50 idées pour vous enrichir

Publié le 01/12/2008 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 09:24

50 idées pour vous enrichir

Publié le 01/12/2008 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 09:24

Suivez notre guide pour avoir plus d'argent dans vos poches en 2009.


Oubliez l'émission Le Banquier ou les casinos de Las Vegas. Nous vous proposons plutôt des gestes simples, à la portée de tous, qui vous permettront de vous enrichir. Il ne s'agit pas de vous serrer la ceinture, mais plutôt de freiner le gaspillage et de rediriger vos dollars là où ils comptent vraiment. Un exercice qui ne demande qu'un peu d'effort et de réflexion.


Avant de faire une dépense, demandez-vous si vous en avez pour votre argent, si vous pourriez payer moins cher ailleurs ou si vous pourriez carrément éviter cet achat sans que votre qualité de vie en souffre. C'est ce qui a permis à bien des gens de devenir millionnaires, selon l'Américain Gregory Karp, auteur du livre Living Rich By Spending Smart. "Les vrais millionnaires - pas ceux qui en ont seulement l'air - sont des gens travaillants qui se soucient du coût des choses et qui aiment en avoir pour leur argent. Ils se préoccupent de leurs dépenses. Comme vous devriez le faire", écrit-il. À vous d'agir !


RÉDUISEZ VOS DÉPENSES


1 Négociez le prix de tout ce que vous achetez


On a l'habitude de négocier pour les achats très importants, comme une maison ou une voiture. Mais on peut aussi faire baisser le prix de beaucoup d'autres articles : appareils électroniques, meubles, électroménagers, équipements de sport, etc. Ce marchandage est plus facile dans les magasins où l'on fait affaire directement avec le propriétaire.


Il ne faut pas non plus oublier de négocier son prêt hypothécaire ou d'autres services. Il s'agit simplement d'oser. Le pire qui puisse arriver, c'est qu'on vous dise non.


Voici quelques conseils à garder en tête pour réussir votre négociation, selon Guy Cabana, conférencier et auteur de Les 10 secrets du négociateur efficace :


- Préparez-vous. Renseignez-vous sur Internet ou auprès de vos connaissances sur le type de produit que vous voulez acheter ;


- Soyez amical et courtois ;


- Contrôlez la situation. Ne dites jamais quel montant vous êtes prêt à débourser. Posez au vendeur des questions dont les réponses permettront de valider votre choix. Demandez-lui de comparer son produit à celui de ses concurrents ;


- Soyez créatif. Proposez d'autres options pour obtenir un rabais : achat d'un deuxième ou d'un troisième article, paiement en argent ou par chèque plutôt que par carte de crédit, offre de recommander un ami, etc. Vous pourriez obtenir gratuitement certains équipements, l'installation ou la livraison d'un appareil.


- Si on vous dit non, essayez de comprendre pourquoi. Vous pourrez ainsi modifier vos demandes.


- Ayez d'autres choix. Ne négociez jamais le prix d'un produit si vous savez que vous ne pouvez pas l'acheter ailleurs.


Économies annuelles : variables.


2 Vendez votre maison vous-même


Le prix moyen d'une résidence au Québec est de 209 000 dollars. Si vous embauchez un agent immobilier pour vendre une maison de cette valeur, vous paierez une commission d'environ 6 % sur le prix de vente, ce qui équivaut à 12 540 dollars. Joli magot !


Vous pouvez vendre votre maison vous-même, comme le font la moitié des propriétaires. Pour mettre toutes les chances de votre côté :


- Engagez un évaluateur agréé pour fixer le juste prix de vente de votre maison ;


- Faites inspecter votre maison par un inspecteur en bâtiments reconnu pour en évaluer l'état ;


- Refaites-lui une beauté : ajoutez de l'espace, faites des réparations, des travaux de nettoyage et de peinture. Créez une ambiance neutre, chaleureuse et accueillante ;


- Annoncez la vente de votre propriété sur un site Internet spécialisé, avec photos à l'appui ;


- Montez un dossier complet : ayez en main les documents officiels, les factures de chauffage et d'électricité et les comptes de taxes.


- Recourez aux services d'un notaire pour être certain de respecter toutes les règles au moment du dépôt d'une offre d'achat.


Pour en savoir plus : www.caaquebec.com/Habitation/


Économies potentielles : jusqu'à 12 000 dollars ou plus.


Source : CAA-Québec


3 Réduisez vos frais bancaires


Les ménages canadiens dépensent en moyenne 15,60 dollars par mois pour leurs frais bancaires. C'est près de 200 dollars par an. Les pires ennemis de votre compte bancaire sont les guichets automatiques privés - non affiliés à une banque -, qui prélèvent sur chaque transaction des frais qui varient de 1 à 3 dollars, en plus de frais de 1,50 dollar pour l'utilisation du réseau Interac. Un simple retrait peut donc coûter 4,50 dollars. Ouch ! Évitez ces guichets. Dans la mesure du possible, retirez de l'argent quand vous payez un achat avec votre carte de débit - une seule transaction est alors enregistrée. Toutes les institutions financières offrent des forfaits mensuels qui permettent un certain nombre de transactions. Certaines ne réclament aucuns frais lorsque vous maintenez un certain montant dans votre compte. Révisez fréquemment l'utilisation que vous faites des services bancaires.


Pour en savoir plus : l'Agence de consommation en matière financière du Canada offre un Guide du coût des services bancaires sur son site Web : www.fcac-acfc.gc.ca.


Économies annuelles : jusqu'à 200 dollars.


4 Réduisez votre consommation d'énergie


Les Québécois paient en moyenne 1 220 dollars par an pour leur facture d'électricité, dont la moitié pour le chauffage. En posant des gestes simples, il est possible d'alléger cette facture. Parmi les recommandations les plus fréquentes :


- Baissez le chauffage, surtout la nuit, en utilisant un thermostat programmable ;


- Évitez les infiltrations d'air en calfeutrant les portes et les fenêtres et en remplaçant les coupe-froid ;


- Augmentez l'isolation des murs extérieurs et du toit ;


- Entretenez votre système de chauffage ;


- Achetez des électroménagers à faible consommation d'énergie ;


- Faites la lessive à l'eau froide ;


- Servez-vous d'une corde à linge plutôt que de la sécheuse ;


- Installez une pomme de douche à faible débit ;


- Baissez la température de votre chauffe-eau.


Sur son site Web, Hydro-Québec offre de faire un diagnostic de votre consommation résidentielle. Répondre au questionnaire prend une vingtaine de minutes. Selon votre profil de consommation, on vous recommande des façons de réduire votre facture d'électricité - dans mon cas, on m'a fait miroiter des économies annuelles de 960 dollars si je baissais le chauffage et si j'effectuais des travaux d'isolation qui coûteraient environ 3 000 dollars.


Hydro-Québec propose plusieurs incitatifs financiers pour l'achat d'appareils plus efficaces. Quant au programme Rénoclimat, il permet de recevoir la visite d'un spécialiste qui, pour 150 dollars, fera l'évaluation énergétique de votre maison et suggérera des moyens de diminuer votre consommation. Si vous faites les travaux requis et si vous améliorez votre cote d'efficacité énergétique, vous êtes admissible à une aide financière.


Pour en savoir plus : www.hydroquebec.com et www.caaquebec.com/Habitation/


Économies annuelles : jusqu'à 1 000 dollars ou plus.


