518 700 $ pour les enfants handicapés

Publié le 10/11/2012 à 14:00

518 700 $ pour les enfants handicapés

Publié le 10/11/2012 à 14:00

Par Les Affaires

Quatre chefs d'entreprise ont «soulevé le toit du Chalet du Mont-Royal» devant une foule survoltée de 600 personnes, qui se sont donné rendez-vous à la deuxième édition du Cabaret sur le Mont-Royal. Le spectacle a mis en vedette le président et chef de la direction de FlexGroup, Jean R. Fabi, le président et fondateur des boutiques Tristan, Gilles Fortin, le président de Quinn Sport Management Group, Tom Quinn, et l'avocat en droit des affaires chez BCF, Mario Charpentier. Avec l'aide du comédien Rémy Girard et de la chanteuse Dominica Merola ainsi que de 17 musiciens et choristes, ils ont réussi à amasser 518 700 $ au profit de la Société pour les enfants handicapés du Québec.


Sur la photo :


Dans l'ordre habituel : le président de la Société pour les enfants handicapés du Québec, Jean Duchesneau ; le maître d'oeuvre du Cabaret sur le Mont-Royal et président de FlexGroup, Jean R. Fabi ; le vice-président ressources humaines chez Metro, Alain Picard ; la présidente du Groupe Germain, Christiane Germain ; et le coprésident de la soirée et pdg de Claridge, Pierre Boivin.

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Projet Royalmount: parlons de l'utilisation des terrains vacants

BLOGUE. Les terrains vacants occuperaient 260 M de pieds carrés sur l'île de Montréal. Des espaces moches à valoriser.

À surveiller: Netflix, Cobalt 27 et Prometic

Que faire avec les titres de Netflix, Cobalt 27 et Prometic? Voici quelques recommandations d'analystes.

De l'individualisme des finances personnelles

Dans la gestion de ses finances, la meilleure solution générale n'est souvent pas idéale pour un individu.