Votre épargne-retraite sera-t-elle suffisante?

Publié le 22/12/2016 à 06:20, mis à jour le 22/12/2016 à 10:53

Votre épargne-retraite sera-t-elle suffisante?

Publié le 22/12/2016 à 06:20, mis à jour le 22/12/2016 à 10:53

Combien vous faut-il économiser pour compenser ce manque à gagner au niveau de votre revenu de retraite? La réponse dépend de vos hypothèses sur certains facteurs comme vos dépenses futures, l'inflation et les taux d'intérêt avant et après votre départ à la retraite, votre tolérance au risque et les taux de rendement de votre épargne. Tester diverses hypothèses et calculatrices pour voir combien de temps votre argent devrait durer vous aidera à établir une cible réaliste pour votre épargne-retraite.


Une approche commune de la planification du revenu de retraite est de déterminer le montant à retirer de son épargne la première année de sa retraite et d'accroître ce montant tous les ans selon l'inflation. Cette calculatrice est un outil simple qui illustre cette approche.


L'exemple suivant illustre ce que peut faire cet outil. Marie compte prendre sa retraite à l'âge de 65 ans et espère recevoir un revenu garanti de 30 000 $ comprenant une pension complète du Régime de pensions du Canada, une autre de la Sécurité de la vieillesse, et 9 000 $ de pension de son employeur. Il lui faut retirer 20 000 $ tous les ans de son épargne pour atteindre son objectif-retraite de 50 000 $.


Les hypothèses de Marie sont les suivantes :


Son épargne doit lui durer jusqu'à l'âge de 95 ans (30 ans);


Un taux d'inflation de 2% (la cible établie actuellement par la Banque du Canada) ou de 3%;


Un rendement de son épargne de 4 % (chiffre recommandé par le Conseil des normes de planification financière pour le rendement net d'un portefeuille équilibré en 2016) ou 5%;


Elle peut économiser 400 000 $ avant de prendre sa retraite.


Cette calculatrice indique que si le solde de son épargne au moment de son départ à la retraite est de 400 000 $, son argent pourrait lui durer aussi peu que 23 ans (avec 3 % d'inflation et 4 % de rendement) ou autant que 30 ans avec une inflation plus faible (2 %) et des rendements plus élevés (5 %). Après avoir testé des cibles d'épargne plus élevée, Mary décide d'accroître son objectif d'épargne à 550 000 $ qui, selon la calculatrice, devrait lui durer 32 ans même dans le scénario d'une inflation plus élevée et de rendements plus faibles.


Cette calculatrice, plus détaillée, permet aux utilisateurs d'introduire de nombreuses variables. Elle génère un plan d'épargne annuel pour en arriver à un revenu-retraite cible et un plan de dépenses après le départ à la retraite. Selon les hypothèses de Marie, cette calculatrice suggère qu'il lui faut environ 525 000$ d'économies à la retraite pour éviter de se trouver à court d'argent par la suite.


Les calculatrices intégrant le revenu et l'inflation, comme celles que je viens de mentionner, partent habituellement du principe d'un taux de rendement uniforme de l'épargne-retraite pendant la vie active, et égal ou différent pendant la période des retraits. En réalité, les rendements des placements fluctuent d'une année sur l'autre, selon les rendements des avoirs sous-jacents. Une mauvaise série de rendements pourrait aboutir à un épuisement de l'argent plus tôt que ne le suggère la calculatrice.


Retirer un pourcentage fixe du solde de votre compte d'épargne-retraite chaque année va éviter l'épuisement prématuré de votre portefeuille. Toutefois, votre revenu annuel fluctuera avec le taux de rendement de votre épargne, et pourrait être sérieusement insuffisant les années où vos placements sont peu performants. C'est l'approche qui convient le mieux pour les retraités dotés d'un revenu garanti qui va couvrir les dépenses fixes comme l'alimentation et le logement.


Un modèle de revenu de retraite conçu pour éviter l'épuisement de son argent recommande le retrait d'un pourcentage fixe de ses économies la première année d'une retraite, et des retraits ajustés selon l'inflation les années suivantes.


Comme l'a initialement imaginé William Bengen, planificateur financier californien à la retraite, un retrait de 4 % la première année devrait être sans risque. Ce chiffre, qui fait l'objet de débats sans fin, se fonde sur l'analyse historique effectuée par M. Bengen du rendement d'un portefeuille d'une longévité de 30 ans constitué à 50 % d'actions et 50 % d'obligations du gouvernement américain de 1926 à 1976. M. Bengen n'a pas considéré les effets de l'imposition. Si Marie suivait le modèle de M. Bengen, son objectif d'épargne-retraite serait de 500 000 $.


Il est clair que des modèles de revenu de retraite différents comportent des cibles d'épargne différentes. Il y aura toujours un élément d'incertitude, quel que soit le montant d'épargne choisi. Les épargnants astucieux opteront pour les hypothèses prudentes au moment de décider du montant à économiser.


Si vos calculs suggèrent que vous n'économisez pas assez pour atteindre votre objectif de revenu-retraite, il vous faudra réévaluer votre plan de retraite. Vous pourriez choisir de travailler plus longtemps pour économiser davantage avant de partir à la retraite, travailler à temps partiel après cela, ou diminuer vos attentes de revenu-retraite.


Comment devriez-vous investir vos économies jusqu'au moment de la retraite et après? Voici quelques suggestions de base :


Détenez un portefeuille de placement prudent et générateur de revenu.


À la retraite, il vous faut des placements qui présentent une forte probabilité de création du revenu dont vous avez besoin, et une faible probabilité de vous retrouver à court. À l'approche de votre retraite, vous devriez réexaminer votre portefeuille pour atteindre ces deux objectifs. Pour la plupart des investisseurs, cela entraîne probablement la vente de certaines actions et l'accroissement de la part des placements à revenu fixe.


Conservez un plan de placement et une stratégie de retraits simples.


Cela réduira la probabilité que vous preniez de mauvaises décisions susceptibles de mettre en péril les finances destinées à votre retraite. Les fonds négociés en bourse et fonds communs de placement professionnellement gérés sont des choix prudents. Ce qui convient particulièrement aux retraités, ce sont les fonds qui effectuent des distributions mensuelles régulières. Certains placements de votre épargne-retraite peuvent servir à acheter une rente, qui fournira un flux de revenus garanti. Les rentes sont une bonne alternative aux pensions pour ceux qui n'ont pas de pension de l'employeur.


Répartissez votre épargne-retraite selon le moment où vous aurez besoin de cet argent.


L'argent requis pour subvenir à vos besoins quotidiens à court terme (moins de cinq ans) sera conservé en liquide. Vos économies à long terme seront investies dans un segment d'actions et d'obligations plus risqué auquel vous accéderez périodiquement pour réapprovisionner le segment liquide.


Investissez dans votre fonds de retraite et retirez-en de façon fiscalement efficiente.


L'objectif de la planification fiscale est de maximiser la croissance des placements avant de payer des impôts. C'est un sujet complexe qui couvre des aspects comme le moment de retirer de l'argent de votre REER et de votre FERR, le moment de toucher les prestations du Régime de pensions du Canada, du Régime de rentes du Québec ou de la Sécurité de la vieillesse, et la gestion de votre revenu de retraite de manière à éviter la récupération de la SV. Il vaut souvent la peine de solliciter les conseils d'un professionnel de la finance proprement qualifié.


Planifier vos finances de retraité bien avant votre dernière journée de travail est la clé d'un départ en douceur sans trop vous stresser pour des questions d'argent.


 


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Vous avez des questions au sujet de votre retraite?

25/09/2018 | lesaffaires.com

En participant à la Clinique Retraite de Les Affaires, vous pourriez avoir des réponses. Appel de candidatures.

Et si on révolutionnait la manière de calculer vos impôts?

25/09/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Notre système fiscal est rafistolé et plutôt inéquitable. Pourquoi ne pas le rebâtir sur de nouvelles bases?

À la une

10 choses à savoir mercredi

Il y a 37 minutes | Alain McKenna

Snapchat va vous pousser à acheter sur Amazon. Bientôt des cercueils à La Ronde. Le prix de l'essence repart en hausse.

Balado: Comment survivre au vieillissement de la population?

BALADO. Nous en discutons avec notre invité Pierre Cléroux, économiste en chef de la Banque de développement du Canada.

Trois applications concrètes pour mieux comprendre la technologie 5G

BLOGUE. Attachez bien votre sans-fil avec de la broche, la révolution s’en vient.