5 Magasinez votre assurance auto


Assurer une voiture au Québec coûte en moyenne 700 dollars. Les tarifs sont établis en fonction de certains facteurs : sexe et âge du conducteur, lieu de résidence, kilométrage parcouru, type et âge du véhicule, etc. Chaque assureur calcule ses risques de façon différente. D'après Option consommateurs, le coût des primes varie du simple au triple, selon l'assureur. Alors, magasinez. Et suivez les conseils suivants :


- Faites installer un antidémarreur ;


- Faites buriner les pièces ;


- Augmentez votre franchise ;


- Si votre véhicule a peu de valeur, annulez la protection contre le feu, le vol, le vandalisme et les collisions, et ne conservez que l'assurance responsabilité civile. Calculez votre risque en comparant le coût annuel de ces protections à la valeur de votre voiture ;


- Si vous n'avez pas eu d'accident depuis plusieurs années, demandez le rabais pour absence de sinistre offert par certains assureurs ;


- Achetez votre assurance habitation du même assureur pour bénéficier d'un rabais ;


- Achetez une voiture peu prisée des voleurs (voir la liste des voitures les plus volées et les moins volées à www.ibc.ca).


Économies annuelles : jusqu'à 1 000 dollars.


Sources : Bureau d'assurance du Canada et Option consommateurs


6 Magasinez vos services de télécommunication


La facture de téléphone de Caroline Reid, une infirmière de 26 ans de Longueuil, est passée de 50 à 25 dollars par mois au cours des trois dernières années. "Je n'ai fait qu'accepter les offres successives des fournisseurs qui m'ont appelée pour me proposer de meilleurs prix, dit-elle. J'ai parfois changé de compagnie trois fois au cours d'une même année, pour profiter de réductions de tarifs." Bilan : 300 dollars d'économie par an.


Caroline Reid n'a ni forfait pour les interurbains, ni câble sur son téléviseur, ni Internet. Pour les abonnés qui ont besoin de plusieurs services, faire jouer la concurrence entre les fournisseurs peut être encore plus payant. Les entreprises offrent régulièrement des promotions pour gagner de nouveaux clients. Vous pourriez trouver mieux en faisant appel aux services de petits fournisseurs. Envisagez aussi de faire vos interurbains gratuitement par l'intermédiaire d'Internet.


Économies annuelles : jusqu'à 600 dollars.


7 Révisez votre forfait de cellulaire


Utilisez-vous toutes les minutes et tous les services compris dans votre forfait de cellulaire ? Faites un calcul rapide, et vous pourriez conclure que vous payez trop cher. Si vous n'êtes pas lié par un contrat de plusieurs mois, modifiez-le. Si vous faites peu d'appels, un service prépayé serait peut-être plus avantageux pour vous.


Par la même occasion, demandez-vous si votre téléphone résidentiel est nécessaire. Si vous n'êtes pas souvent à la maison et que vous vivez seul, vous pourriez vous contenter de votre cellulaire.


Économies annuelles : jusqu'à 400 dollars.


8 Vendez une (ou votre) voiture


Une voiture de taille intermédiaire coûte 8 948 dollars par an, si l'on tient compte de la dépréciation, des frais de financement, des assurances, de l'immatriculation, du coût de l'essence et de l'entretien (d'après le CAA-Québec, pour une Chevrolet Cobalt qui parcourt 18 000 kilomètres par an). C'est 24,40 dollars par jour, 172,08 dollars par semaine, 745,67 dollars par mois !


Dans les régions urbaines, il existe de nombreux autres moyens de transport :


- Le service d'autopartage Communauto. Offert à Montréal, à Québec, à Sherbrooke et à Gatineau. Frais d'adhésion : 500 dollars. Possibilité de tarifs à la journée ou à l'heure. À Montréal, on peut choisir un forfait avantageux qui combine le transport en commun et l'abonnement à Communauto ;


- Le covoiturage. Des sites Web jumellent passagers et conducteurs pour partager les frais de transport, comme covoituragemontreal.com ou toutmontreal.com/covoiturage ;


- Le transport en commun. Les tarifs pour un abonnement mensuel varient, selon les villes ;


- Le vélo. Pour faire de courts trajets, vous n'avez besoin que de deux roues, d'un bon cadenas et d'un casque. En prime, vous économisez sur les frais d'adhésion à un centre de conditionnement physique ;


- Le taxi. Même si vous recourez à ce type de service chaque semaine, cela ne vous coûtera jamais aussi cher qu'une voiture ;


- Le télétravail. Selon votre occupation, vous pourriez proposer à votre patron de travailler de votre domicile - peut-être un jour ou deux par semaine pour commencer. Économies annuelles : jusqu'à 8 000 dollars.


