Mooney : Q&R sur l'assurance habitation

Publié le 03/09/2009 à 15:43

Mooney : Q&R sur l'assurance habitation

Publié le 03/09/2009 à 15:43

Par Bernard Mooney

Benjamin Nantel

Plusieurs facteurs peuvent faire augmenter la prime de votre assurance habitation.


Je viens de recevoir l'avis de renouvellement de mon assurance habitation et je suis outré. Malgré le contexte économique et le fait que je n'ai fait aucune réclamation l'an dernier (en fait depuis plusieurs années), ma prime augmente de façon substantielle, alors que je m'attendais à une baisse.

Je n'en reviens pas. Que se passe-t-il ?

- George C.





Je comprends votre déception, mais vos attentes étaient peutêtre trop élevées.

Il n'y a pas de recette magique pour contrer les coûts de l'assurance habitation. Toutefois, une meilleure compréhension de la dynamique de ce secteur vous aidera à comprendre ce qui se passe.


En gros, votre prime dépend de vos exigences et besoins en matière de couverture, de l'expérience de l'industrie dans son ensemble et de l'expérience récente de votre assureur en particulier.


Débutons par vos besoins. La hausse de votre prime est probablement liée en grande partie à une augmentation de la valeur de votre maison. L'assureur détermine chaque année la valeur de votre propriété en fonction de son emplacement.


Plus précisément, l'assureur cherche à établir le coût pour rebâtir une propriété comparable à la vôtre advenant un sinistre majeur.


Vous mentionnez le contexte économique. Il est vrai que nous sommes en récession. Par contre, en 2008, dans la plupart des régions du Québec, les coûts liés à l'immobilier ont augmenté de façon sensible. Ce n'est qu'en fin d'année qu'il y a une brisure de la tendance haussière des prix des matériaux, par exemple.


Il est donc normal que votre assureur augmente la valeur de votre propriété, qui est la donnée la plus importante dans le calcul de la prime.


Quant au contexte général de l'industrie, la dernière année a été relativement difficile, la valeur totale des réclamations ayant été assez élevées. Sur ce plan, la hausse des primes s'explique par le fait que les assureurs veulent être mieux compensés pour les risques auxquels ils s'exposent.


Enfin, il se peut que votre assureur ait connu une très mauvaise année et ait eu à verser des indemnités substantielles. Dans ce cas, la pratique veut qu'il augmente les primes, même celles de clients qui n'ont fait aucune réclamation. Les augmentations sont encore plus élevées pour les personnes qui ont fait une réclamation.


L'assureur peut avoir eu à régler des réclamations particulièrement élevées pour un type de sinistre, comme les refoulements d'égout (dans ce cas, la prime pour cette partie de votre protection augmenterait beaucoup) ou pour certaines régions (les augmentations de primes seront plus élevées pour les clients de cette région). Les dommages causés par l'eau entraînent actuellement une hausse des primes en assurance habitation, indique Intact (anciennement ING Canada), dans ses résultats trimestriels du premier trimestre.


Il y a donc de nombreux facteurs pouvant expliquer les hausses irritantes de primes. Vous devriez d'une part appeler votre assureur pour vous faire expliquer les raisons de cette hausse, si elle vous paraît injustifiée.


Ensuite, prenez le téléphone (Internet se prête mal à la demande de soumissions en assurance habitation) et magasinez. Un autre assureur, ayant connu une meilleure année ou voulant gagner des parts de marché, pourrait vous offrir un bien meilleur prix pour une couverture identique.


Vous pourriez ainsi économiser facilement des centaines de dollars !


 


Une façon rapide de consulter les taux des obligations 


Où puis-je trouver les taux des obligations des gouvernements et des municipalités ?


- André Berger


 


Voilà une question facile ! Nous publions dans chaque numéro un tableau intitulé


« Rendement des obligations », dans nos pages consacrées aux marchés financiers (en page 40 cette semaine).


Établi en collaboration avec Fiera Capital, ce tableau a le grand avantage de comparer en un coup d'oeil les rendements des principaux types d'obligations selon les différentes échéances. Précisons que, dans le cas des obligations des municipalités et des entreprises, les rendements affichés sont des moyennes.


Par ailleurs, pour obtenir le rendement d'une nouvelle émission d'obligations, vous devez communiquer avec un courtier en valeurs mobilières.


 


Les limites au regroupement des comptes REER


Ma situation ressemble beaucoup à celle du lecteur auquel vous avez répondu dans le numéro du 23 mai.


J'ai 34 ans et je gère mon portefeuille ainsi que celui de ma conjointe. (Nous ne sommes pas mariés). Je gère une partie de mon REER, d'une valeur d'environ 65 000 $, dont plusieurs fonds négociés en Bourse, chez Disnat. Ma conjointe possède aussi un REER chez Disnat d'environ 16 000 $.


Est-il possible de regrouper les deux portefeuilles en un seul afin d'économiser sur les frais de transaction en Bourse, tout en conservant avec ma conjointe la même répartition de la propriété de l'actif au yeux du fisc ? Je pourrais ainsi gérer un portefeuille de 81 000 $ réparti en trois ou quatre fonds dont 80 % m'appartiendrait, et 20 % à ma conjointe. »


- Denis-Y. Boutet


 


Ce n'est malheureusement pas possible.


Dans ma réponse intitulée « Évitez de vous éparpiller parmi les fonds négociés en Bourse » publiée le 23 mai, je recommandais au lecteur de considérer le REER de sa conjointe et le sien comme un seul portefeuille afin qu'il puisse mieux évaluer sa diversification. Il s'agit d'un exercice théorique, sans plus.


Il faut comprendre que le REER est un compte en fiducie, ce qui permet au gouvernement d'effectuer les contrôles nécessaires. Chaque compte doit demeurer distinct.


 


Des questions ?


Si vous avez des questions au sujet de vos finances personnelles, de la Bourse ou des fonds communs, faites-les-nous parvenir par courriel à l'adresse suivante : questions@ transcontinental.ca.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Se protéger à juste coût

Un des principaux objectifs de la planification financière est d’optimiser l’allocation des ...

L'option d'assurance vie la moins chère pour la génération du millénaire

19/06/2014 | Morningstar

Kaitlynn, 29 ans, originaire de Hamilton (Ontario), est professeure depuis deux ans et, comme de nombreux ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Amaya a le feu vert pour acheter Rational Group

L'entreprise montréalaise pourra s'emparer des marques PokerStars et Full Tilt Poker dans une transaction de 4,9 G $US.

Ottawa précise les règles de l'enchère du spectre prévue en mars

Ottawa a indiqué lundi quelles seraient les règles de son enchère du spectre qui réservera ...

La Banque du Canada corrige une erreur sur les billets de 10$

La Banque du Canada est en train de faire un rien d'une montagne. Jusqu'à tout récemment, la banque ...