Les milléniaux ont-ils besoin d'assurance vie?

Publié le 21/08/2017 à 09:30

Les milléniaux ont-ils besoin d'assurance vie?

Publié le 21/08/2017 à 09:30

Une assurance arrive comme une bénédiction quand on en a besoin, mais pour les jeunes c'est aussi une autre facture à ajouter à leur liste alors qu'ils approchent de l'âge adulte. Les milléniaux -- cette sous-catégorie dont on parle beaucoup de jeunes gens âgés de 18 à 32 ans -- ont une multitude de priorités, et il n'est donc pas surprenant que plus de la moitié d'entre eux n'aient pas d'assurance vie, selon un nouveau sondage de la banque TD. Le sondage révèle qu'un tiers d'entre eux y ont songé, surtout pour la protection de leurs proches.


Contrairement à une hypothèque ou à un prêt étudiant, l'assurance vie ne comporte pas d'avantage tangible immédiat. Contrairement à vos factures mensuelles, elle ne vous permet pas de vous chauffer, de vous divertir et de rester connecté. Par conséquent, elle se retrouve au bas de la liste des priorités financières.


« L'assurance est un élément vital de votre situation financière, mais il est difficile de la faire passer au premier plan lorsque vous planifiez vos finances, dit Mark Hardy, directeur principal, Vie et Santé directes, TD Assurance. Il y a tant de priorités à cette étape de la vie. »


Le sondage révèle que rembourser une dette ou économiser pour une maison se trouvent bien plus haut dans la liste des priorités que la nécessité de souscrire une assurance vie, qui arrive au tout dernier plan. Mais l'incorporer dans son budget mensuel peut souvent s'avérer un bon investissement permettant de protéger ses proches à l'avenir.


Première étape : déterminez si vous en avez besoin


À la question de savoir si la génération du millénaire devrait souscrire une assurance-vie ou non, la réponse dépend en fait de votre situation financière. Le but de l'assurance vie est d'apporter une aide financière à vos proches si le pire devait se produire. Si vous avez des personnes à charge ou d'autres proches qui dépendent de vous financièrement ou qui devront rembourser vos dettes si vous disparaissez, la réponse est clairement oui, vous en avez besoin.


Deuxième étape : faites vos recherches et déterminez le type d'assurance qui vous convient le mieux


Les deux grands types d'assurance-vie sont l'assurance vie temporaire et l'assurance vie permanente. Les milléniaux dans la vie active sont souvent couverts par le biais d'un contrat d'assurance à long terme au travail, et devraient examiner leur contrat pour voir la couverture dont ils disposent. Un contrat d'assurance temporaire ne couvre toutefois l'intéressé que pour un nombre d'années spécifique. À la fin de cette période, qui correspond généralement à la durée d'emploi pour le régime d'employé, l'intéressé doit souscrire une nouvelle assurance assortie vraisemblablement de primes plus élevées.


Une assurance vie permanente coûte souvent plus cher mais comprend une couverture à vie et une valeur au comptant qui peut être rachetée. La composante de valeur au comptant est investie en report d'impôt. Certains pensent que souscrire une assurance vie temporaire et investir la différence dans un compte enregistré est la meilleure façon d'utiliser le coût mensuel d'une assurance vie permanente. Quand vous envisagez ce type de contrat, prenez le temps de bien étudier la stratégie de placement utilisée par l'assureur et les frais encourus pour déterminer si c'est ce qui vous convient le mieux étant donné votre tolérance au risque et votre horizon de placement (vraisemblablement à long terme).


Troisième étape : calculez le montant dont vous aurez besoin


Le montant de la couverture dont vous avez besoin dépend de toute une série de facteurs, notamment le nombre de personnes à charge, les frais de subsistance annuels, l'endettement et le revenu annuel. En bref, vous devez déterminer le montant dont vos proches auront besoin à votre décès pour faire face à vos dépenses immédiates et à d'autres frais. Il existe une multitude de ressources en ligne pour aider les milléniaux à déterminer le montant de la couverture nécessaire, notamment celui-ci offert par RBC Assurances.


On pense souvent à tort que les prestations d'assurance sont destinées à financer des dispositions funéraires, mais c'est loin d'être leur seule utilité. Tous les frais, des paiements hypothécaires aux prêts étudiants, devraient être considérés pour garantir que vos proches seront en mesure de couvrir vos obligations à court terme.


Quatrième étape : incorporez-la à votre budget


En fin de compte, si elles sont bien incorporées au budget, les primes d'assurance mensuelles devraient facilement s'intégrer au budget des milléniaux actifs. Selon les estimations de M. Hardy, en effet, les gens croient généralement que l'assurance coûte trois fois plus que son coût réel. À titre d'illustration, un contrat d'assurance temporaire de 20 ans pour un homme en bonne santé de 30 ans peut coûter à peine 40 $ par mois pour une couverture de 500 000 $. Il est bon de faire appel à un conseiller pour déterminer la façon d'incorporer une assurance vie à son budget mensuel sans compromettre son train de vie et d'autres priorités financières.


« Il faut trouver la marge de manœuvre possible », dit Nathan Osterhout, un conseiller financier chez Edward Jones. « Quand on est jeune, l'assurance est relativement peu coûteuse. On peut obtenir une bonne couverture au prix d'un café par jour. »


Cinquième étape : révisez-la régulièrement


Il ne suffit pas de simplement se procurer une assurance vie. Les milléniaux en sont à un stade de leur vie où tout change constamment, et les besoins d'assurance évolueront en tandem avec les principales étapes de la vie. Si vous ne passez pas régulièrement en revue votre couverture, vous risquez de ne pas avoir la couverture adéquate si le pire venait à se produire. Comme pour un bilan de santé annuel, Edward Jones recommande un bilan d'assurance annuel avec un expert financier.


« La plupart des gens y souscrivent et l'oublient jusqu'à ce qu'un événement se produise dans leur vie comme la naissance d'un enfant, un endettement plus important ou un emploi mieux rémunéré, ajoute M. Osterhout. Si vous-même ou les personnes qui vous conseillent ne font pas attention, elle est souvent négligée. »


L'achat d'une assurance vie ne suscite pas les mêmes émotions que l'achat d'une voiture ou d'une maison mais cela peut constituer une part importante d'une stratégie financière globale, particulièrement quand on a des personnes à charge. Les milléniaux ont l'occasion de verrouiller des primes plus faibles et de se protéger à long terme, et rencontrer un conseiller financier pour discuter des options offertes est un bon début.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour il y a 14 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.