9 Roulez intelligemment


Si vous choisissez de garder votre voiture, utilisez-la de façon à réduire votre consommation d'essence :


- Ne dépassez pas 100 km/h sur l'autoroute ;


- Accélérez en douceur ;


- Ne transportez pas d'objets lourds inutilement ;


- Enlevez le porte-bagages lorsque vous n'en avez pas besoin ;


- Vérifiez régulièrement la pression des pneus ;


- Installez un chauffe-moteur ;


- N'utilisez l'air climatisé qu'en cas de nécessité.


Pour en savoir plus : www.caaquebec.com


Économies annuelles : variables.


10 Cuisinez en groupe


Pas d'énergie ou d'idées pour cuisiner ? Pas le temps de voir vos amis ? Joignez l'utile à l'agréable : réunissez-vous, choisissez des recettes qui se congèlent bien, répartissez les achats, puis passez un dimanche après-midi à cuisiner en discutant et en écoutant de la musique. Divisez ensuite le fruit de votre travail entre les participants, qui rempliront leur congélateur de repas-dépanneurs.


La cuisine collective peut aussi se faire de façon plus formelle. Le Regroupement des cuisines collectives du Québec compte 1 330 groupes qui ont d'abord pour but de permettre à des familles à faible revenu de bien manger. Il existe des groupes de cuisine pour jeunes mamans, de cuisine multiethnique, de cuisine bio et de cuisine locale. On peut préparer collectivement des repas bio à des coûts qui varient entre 0,50 dollar et 1,60 dollar par portion, selon l'organisme Équiterre.


Économies annuelles : variables.


11 Utilisez les programmes d'aide aux employés (PAE)


Les employés de nombreuses grandes entreprises bénéficient d'un PAE, qui offre un service de counseling confidentiel et gratuit. Vous pouvez y faire appel si vous avez des problèmes personnels, juridiques ou financiers, si vous êtes stressé ou victime de harcèlement au travail, si vous avez besoin de services pour un enfant ou un parent vieillissant, si vous êtes accro à l'alcool, à la drogue ou au jeu, etc. Le PAE peut mettre à votre disposition un psychologue, un avocat, un conseiller financier ou toute autre personne-ressource.


Économies annuelles : variables.


AUGMENTEZ VOS REVENUS


12 Louez une chambre dans votre maison ou dans votre appartement


Depuis qu'il a acheté son bungalow à Québec, en 2006, André Lambert paie son hypothèque presque entièrement grâce aux revenus mensuels de plus de 1 000 dollars qu'il tire des quatre chambres aménagées au sous-sol, louées à des étudiants. "J'ai plus de dépenses en assurances et en électricité, mais les intérêts sur mon hypothèque, les taxes municipales et les frais de rénovation sont déductibles d'impôt à 50 %", explique ce professionnel de 40 ans. Vous pourriez aussi louer une chambre dans votre appartement, ou aménager un petit logement dans votre sous-sol.


Revenus annuels : variables.


13 Faites du covoiturage


La dernière fois qu'il a fait le trajet Montréal-Sherbrooke pour rendre visite à sa copine, Érick Flaux a transporté trois personnes à l'aller et une au retour. Chaque passager lui a donné 10 dollars. Comme ce trajet lui coûte 30 dollars d'essence, le voyage a donc été rentable.


Ce Montréalais de 25 ans est membre du service de covoiturage Amigo Express. Allo-Stop offre le même service entre les principales villes du Québec. Le jumelage des conducteurs et des passagers se fait par Internet. Les frais d'adhésion pour devenir membre de l'un des réseaux sont de sept dollars.


Revenus potentiels : jusqu'à 90 dollars pour un trajet Montréal-Québec.


