ en frais annuels (les frais sont également annulés lors de la première année), et propose une remise de 4% sur tous vos achats effectués à l’étranger, y compris ceux en ligne. La remise est de 1,75% pour les achats effectués de ce côté-ci de la frontière.


Épargnez à la pompe


Malgré le taux de change, faire le plein d’essence aux États-Unis demeure une aubaine, nous rappelle CAA-Québec. Le prix à la pompe y coûte entre 20% et 35% de moins qu’au Québec. À l’aide de l’outil Planificateur de voyage Trip Tik de CAA-Québec -offert sur le web et sous forme d’application mobile- vous êtes même en mesure de sélectionner l’État, la ville, voire la rue ou le boulevard où le plein d’essence est le plus avantageux. Et ce peut l’être encore plus si vous payez comptant. Depuis quelques années, plusieurs stations d’essence américaines offrent deux prix : l’un payé par crédit, l’autre, réduit de 2% à 3%, si vous payez avec des billets.


Évitez les taxes


Cinq États américains ne prélèvent aucune taxe de vente sur l’ensemble des achats. Soit le New Hampshire, le Delaware, le Montana, l’Oregon et l’Alaska. Notez qu’au New Hampshire, une taxe de 9% est tout de même prélevée sur l’hébergement et la restauration. Au Vermont et en Pennsylvanie, les vêtements et chaussures sont exemptés de taxes.


Surveillez les «Canadian Deals»


Avant de réserver quoi que ce soit, informez-vous si votre destination propose des «Canadian Deals». Affectés par la désertion de milliers de touristes canadiens, certains hôtels et sites d’attraction américains ont développé des stratégies pour donner de la vigueur à notre huard.


Des exemples? Jusqu’au 28 février, Walt Disney World, à Orlando, suggère aux Canadiens une réduction de 25% sur l’achat de billet de 4 jours et plus, donnant accès à 4 parcs thématiques. Les billets, qui doivent être achetés à l’avance, n’ont aucune date d’expiration. experiencekissimmee.com


Dans les environs de Scottsdale, en Arizona, plus d’une vingtaine d’hôtels et d’attractions proposent des rabais allant de 10% à 25% à leurs visiteurs du nord durant toute l’année 2017. -LoonieLoveinScottsdale.com


Jusqu’au 17 mai 2017, certains hôtels de Myrtle Beach, dont le Beach Cove Resort, réduisent de moitié le prix régulier d’un séjour d’une semaine pour les clients munis d’un passeport canadien. D’autres proposent un crédit de 100$ d’essence pour des séjours de 4 nuits et plus. -visitmyrtlebeach.com


Notez, que des établissements du Vermont, particulièrement la station de ski Jay Peak, accepte toujours l’argent comptant au pair pour l’achat de billet de ski et glissades d’eau. À Burlington, quelques hôtels (Hampton Inn, Quality Inn) offrent, quant à eux, des rabais allant de 25% à 35%. -vermont.org


 

À suivre dans cette section


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre

Sur le même sujet

Pouvez-vous répondre à ces 3 petites questions?

BLOGUE INVITÉ. Ce n'est pas en demeurant ignorant sur la finance que l'on contrera les inégalités de richesse!

Acheter une maison, quel mauvais investissement!

18/08/2017 | Daniel Germain

BLOGUE. Les jeunes se fourvoient en croyant que l’achat d’une maison représente un bon investissement. Voici pourquoi.

À la une

Les PDG larguent Trump, mais la Bourse résiste

20/08/2017 | Jean Gagnon

La machine financière marcherait toute seule et l’attitude chaotique du président aurait-elle peu d’effet?

Vidéo: TJX, un antidote à la vente de vêtements en ligne?

19/08/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. TJX (Winners et Home Sense au Québec) est-il un antidote à Amazon en commerce de détail?

Pouvez-vous répondre à ces 3 petites questions?

BLOGUE INVITÉ. Ce n'est pas en demeurant ignorant sur la finance que l'on contrera les inégalités de richesse!