Magasinez vos protections avec assurance


Édition de Septembre 2015

Magasinez vos protections avec assurance


Édition de Septembre 2015

Par Sophie Stival

Il est facile de magasiner ses assurances en ligne. Il est aussi facile de se tromper dans le choix de la protection.


Certains passent plusieurs jours, voire plusieurs semaines, à magasiner leur prochain téléviseur ou réfrigérateur. Mais qu’en est-il de leurs assurances ? Même si quelques clics de souris suffisent pour obtenir une soumission, encore faut-il comparer des pommes avec des pommes et se poser les bonnes questions. On ne contracte pas une assurance auto comme on souscrit une assurance maison ou une assurance vie.


Protéger son véhicule, par exemple, demeure relativement simple. La prime sera calculée en fonction de votre âge, de votre sexe, de votre expérience de conduite, de votre lieu de résidence, de l’âge et de la marque de la voiture, de la fréquence des accidents, etc. En assurance habitation, cela se complique un peu. Je fais référence aux dégâts d’eau qui ne sont plus couverts.


Il faut ainsi établir quels avenants ajouter à votre police principale. Les refoulements d’égout, l’infiltration d’eau par le toit, les fenêtres et les portes sont en général exclus des protections de base (feu, vol, vandalisme). Ceux qui ont un sous-sol luxueusement aménagé, attention! Même chose si vous détenez une collection d’œuvres d’art, des bouteilles de vin ou des bijoux de grande valeur : souvent, ces biens ne sont pas couverts ou leur protection sera limitée.


Sachez également qu’on n’assure pas sa maison comme on assure son condo. Chaque type de propriété a ses propres protections. Quant aux locataires, y compris ceux qui ont peu de biens personnels à protéger, ils doivent penser à prendre une assurance responsabilité civile. Qu’arrivera-t-il si vous mettez le feu accidentellement à votre immeuble ou si votre baignoire déborde chez le locataire du dessous?


Souscrire une assurance vie est une tâche plus complexe que de magasiner son assurance auto ou habitation. L’analyse des besoins devient cruciale : me faut-il une assurance vie temporaire, permanente ou universelle ? Il est indispensable de déterminer son assurabilité et le montant d’assurance, et de savoir si on a les moyens de payer la prime.


N’oublions pas enfin tous les rabais qui peuvent nous filer entre les doigts si nous ne nous informons pas adéquatement. En combinant plusieurs polices, en modifiant certains de nos comportements, en prenant des mesures préventives comme l’installation d’un système d’alarme ou d’un clapet anti-refoulement d’égout, nous pouvons influencer le prix de nos protections.


De plus en plus de consommateurs comparent le prix de leur assurance en ligne et finalisent la transaction en appelant un représentant certifié ou en le rencontrant. Sachez que dans un avenir plus ou moins proche, vous pourrez acheter vos produits d’assurance sur Internet sans consulter d’expert. C’est du moins ce que laisse entendre un rapport publié en avril dernier par l’Autorité des marchés financiers (AMF).


Dans le cas de l’assurance vie, il vaut mieux s’informer correctement.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Les mauvaises raisons de souscrire une assurance vie

Il existe autant de mauvaises raisons d'acheter de l'assurance vie que de bonnes. Méfiez-vous ce arguments...

L'assurance vie en 10 questions

Édition du 22 Septembre 2018 | Daniel Germain

Ian Sénéchal s'étonne toujours de la conception qu'entretiennent certaines personnes à l'égard de l'assurance. ...

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: