Les entrepreneurs québécois les plus optimistes du pays. Sérieux?

Publié le 29/09/2016 à 06:51, mis à jour le 06/10/2016 à 12:15

Les entrepreneurs québécois les plus optimistes du pays. Sérieux?

Publié le 29/09/2016 à 06:51, mis à jour le 06/10/2016 à 12:15

Par Yannick Clérouin

Photo: Shutterstock

Les sceptiques gagneront certainement à être confondus, mais les propriétaires québécois de PME n’ont jamais été aussi positifs par rapport à leurs homologues du reste du pays. C’est du moins le résultat du plus récent indice du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante(FCEI).


L’indice du Baromètre des affaires, publié mensuellement, a gagné plus de deux points au Québec en septembre pour s’établir à 67,1. La province se hisse ainsi au premier rang au pays pour la première fois depuis que la FCEI publie cet indicateur, soit en près de 16 ans.


Pour l’ensemble du Canada, l’indice a reculé d’un point pour s’établir à 59. L’indice du Québec devance même nettement celui de son voisin ontarien, qui s’établit à 60,5.


Au cours de la dernière année, le Québec est passé de l’un des endroits où les propriétaires de PME sont les plus pessimistes, à la tête du classement, notent les auteurs du Baromètre.


Comment expliquer un revirement aussi spectaculaire?


En premier lieu, il faut souligner la dégringolade de la confiance des propriétaires de PME dans les provinces dépendantes du pétrole. L’Alberta, qui occupait le haut du classement dans les dernières années, se retrouve aujourd’hui avant-dernière. En septembre, l’indice de confiance de cette province s’est situé à 47,1, tout juste devant une autre province dont l'économie repose en partie sur le secteur de l’énergie, Terre-Neuve-et-Labrador.


Mais il n’y a pas que l’affaiblissement des autres qui explique le regain d’optimisme des PME québécoises. Comme nous l’indiquait le mois dernier Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques de la FCEI, les entrepreneurs d’ici, particulièrement ceux dont les activités dépendent en partie de la météo, ont profité de conditions exceptionnelles.


Qu’il s’agisse des agriculteurs, des commerçants, des restaurateurs ou des sociétés actives dans le tourisme, ceux-ci ont profité à la fois du beau temps cet été et de l’afflux important de touristes étrangers. À cela s’ajoute le fait que les coûts du carburant demeurent relativement bas.


Les plans d’embauche à court terme ont légèrement faibli par rapport au mois dernier, mais la tendance demeure positive. Environ 16% des dirigeants de PME prévoient embaucher, contre 11% qui anticipent réduire leurs effectifs.


Enfin, la satisfaction à l’égard de la situation générale des affaires est l’indicateur le plus fort à l’échelle du pays, souligne la FCEI: 52% des chefs de PME québécois disent juger bons leurs résultats.

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

10 choses à savoir mardi

Telus appuie Huawei, BRP double champion du Rallye Dakar, ce téléphone a vraiment un écran pliable!

À surveiller: Tesla, TVA et Cascades

Il y a 47 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Tesla, TVA et Cascades?

Vite, réinventons nos organisations!

CHRONIQUE. C'est que l'économie dénuée de toute dimension humaine est sèche...