Dans la jungle des forfaits résidentiels

Offert par Les affaires plus


Édition de Octobre 2018

Dans la jungle des forfaits résidentiels

Offert par Les affaires plus


Édition de Octobre 2018

Par Didier Bert

Êtes-vous de ceux qui paient sans regarder leurs factures de services de télévision, d'accès à Internet et de téléphonie filaire ? Sachez que les Canadiens dépensent en moyenne 1 569 dollars par année pour ces services, indique le dernier rapport sur les communications du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).


Vous avez réussi à négocier un bon forfait cellulaire ? Bravo ! Mais celui-ci ne représente en moyenne que 41 % de la facture moyenne des Canadiens en matière de télécommunications, selon le CRTC.


Pourtant, il est possible d'alléger sa facture de services résidentiels. Vous devriez vérifier chaque année si votre forfait Internet et vos services de télévision correspondent à vos attentes... et à votre budget. Vous payez peut-être pour des chaînes que vous ne regardez jamais. Examinez aussi si votre consommation de bande passante évolue selon vos intérêts personnels et ceux de votre famille.


Vérifiez vos besoins


Commencez par dresser sur une feuille de papier la liste des chaînes qui vous sont facturées. Durant une semaine, pointez les chaînes que vous utilisez réellement. Une fois la semaine terminée, demandez-vous si d'autres chaînes vous intéresseraient davantage... ou si vous préféreriez simplement diminuer le nombre de chaînes pour lesquelles vous payez.


N'hésitez pas à revoir vos besoins à la baisse. Ajoutez ensuite des chaînes selon vos besoins quand ils se présentent, par exemple quand votre enfant devient un ado avec de nouveaux intérêts.


Il est facile de vérifier sa consommation réelle de bande passante sur Internet. «Les fournisseurs donnent habituellement cette information sur la facture», indique Rolf Tam, fondateur et chef des opérations de TelTam, un courtier en télécommunications pour les services résidentiels. Si la facture ne précise pas ce renseignement, demandez-le directement à votre fournisseur.


Vérifiez votre vitesse réelle de connexion à l'aide des outils en ligne suivants, en effectuant des tests à différents moments de la semaine :


fast.com/fr
speedtest.net/fr
bandwidthplace.com


Cette vitesse vous convient-elle ? Ou bien vous arrachez-vous les cheveux à cause de la lenteur de votre connexion ? Vos besoins diffèrent généralement selon votre profil de consommateur (voir encadré).


Des astuces à connaître


Au moment de communiquer avec les fournisseurs de services, pensez bien à demander le tarif qui correspond précisément à votre code postal. Ne vous fiez pas aux vitesses moyennes d'accès à Internet, car elles peuvent varier beaucoup d'un pâté de maisons à un autre. «Parlez à vos voisins, comparez avec les gens de votre quartier», préconise Rolf Tam. C'est comme un achat immobilier : vous devez comparer des offres équivalentes sur le même territoire.» Seul le réseau de Vidéotron peut être considéré comme stable indépendamment de l'adresse, précise le courtier.


La période des déménagements et celle de la rentrée scolaire sont les deux moments de l'année les plus propices aux promotions. Mais n'hésitez pas à vous renseigner toute l'année. Vous n'êtes pas à l'abri d'une bonne surprise !


Les revendeurs, oui, mais...


Les revendeurs sont systématiquement moins chers si vous prenez un forfait Internet sans le forfait télé ni le cellulaire. Le débit Internet peut toutefois varier à tout moment, car ces revendeurs achètent du volume en gros. «Ils peuvent réduire la vitesse s'ils n'ont pas acheté suffisamment de bande passante pour l'ensemble de leurs clients», prévient Nadir Marcos, fondateur de PlanHub, un comparateur en ligne de forfaits télécom.


Seuls les propriétaires de réseaux peuvent vous garantir une vitesse de connexion. Vous paierez plus cher pour cette fiabilité. Avec eux, l'avantage financier réside dans la possibilité de faire des économies sur l'achat de plusieurs services (Internet, télé, cellulaire).


Mener à bien les négociations


Commencez par aller voir ce que la concurrence a à vous offrir. Cela vous donnera des arguments pour négocier avec votre fournisseur de services. Il est plus facile d'obtenir une remise quand on peut dire ce qu'offre un concurrent et à quel prix.


«Il est difficile de négocier un meilleur tarif quand on est client depuis plusieurs années, constate Rolf Tam. La seule façon d'y parvenir est de dire qu'on va partir avec un concurrent parce qu'il offre un meilleur forfait.» Votre fournisseur devra alors s'aligner sur ce prix ou vous laisser partir. «C'est comme n'importe quelle négociation pour n'importe quel produit, comme quand vous négociez un ordinateur portable dans un magasin, ajoute-t-il. Sauf que la plupart des gens ne le font pas pour leur forfait !»


Une réduction pour vous garder


Les fournisseurs sont enclins à négocier, car cela leur coûte cher de connecter un logement, explique Nadir Marcos. Ils sont donc prêts à faire des efforts pour amortir leur investissement.


Cela explique qu'on peut conserver de bonnes conditions tarifaires, même quand on s'attend à payer plus cher. Le prix de la première année est souvent promotionnel, puis le tarif grimpe. Or, «il y a toujours moyen de négocier au bout de la première année afin de conserver le prix promotionnel au-delà», affirme Nadir Marcos.


Si vous êtes lié par un contrat à durée déterminée, communiquez avec votre fournisseur de services trois mois avant la fin de votre forfait. Le fournisseur aura intérêt à négocier, car il sait que vous avez le temps de comparer et de partir chez un concurrent.


Une stratégie de négociation


Votre fournisseur de services ne veut rien négocier ? Rappelez à l'employé du service à la clientèle que vous payez vos factures à temps... et soulignez toutes les fois où vous avez dû subir des interruptions de service.


Il reste inflexible ? Demandez à parler à son superviseur.


Vous n'obtenez toujours rien ? Demandez formellement à entamer la procédure de résiliation. Vous serez alors orienté vers le service de fidélité, où tout est mis en oeuvre pour retenir les clients sur le point de quitter.


«Les revendeurs sont systématiquement moins chers si vous prenez un forfait Internet sans le forfait télé ni le cellulaire.»



image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le Royaume du Lesotho, terre d'essai du 5G

07/09/2018 | AFP

Il propose un débit maximal de 700 mégabits par seconde qui permet de télécharger un film en une poignée de secondes.

Samsung dévoile son nouveau téléphone intelligent

09/08/2018 | AFP

Le modèle Galaxy Note 9, présenté jeudi, sera disponible à la vente le 24 août.

À la une

Crise Canada-Chine: un ralentissement économique est improbable

Par contre, des secteurs et des provinces sont plus à risque que d’autres, selon la firme Capital Economics. Les voici.

Trois résolutions que tout entrepreneur doit prendre en 2019

BLOGUE INVITÉ. Voici trois résolutions que j’encourage tout entrepreneur à prendre en 2019.

Le monde des accélérateurs est-il trop consanguin?

BLOGUE. Les jeunes pousses du moment font la tournée des accélérateurs. Cette homogéniété sert-elle l'entrepreneuriat?