Optimiser ses pages Web pour alimenter sa croissance

Publié le 18/12/2015 à 15:27

Optimiser ses pages Web pour alimenter sa croissance

Publié le 18/12/2015 à 15:27

Avoir du trafic sur son site Web, c’est bien. Mais comment maximiser le pourcentage de ces visiteurs qui achètent nos produits ou services?


« C’est crucial de bien mesurer ses taux de conversion et de mettre en place les stratégies pour les augmenter, afin de rentabiliser le trafic sur un site Web. Pourtant, très peu de PME le font », note Julian Jimenez Grenon, stratège Web et cofondateur de l’agence Oolong Media, installée à Québec.


Retour à L'observatoire de la croissance


La fameuse conversion, c’est le pourcentage des visiteurs d’un site qui font un achat ou posent un geste en vue d’obtenir un service (soumission en ligne, demande d’informations, etc.). Pour Julian Grenon, il ne s’agit pas seulement de mesurer les conversions sur le site Web, mais aussi via les différents canaux générant le trafic. Quelles annonces, liens ou campagnes apportent des visiteurs sérieux, qui souhaitent acheter ?


« Chaque canal offre des taux de conversion différents, que ce soit une campagne sur Facebook, une annonce sur un site ou un référencement Google, note Julian Grenon. C’est une donnée importante pour calculer combien ça coûte à l’entreprise de générer une conversion. »


Des tests payants


Optimiser les pages de son site Web peut augmenter le taux de conversion et donc les ventes. Pour y arriver, il faut tester ces pages auprès des utilisateurs.


« Les tests A/B et les tests multivariés sont des outils efficaces pour développer une bonne page Web », note Simon Éthier, directeur stratégie numérique chez Adviso.


Dans un test A/B, on fait deux versions d’une page, que l’on teste ensuite à l’insu des visiteurs. On peut alors mesurer laquelle offre davantage de conversions.


« Dans un test multivarié, plutôt que de tester des versions différentes de pages, on testera plutôt des versions d’éléments dans une page, explique Simon Éthier. Par exemple, on pourrait développer cinq versions du bouton d’appel à l’action et de l’affichage du prix, en essayant différentes combinaisons. »


Cette formule procure des résultats plus raffinés que les tests A/B. « Il ne s’agit pas seulement de savoir quelle page fonctionne le mieux, poursuit-il, mais pourquoi elle fonctionne mieux. »


Des outils comme Optimizely ou Visual Website Optomizer peuvent être utilisés ; Google Analytics et Adobe Analytics comportent aussi des options de tests, quoiqu’un peu plus limitées. Le coût de l’opération variera de quelques centaines à quelques milliers de dollars, selon le nombre de pages et le degré de sophistication des tests.


Attention : il ne faut pas s’emballer à la moindre hausse du taux de conversion. Il vaut mieux plutôt tenir compte du coût global du changement dans la page. Si un entrepreneur a une boutique en ligne et qu’il doit changer plusieurs dizaines ou centaines de pages de produits, il doit calculer si le gain en conversion en vaudra la peine.


De même, il faut s’assurer que la hausse du taux de conversion ne se fait pas au détriment d’autres indicateurs de performance. Si les prix sont réduits sur une page Web, il y a de fortes chances que les ventes augmentent... mais que cela affecte, en bout de ligne, la marge de profit. À moins de miser sur de forts volumes, ce n’est généralement pas le but recherché !

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

La Russie créée un nouveau poids lourd du e-commerce avec Alibaba

11/09/2018 | AFP

Cette nouvelle société s’appellera « AliExpress Russie » et sera détenue à 48 % par Alibaba.

Le charme nouveau des entrepôts: le commerce en ligne bouleverse l'immobilier

04/09/2018 | AFP

«Le commerce en ligne demande des bâtiments plus modernes qu'il va falloir construire.»

À la une

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Il y a 17 minutes | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

Couche-Tard refuse qu'on lui impose sa responsabilté sociale

30/08/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Des actionnaires exigent que Couche-Tard divulgue mieux ses enjeux sociaux et environnementaux. Elle refuse.