Hyperloop : Hyper-cool ? Ou Hyper-flop ?

Publié le 31/08/2018 à 00:01

Par Lavery Avocats

La genèse

L’Hyperloop est un projet de transport futuriste lancé par le milliardaire d’origine sud-africaine bien connu Elon Musk, cofondateur de Paypal et PDG des sociétés SpaceX et Tesla.

Elon Musk annonce pour la première fois son projet Hyperloop en juillet 2012, qu'il présente comme un cinquième mode de transport, distinct des bateaux, des avions, des voitures et des trains.

L’idée du milliardaire est de développer un moyen de transport plus sûr, indépendant des caprices de la météo et ultrarapide. Le principe est de propulser une capsule dans un tube à faible pression à une vitesse d’environ 1 200 km/h, soit légèrement inférieure à la vitesse du son.

Un tel système permettrait de relier les villes de Los Angeles et San Francisco en moins de 30 minutes, plus rapidement qu'un avion. Par la suite, ce moyen de transport pourrait permettre de relier plusieurs pays, en connectant les grandes villes comme une sorte de métro, mais à l’échelle mondiale.

Selon les prévisions d’Elon Musk, le coût du billet pourrait être plus faible que celui d'un avion ou de tout autre moyen de transport et supprimer les contraintes d'horaires pour les voyageurs, les capsules pouvant partir à n'importe quel moment.

Pour l'heure, Elon Musk a annoncé vouloir rester concentré sur Tesla et SpaceX, mais assure qu'il s'occupera de l'Hyperloop en personne si aucun investisseur n'engage de prototype dans les années à venir. Il encourage vivement la production participative, l'aspect open source et collaboratif, et n'a d'ailleurs déposé aucun brevet pour l'Hyperloop.

Les principaux intervenants et les projets en cours

Plusieurs sociétés travaillent actuellement sur la conception de la technologie : Hyperloop One, Hyperloop Transportation Technologies et la société canadienne Transpod. On peut citer également la compagnie Arrivo, créée par des anciens d’Hyperloop One, mais dont le projet diffère un peu sur le plan technique.

Hyperloop One a récemment reçu le soutien financier du groupe Virgin, et l'entreprise a été de fait rebaptisée Virgin Hyperloop One. Richard Branson, le fondateur et patron de Virgin, vient d'être nommé président non exécutif de la société. L’entreprise dispose d’une piste d’essai de 500 m dans le désert du Nevada, où des tests de vitesse sont pratiqués sur un prototype.

Hyperloop Transportation Technologies (HTT) est une compagnie américaine lancée par Dirk Ahlborn, entrepreneur d'origine allemande. L’entreprise fonctionne comme une plateforme Internet qui permet à une communauté de contributeurs de travailler sur le projet tout en étant rémunérés sous forme d'options sur titres. En janvier 2017, HTT a annoncé le lancement d'une étude de faisabilité pour relier la ville tchèque de Brno et la capitale de la Slovaquie, Bratislava. L'entreprise va également installer un centre de recherche et développement près de Toulouse en France.

TransPod est une compagnie canadienne, basée à Toronto. En 2016, elle a conçu un prototype pour des premiers essais et a présenté un concept de véhicule à échelle réelle à Berlin en 2016. TransPod a annoncé son intention de produire un véhicule commercial d'ici 2020 et de développer une première ligne entre 2020 et 2025. Le corridor Montréal-Toronto est l'une des lignes envisagées par la société.

Finalement, l’Hyperloop soulève un certain enthousiasme par son côté futuriste et plusieurs dizaines de projets-pilotes sont actuellement à l’étude dans le monde. Parmi les plus connus citons le projet de ville du futur de Quay Valley en Californie, le projet de ligne souterraine entre Washington et New York, le projet reliant Bratislava à Vienne et Budapest, plusieurs projets en France entre Lyon et Saint-Étienne, à Toulouse, entre la Corse et la Sardaigne, à Limoges, également des projets en Ukraine, en Russie, en Chine, et enfin le projet de ligne Dubaï-Abu Dhabi.

Avantages, inconvénients et défis techniques

L'Hyperloop serait un moyen de transport capable de concurrencer l'avion par sa grande vitesse en s'affranchissant des problèmes de bruit et de pollution. En revanche, contrairement aux autres moyens de transport existants, son principal inconvénient est qu'il faudrait construire un nouveau réseau d’infrastructure dédié dans des zones à la géographie variable, ou parfois déjà urbanisées.

Par ailleurs, la réalisation d'un Hyperloop nécessite de relever certains défis techniques : linéarité du tube, résistance des pylônes aux différentes contraintes, sécurité des passagers, consommation d’énergie, maîtrise de la vitesse, etc. Nombre de spécialistes évoquent le défi de la sécurité pour passer du transport des marchandises au transport d’êtres humains. Les questions réglementaires demeurent par ailleurs une zone encore inexplorée.

La question du coût demeure encore en suspens.


Le développement de l’Hyperloop reliant San Francisco à Los Angeles est estimé à 6 milliards de dollars, ce qui représente un dixième du prix de la ligne de train à grande vitesse actuellement en développement en Californie.

Cependant, et au-delà des déclarations pleines d’optimisme des promoteurs, personne n’a encore une idée précise du coût réel d’une ligne Hyperloop, et par conséquent du modèle économique qui pourrait en découler. Il s’agit là pourtant d’un aspect fondamental, qui conditionne souvent la réussite ou l’échec d’une nouvelle technologie.

Conclusion : le futur est-il a portée de main ?

L’Hyperloop n’est pas sans rappeler le projet de l’aérotrain, ce monorail électrique sur cousin d’air dont plusieurs applications avaient été développées en Europe et aux États-Unis dans les années 60-70, et présenté lui aussi, à l’époque, comme un nouveau moyen de transport révolutionnaire.

Techniquement opérationnel et très avant-gardiste, l’aérotrain a été abandonné au profit du train à grande vitesse (TGV), essentiellement parce que ce dernier ne nécessitait pas la construction d’un coûteux réseau d’infrastructure dédié, mais pouvait utiliser une partie du réseau de voies ferrées existant.

Il est probable que la technologie de l’Hyperloop réussira à être développée avec succès, dans un avenir plus ou moins proche, sous forme de prototype ou de projet-pilote.

La question est de savoir s’il sera possible de bâtir à partir de cette technologie un modèle économique viable et concurrentiel, qui autorisera un déploiement à grande échelle, et rendra ainsi accessible au citoyen ordinaire le rêve de Monsieur Elon Musk.

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?