PME québécoises: la situation des affaires à un sommet en quatre ans

Publié le 01/09/2016 à 09:53, mis à jour le 01/09/2016 à 11:40

PME québécoises: la situation des affaires à un sommet en quatre ans

Publié le 01/09/2016 à 09:53, mis à jour le 01/09/2016 à 11:40

Par lesaffaires.com

Photo: Shutterstock

L’optimisme des entrepreneurs québécois tel que mesuré par un indice de la FCEI a faiblement augmenté en août, mais un élément positif ressort de cette analyse mensuelle: le pourcentage de propriétaires de PME de la province sondés qui jugent bonne la situation de leurs affaires n’a jamais été aussi élevé depuis octobre 2012.


L’indice du baromètre des affaires du Québec de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante(FCEI) s’est établi à 64,9 en août au Québec, une faible amélioration par rapport à juillet.


Les entrepreneurs québécois restent néanmoins les plus optimistes du pays après ceux de l’Île-du-Prince-Édouard(70,5) et de la Colombie-Britannique(65,6%). L’indice pour le Québec reste également à un niveau plus élevé que pour l’ensemble du pays(59,8).


Ce qui retient le plus notre attention dans le rapport mensuel de la FCEI est le fait que 54% des propriétaires de PME de la province jugent bonne la situation générale de leurs affaires. Il s’agit d’un sommet depuis octobre 2012, alors que 55% des entrepreneurs de la province estimaient favorable la situation des affaires à cette époque.


Un été favorable à plusieurs secteurs


Bien qu’il faut interpréter prudemment cette statistique sur un seul mois, celle-ci dénote d’une tendance positive, estime Simon Gaudreault, économiste principal pour la FCEI. «Il y a une lente remontée [de l’optimisme] qui s’opère chez les PME», observe-t-il.


L’économiste souligne que plusieurs secteurs ont profité de conditions favorables cet été. L’industrie du tourisme a entre autres profité d’un «alignement des astres», selon lui. Le secteur du détail a également profité du beau temps, de l’afflux important de touristes américains et européens, ainsi que du fait que de nombreux québécois ont préféré passer leurs vacances dans la province.


Dans la même veine, les entreprises saisonnières semblent aussi avoir surfé sur le bel été que nous venons de connaître.


L’optimisme semble également alimenté par les faibles coûts du carburant, notamment dans le secteur du transport.


En revanche, la situation demeure compliquée pour le secteur manufacturier.


Signe que les affaires s’améliorent, les plans d’embauche à court terme sont positifs: 21% des propriétaires d’entreprise envisageant de recruter du personnel à temps plein, contre 7 % qui prévoient réduire leurs effectifs, selon le coup de sonde de la FCEI.

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Style croissance : une surperformance justifiée

Édition du 15 Septembre 2018 | Stéphane Rolland

La victoire du style croissance sur le style valeur n'a rien d'irrationnel, selon John Rekenthaler, vice-président de ...

Un géant mondial affamé de croissance en Amérique

BLOGUE. En 2017-2018, le chiffre d’affaires de la multinationale française Bonduelle a grimpé de ...

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.