14 Demandez une augmentation de salaire


Êtes-vous payé à votre juste valeur ? Lisez l'édition de juillet 2008 d'Affaires PLUS pour réfléchir à la question. Avant de passer à l'offensive auprès de votre patron, suivez ces conseils :


- Déterminez votre valeur en comparant votre situation à celle du marché ou en évaluant combien vous rapportez à votre entreprise ;


- Dressez une liste de vos réalisations de la dernière année ;


- Choisissez le bon moment, comme votre évaluation de fin d'année ;


- Soyez souple : votre patron peut-il vous offrir d'autres avantages qu'une hausse salariale, comme une voiture de fonction, des actions ou des parts dans l'entreprise ?


Revenus potentiels : variables.


15 Donnez des cours ou faites des contrats à la pige


Depuis six ans, Christine Konieczka, une physiothérapeute de 40 ans, donne des cours de formation continue, plusieurs week-ends par an, en plus de son travail à temps plein dans une clinique et dans un hôpital de Montréal. "L'année dernière, mes honoraires d'enseignement représentaient environ 15 % de mon revenu total", dit-elle. Au début, il faut toutefois être prêt à investir beaucoup d'heures dans la préparation des cours, souligne cette mère de deux jeunes garçons. Et il faut soi-même suivre de la formation continue pour rester au fait de l'évolution de sa profession.


Dans bien des domaines, si vous avez de l'expérience et certaines aptitudes en pédagogie, vos compétences peuvent être recherchées pour la formation d'étudiants. Vous pouvez aussi chercher des contrats à la pige dans votre domaine, que vous exécuterez le soir et la fin de semaine.


Revenus potentiels : variables.


16 Vendez des objets sur le Web


Maryse Croteau, une enseignante de Gatineau, a fait du ménage dans sa maison le printemps dernier : elle s'est débarrassée d'un La-Z-Boy, de deux fauteuils, de quelques instruments de musique et d'autres objets inutiles. Elle a regarni son compte de banque de plus de 1 000 dollars en vendant ses trésors par le truchement de sites de petites annonces sur le Web. "C'est plus commode d'utiliser le Web que de faire une vente-débarras sur le bord de la rue pendant toute une journée", souligne-t-elle. Plusieurs sites servent d'intermédiaires, notamment :


- lespacs.com ;


- kijiji.ca ;


- craiglist.org ;


- dejavu.ca ;


- vitevitevite.ca ;


- ebay.ca ;


- annonce123.com.


Revenus potentiels : variables.


C'EST GRATUIT, PROFITEZ-EN !


17 Protégez-vous contre le vol


À Montréal, le programme Tandem offre des visites à domicile pour vous aider à prévenir le cambriolage. Un expert analyse les lieux et prodigue des conseils pour tenir les voleurs à l'écart. Il peut aussi buriner vos biens de valeur et apposer sur votre porte un autocollant qui en fait mention. Informez-vous à la mairie de votre arrondissement. D'autres municipalités du Québec assurent un service similaire.


18 Apprenez une autre langue gratuitement


Des dizaines de sites Web et de balados peuvent vous aider à apprendre ou à perfectionner une langue étrangère, notamment :


- bbc.co.uk/languages ;


- spanishpod.com ;


- chinesepod.com ;


- italianpod.com ;


- gymglish.com ;


- fsi-language-courses.com ;


- espagnolfacile.com ;


- allemandfacile.com.


19 Recevez des dons


Des sites Web de "freecycling" permettent d'annoncer des objets à donner. À Montréal : ca.groups.yahoo.com/group/freecyclemontreal.


20 Obtenez une consultation budgétaire avec une ACEF


Un conseiller de l'Association coopérative d'économie familiale peut vous aider à régler vos problèmes financiers et vous suggérer une méthode budgétaire. Trouvez l'ACEF de votre région à www.consommateur.qc.ca.


21 Faites du troc d'objets ou de compétences


Joignez-vous à un groupe comme la Banque d'échange communautaire de services de Montréal (www.selbecs.org), à l'Accorderie (www.accorderie.ca), ou à un Service d'échange local (SEL) de votre région, pour offrir et recevoir des services. Pour troquer des biens, participez au grand marché organisé tous les deux mois par Troc-tes-trucs (www.troctestrucs.qc.ca), à Montréal et Québec. (Voir Affaires PLUS de juin 2008.)


