9e édition du Bal de la Saint-Valentin

Publié le 01/03/2012 à 11:55

9e édition du Bal de la Saint-Valentin

Publié le 01/03/2012 à 11:55

Par Les Affaires

La 9e édition du Bal de la Saint-Valentin au profit de la Fondation Québec Jeunes s'est déroulée sous la coprésidence d'honneur d'Isabelle Hudon et d'Erik Ryan. Cet événement a permis de recueillir la somme nette de 325 000 $. Créée en 1995 par des gens d'affaires et des professionnels sensibilisés à la cause des jeunes, la Fondation Québec Jeunes s'est donné pour mission de soutenir les projets et les ressources qui aident les adolescents dans leur transition vers la vie adulte.


Présent sur la photo :


De gauche à droite : Robert Lorange, directeur général de la Fondation Québec Jeunes ; Nathalie Gagnon, de BCF Avocats d'affaires, et présidente du Comité du Bal de la Saint-Valentin ; Erik Ryan, vice-président principal, communications et relations externes de Rio Tinto Alcan et coprésident d'honneur du Bal de la Saint-Valentin ; Isabelle Hudon, présidente de la Financière Sun Life, Québec et coprésidente d'honneur du Bal de la Saint-Valentin ; André Morrissette, BCF Avocats d'affaires et président du conseil d'administration de la Fondation Québec Jeunes.

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.