Vacances: les imprévus qui coûtent cher

Publié le 15/07/2011 à 17:45, mis à jour le 21/01/2012 à 10:38

Vacances: les imprévus qui coûtent cher

Publié le 15/07/2011 à 17:45, mis à jour le 21/01/2012 à 10:38

[Photo : Bloomberg]

En voyage, l'imprévu a parfois son charme. Mais il peut aussi engloutir un budget. Petit guide pour parer aux contretemps.


Maladie subite ou blessure


Une appendicite aiguë pourrait gâcher votre voyage. Inutile d'en rajouter avec une facture salée. " Une journée à l'hôpital de Delhi coûte près de 900 dollars ! " dit Robert Bérubé, président de l'agence de voyages Les routes du monde. La RAMQ rembourse certains frais jusqu'à concurrence des tarifs en vigueur au Québec. Le reste viendra de votre poche. Le moyen d'éviter la ruine : l'assurance voyage. " Vérifiez d'abord les couvertures comprises dans vos assurances collectives et vos cartes de crédit ", recommande Michel Courtemanche, directeur, ventes et développement, assurance voyage à la Croix Bleue. Si elles ne suffisent pas, souscrivez une assurance privée pour les soins de santé d'urgence.


La tourista


La fameuse tourista ne vous causera pas de problèmes financiers importants, mais elle pourrait vous forcer à annuler des activités déjà payées, comme une expédition de plongée sous-marine. " Elle est souvent causée par une bactérie transmise dans des aliments contaminés. On peut la soigner avec des antibiotiques ", explique le Dr Martin Brizard, directeur médical au Groupe Santé Voyage. Le traitement est prescrit et acheté avant le départ, et utilisé au besoin une fois sur place.


Perte ou vol de bagages


" La plupart des valises égarées en transit sont restituées dans les 24 heures ", affirme Michel Courtemanche. Il reste qu'en attendant leur arrivée, vous devrez acheter quelques articles de base qui feront un trou dans votre budget. Prévoyez dans votre bagage à main le nécessaire pour tenir un jour ou deux. Si vos bagages sont volés, votre assurance vous dédommagera.


Perte ou vol de papiers d'identité


Pour les documents importants, la vigilance reste le meilleur moyen d'éviter les ennuis. Mais comme les pickpockets prennent parfois le dessus, ayez à portée de la main les informations nécessaires à leur remplacement. " Avant de partir, scannez votre passeport, vos visas et vos cartes de crédit et faites-vous un envoi par courriel ", suggère Robert Bérubé. Ajoutez-y les numéros d'urgence de votre émetteur de carte de crédit et celui de l'ambassade du Canada du pays visité.


Accident de voiture


À l'étranger comme au Québec, si vous subissez des dommages corporels lors d'un accident de voiture, vous êtes assuré par la SAAQ. Pour les dommages matériels ou les dommages corporels infligés à autrui, c'est une autre paire de manches.


Si vous souscrivez une assurance automobile ici, le fait d'ajouter l'avenant 27 à votre police permet d'étendre votre protection aux véhicules appartenant à un tiers, y compris les voitures de location. Cette couverture est valide au Canada et aux États-Unis. " Pour toute autre destination ou si vous n'avez pas de voiture au Québec, il faut prendre l'assurance proposée par le locateur ", affirme Charlotte Sasseville, conseillère aux affaires publiques au Bureau d'assurance du Canada. Sinon, un accident bête pourrait anéantir toutes vos économies. Et plus encore.


Manquer un avion


Le réveil n'a pas sonné ? Si vous ratez un vol par votre faute, vous devrez racheter un billet. Mais avant de délier les cordons de votre bourse, tentez votre chance auprès de la compagnie aérienne. " Le personnel se montre parfois compréhensif, surtout si le vol suivant n'est qu'à moitié plein, dit Robert Turcotte, propriétaire de Voyage Hone et président de la section Québec de l'Association canadienne des agences de voyages. Vous n'avez rien à perdre ! "

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

IA lance un nouveau produit de revenu garanti à vie

25/11/2014 | Finance et Investissement

L’Industrielle Alliance, Assurance et services financiers ajoute la série ÀVIE à son ...

L'assurance invalidité, pour protéger son actif de plus grande valeur!

L’assurance invalidité, pour protéger son actif de plus grande valeur! C’est actif si ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le Canada trop exposé au marché immobilier, dit le FMI

Les prêteurs hypothécaires devraient compter moins sur Ottawa pour réduire les risques inhérents au marché immobilier.

L'immobilier stagne au Québec mais reprendra de la vigueur en 2015

La SCHL constate une stagnation de l'immobilier à Montréal, ce qui n'empêchera pas les prix de progresser d'ici 2016.

Sceptique concernant l'inflation

BLOGUE. La situation inflationniste ici en Amérique est fort différente de celle en Europe....