ÉPARGNEZ


22 Le bon vieux pot de cennes


Pendant six ans, André Lambert a donné à ses enfants sa petite monnaie à la fin de chaque journée, afin qu'ils la déposent dans un gros bidon d'eau. L'objectif : un voyage à Disney World. Après six ans, le contenant renfermait 3 500 dollars, ce qui a permis à la famille de s'envoler vers le royaume de Mickey. Par la même occasion, le père des deux adolescents a donné une bonne leçon d'épargne à sa progéniture.


23 Faites des virements automatiques


Chaque semaine ou chaque mois, faites transférer un montant de votre compte courant vers un compte d'épargne, un compte du marché monétaire ou des fonds communs placés dans un REER. Vous vous habituerez à vivre sans cet argent et vous ne serez pas pris au dépourvu en février, au moment de contribuer à votre REER.


INVESTISSEZ


24 Profitez du CELI


Le CELI est le nouveau compte d'épargne libre d'impôts créé par le gouvernement fédéral, qui fera son apparition en janvier. Un contribuable peut y verser 5 000 dollars par an et investir cette somme dans tout type de placement. (Voir Affaires PLUS de novembre 2008.)


Si votre placement de 5 000 dollars vous rapporte 5 % (250 $) et que votre taux d'imposition est de 40 %, vous économiserez 100 dollars d'impôts la première année. Si votre seule préoccupation est d'épargner pour la retraite, le REER est beaucoup plus efficace et doit d'abord être utilisé au maximum. Puis, si vous avez des enfants, il vaut mieux utiliser d'abord le potentiel du REEE. Par contre, si vous mettez de l'argent de côté pour un projet à moyen terme (voyage, achat d'une voiture ou d'un chalet), ou si vous voulez vous constituer un coussin de sécurité, le CELI est tout indiqué.


25 Investissez dans des fonds négociés en Bourse (FNB)


Les FNB sont des paniers de titres qui s'échangent à la Bourse comme des actions. Ils peuvent être liés à un indice boursier, ou regrouper des titres d'entreprises actives dans un secteur précis. Ils sont appréciés des investisseurs en raison de leurs faibles frais de gestion (souvent 10 fois moins élevés que pour les fonds communs), de leur transparence (l'investisseur sait exactement ce qu'il détient) et de la facilité avec laquelle ils se négocient (comme des actions). Toutefois, des frais de courtage s'appliquent lors de leur achat et de leur vente. (Pour en savoir plus, voir Affaires PLUS d'octobre 2008.)


Hélène Gagné, gestionnaire de portefeuille chez PWL Capital, recommande quatre FNB à ceux qui veulent investir, mais qui n'ont pas beaucoup de temps à y consacrer et qui ne veulent pas prendre trop de risques. Il s'agit de quatre fonds iShares gérés par la firme Barclays Global :


- XSB : Le iShares Indice à court terme DEX est composé d'obligations du gouvernement du Canada, des provinces, de municipalités et de grandes entreprises, dont les échéances varient entre un et cinq ans. Frais de gestion : 0,25 %.


- XIU : Le iShares Indice S&P/TSX 60 (grandes capitalisations canadiennes) reproduit le rendement de l'indice S&P/TSX. Frais de gestion : 0,17 %


- XSP : Ce iShares de grandes capitalisations américaines reproduit le rendement de l'indice S&P 500, couvert en dollars canadiens. Frais de gestion : 0,24 %.


- XIN : Le iShares Indice canadien MSCI EAFE (grandes capitalisations Europe, Australie, Extrême-Orient) reproduit le rendement de l'indice MSCI EAEO, composé de titres inscrits aux marchés boursiers de l'Europe, de l'Australasie et de l'Extrême-Orient, couvert en dollars canadiens. Frais de gestion : 0,49 %.


