Courtier: des exigences toujours plus élevées

Publié le 23/11/2015 à 10:00

Par L'OACIQ

Oubliez Ti-Guy, le personnage auquel Patrick Huard a si bien donné vie dans Les Boys. Grâce aux efforts de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) et à la Loi sur le courtage immobilier, l’« agent d’immeubles » laxiste, obsédé par le profit et qui étale ses bijoux clinquants en répétant que « le temps, c’est de l’argent » est une chose du passé – et c’est le public qui en profite.


L’OACIQ travaille depuis des années à ce que les courtiers et les dirigeants d’agences immobilières et hypothécaires soient mieux outillés et plus encadrés dans la pratique quotidienne de leur profession. Son objectif ? Faire en sorte que les services offerts au public soient impeccables, rien de moins. Depuis cinq ans, une nouvelle disposition de la Loi sur le courtage immobilier exige que tous les courtiers immobiliers et hypothécaires reçoivent une formation complète. Oui, absolument tous !


Commencer à la base


Quiconque veut devenir courtier doit réussir une formation de base reconnue par l’OACIQ. Chaque courtier en devenir passera ainsi près de 500 heures sur les bancs d’école pour obtenir son attestation d’études collégiales. Des cours qui portent notamment sur le droit, les contrats, les lois, la qualité de la construction, les mathématiques immobilières et l’utilisation des différents formulaires figurent au programme de préparation des candidats aux examens de l’OACIQ.


Et pas de passe-droit ! Les courtiers qui pratiquaient avant l’entrée en vigueur de cette nouvelle disposition devront faire une mise à niveau de leurs connaissances et être informés des nouvelles réalités du secteur en suivant des formations obligatoires sur la Loi sur le courtage immobilier, sur les formulaires et sur la collaboration. Le public a le droit d’être protégé, et cette protection passe par la formation.


Se former sans relâche


De plus, tous les deux ans, les courtiers sont tenus de suivre près de 20 heures de formations continues. Plusieurs sujets fondamentaux sont au menu (la Loi sur le courtage immobilier, les contrats, les clauses, les formulaires et la déontologie), et le développement de compétences sur des sujets spécialisés figure également à l’ordre du jour. Des activités de formation qui portent notamment sur les phénomènes d’ordre environnemental, sur le financement, sur la gestion et sur l’éthique permettent au courtier d’offrir une expertise plus pointue sur tous les éléments qui entourent une transaction immobilière ou hypothécaire.


« C’est une façon d’aider nos courtiers à évoluer, explique Serge Brousseau, président du conseil d’administration de l’OACIQ. La profession évolue, nous devons maintenir des normes de qualité et nous voulons nous assurer que les courtiers suivent l’évolution des besoins du public. Ce que nous leur disons, c’est “Soyez compétents. À jour. Les clients sont bien plus informés qu’avant : démontrez votre valeur ajoutée. La protection passe aussi par la formation”. »


• Vite, une formation sur la pyrrhotite !


Dans la région de Trois-Rivières, de nombreux propriétaires de maisons construites entre 1996 et 2008 ont malheureusement découvert ces dernières années que la fondation des immeubles avait été bâtie avec un agrégat contaminé par la pyrrhotite. Résultats : de nombreuses fissures en forme de croix, du béton qui s’effrite, des maisons dont la valeur dégringole. Le remède ? Il n’en existe qu’un, et son prix est très élevé : soulever la maison pour remplacer la fondation. 


Face à l’ampleur du problème, l’OACIQ a mis en place une formation obligatoire pour démystifier tous les aspects de la pyrrhotite. Ce cours vise notamment à rendre les courtiers aptes à remplir adéquatement les formulaires et à mieux conseiller les vendeurs et les acheteurs. Ainsi, tout courtier immobilier ou hypothécaire rattaché à un établissement de la Mauricie, membre de la Chambre immobilière de la Mauricie ou exerçant la profession de courtier dans cette région doit suivre cette formation.


Et qu’arrive-t-il si l’on fait affaire avec un courtier de Montréal pour nous aider à trouver une résidence en Mauricie ? Il doit avoir suivi la formation au préalable, ou encore travailler avec un courtier formé en la matière. À problème sérieux, solution sérieuse.


Cliquez ici pour consulter le dossier  Immobilier: votre protection, notre priorité


 

À suivre dans cette section

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

Bio-K Plus à la conquête de nouveaux marchés

Édition du 08 Décembre 2018 | Jean-François Venne

Série 4 de 4 - Découvrez une PME dont le chiffre d'affaires repose en grande partie sur l'exportation.En 2018, Bio-K ...

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.

VIA Rail: Siemens remplacera la flotte du corridor Québec Windsor

Mis à jour à 15:21 | La Presse Canadienne

VIA Rail a besoin de 32 nouveaux trains bidirectionnels pour maintenir sa capacité actuelle de 9100 sièges.