Aucun montant minimal n'est requis pour avoir accès aux FNB, mais il faut passer par un courtier de plein exercice pour négocier, et certaines firmes de courtage exigent un investissement minimum pour ouvrir un compte.


26 Empruntez pour investir dans un REER


L'argent vous brûle les doigts et vous ne parvenez pas à épargner pour contribuer à vos REER ? Empruntez ! Le fait d'avoir à rembourser un prêt à la banque vous obligera à avoir de la discipline. Par exemple, un contribuable qui gagne 70 000 dollars et qui en emprunte 7 000 pour contribuer à son REER recevra un remboursement d'impôts de 2 968 dollars, qui pourra servir au paiement de son prêt. Si l'emprunt est amorti sur deux ans, ce contribuable aura des frais d'intérêt de 385 dollars (au taux de 5 %). Pendant ce temps, son placement de 7 000 dollars pourrait s'apprécier de 1 014 dollars (au taux de 7 %). Idéalement, un prêt REER doit être remboursé rapidement. Mais le mieux, c'est encore de contribuer à son REER de façon périodique, sans emprunter.


27Investissez dans un REEE


Les parents qui versent 2 500 dollars dans un régime enregistré d'épargne-études pour leur enfant reçoivent une subvention gouvernementale de 750 dollars par an (500 dollars du gouvernement fédéral et 250 dollars du gouvernement provincial). Pas mal, comme rendement ! De plus, cet investissement fructifie à l'abri de l'impôt.


ET D'AUTRES TRUCS EN VRAC :


28 Cultivez un jardin potager.


29 Investissez dans l'art. Si vous vous intéressez un peu à ce domaine et que vous connaissez les artistes qui montent, une oeuvre peut représenter un investissement intéressant. (Voir Affaires PLUS de juillet 2005.)


30 Achetez des articles usagés sur le Web.


31 Faites un échange de maisons (et de voitures) pour vos vacances.


32 Apportez votre lunch. Pour une famille de quatre personnes, les économies peuvent atteindre 3 000 dollars par an.


33 Envoyez vos enfants à l'école publique. L'école privée peut coûter entre 2 000 et 5 000 dollars.


34 Changez d'emploi.


35 Faites des heures supplémentaires.


36 Magasinez dans les friperies.


37 Récupérez les vêtements d'une famille qui ont des enfants un peu plus vieux que les vôtres.


38 Fréquentez la bibliothèque.


39 Fréquentez les restaurants qui affichent "Apportez votre vin".


40 Allez au cinéma le mardi ou le mercredi soir.


41 Épluchez les circulaires.


42 Découpez les coupons.


43 N'achetez que des articles en solde, et stockez-les.


44 Ne faites pas l'épicerie avec vos enfants.


45 L'été et l'automne, faites l'autocueillette de fruits et de légumes chez des agriculteurs.


46 Échangez des heures de gardiennage avec vos amis.


47 Plutôt que d'acheter des cadeaux, offrez à vos proches de leur rendre des services (peinture, jardinage, pelletage, rénovations, dépannage informatique...). Pour rendre le présent plus officiel, fabriquez une carte-cadeau.


48 Magasinez vos billets d'avion en ligne.


49 Lorsque vous prenez l'avion, réduisez le poids et le nombre de vos valises et apportez vos écouteurs, votre oreiller et votre lunch (si aucun repas n'est compris pendant le vol).


50 Achetez le livre Le consommateur averti, Montréal, de Sandra Phillips, qui propose des centaines d'adresses de commerces qui vendent des produits à rabais. Allez aussi sur le Web, à www.smartshopping.net.


isabelle.ducas@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Marier croissance et pénurie de main-d'oeuvre

Édition du 10 Novembre 2018 | Jean-François Venne

Fondé en 1976 à Thetford Mines, mais installé à Disraeli depuis 1982, Nutech se spécialise dans l'usinage de ...

Bourse: Wall Street plonge à la clôture

Mis à jour le 12/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les grands coupables de ce recul sont Apple et Goldman Sachs.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

12/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»