Buffett investirait-il dans Dollarama et Lassonde?

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Mai 2017

Buffett investirait-il dans Dollarama et Lassonde?

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Mai 2017

Par Yannick Clérouin et François Pouliot

Y a-t-il au Québec et au Canada des titres qui pourraient intéresser le jeune Warren Buffett? Abstraction faite du fameux critère de taille que lui impose maintenant l'importance de la capitalisation de Berkshire Hathaway.


Dans une série d'articles, nos chroniqueurs Yannick Clérouin et François Pouliot examinent quelques titres québécois et canadiens populaires chez les investisseurs.


Yannick et François sont des assidus de longue date de l'école Buffett. Dans le passé, ils ont à plusieurs reprises assisté à la grand-messe des actionnaires de Berkshire, à Omaha, histoire de parfaire leur compréhension des principes d'investissement qu'appliquent Buffett et son complice de toujours, Charlie Munger.


Dollarama (DOL, 119,36$)


Y.C. Le détaillant de produits bon marché possède toutes les qualités recherchées par Warren Buffett... sauf le prix. Nul doute, la chaîne dirigée par la famille Rossy serait un candidat de choix pour l’Oracle. L’entreprise affiche un rendement du capital à rendre jaloux la plupart des détaillants américains, et possède deux avantages concurrentiels clés. Celui d’avoir été la première chaîne à choisir les emplacements pour établir des commerces à 1$ au pays. Autre attribut qu’aimerait M. Buffett: Dollarama nécessite peu de capital pour croître, puisqu’elle rentabilise chaque nouveau magasin en environ deux ans. La chaîne n’a pas le grand pouvoir de fixation des prix qu'il aime, mais elle réussit à tirer de bonnes marges bénéficiaires grâce à son réseau d’approvisionnement bien établi. L’investisseur lèverait toutefois le nez sur le titre, car à 27 fois le bénéfice anticipé pour l’exercice se terminant en janvier 2018, le rendement potentiel lui apparaîtrait limité.


F.P. Il ne fait pas de doute que Buffett serait admirateur du modèle et de la recette. Quelle destination vient en effet à l'esprit, lorsque l'on recherche un article à petit prix ? Dollarama. Le magasin à 1 $ occupe un créneau important dans le commerce de détail. Seule une distance éloignée fera généralement en sorte que le consommateur opte pour un autre détaillant. Il suffit donc de densifier le paysage et de récolter la manne. Tout en profitant du fait que l'on est la destination réflexe pour ajouter des articles à prix plus élevé. C'est le plan de match de Dollarama, qui prévoit faire passer son nombre de magasins de 1 000 à 1 400 au cours des prochaines années. Buffett hésiterait cependant à nos yeux en raison de l'évaluation. Le titre est à presque 28 fois le bénéfice attendu en 2017. Ce n'est pas le genre de prix qu'il recherche.


Cours actuel: 119,36$
Cours cible moyen: 123,05$
Achat: 3
Surperformance: 9
Conserver: 4
Sous-performance: 1


Source: Thomson Reuters
En date du 25 avril


 


Lassonde (LAS.A, 242$)


Y.C. Le producteur des jus Oasis cadrerait bien dans le portefeuille du jeune Buffett pour plusieurs raisons. D’abord, il aime les entreprises du secteur alimentaire dont le modèle est facile à comprendre. Ensuite, Lassonde a un rendement du capital investi supérieur à ce qu’il lui en coûte pour créer de la richesse. Bien qu’elle oeuvre dans un secteur très concurrentiel, l’entreprise de Rougemont possède des marques bien établies, tout en profitant de la croissance des jus de marques privées. Elle a aussi un bon bilan. Il y a toutefois deux bémols. La vive concurrence mine sa capacité d’imposer ses prix, une caractéristique chère aux yeux de M. Buffett. L’Oracle hésiterait aussi à en acheter présentement, car le titre semble bien évalué compte tenu de ses perspectives de croissance, à 20 fois le bénéfice prévu pour l’exercice 2017.


F.P. Notre connaissance et compréhension de la société est limitée et mieux vaut surpondérer votre attention dans ce qu'en dit le collègue Yannick. Cela dit, le secteur des jus semble à maturité en Amérique du nord. Financière Banque Nationale voit toutefois l'entreprise comme un important consolidateur de marché, qui pourra obtenir des économies substantielles en pouvoir d'achat et en marketing. Bien que le titre puisse bien faire dans l'avenir, il y a des doutes dans notre esprit quant à l'intérêt potentiel de Buffett. Les marques de boisson de Lassonde ne sont pas nécessairement des incontournables dans le marché (il recherche généralement l'incontournable), et beaucoup de multinationales y sont actives. Il passerait vraisemblablement son tour.


Cours actuel: 242$
Cours cible: 250$*


*Un seul analyste suit le titre et sa recommandation est à "surperformance".


Source: Thomson Reuters
En date du 25 avril.


À lire:
Buffett investirait-il dans :


Air Canada, le CN et le CP


CGI et Couche-Tard


Groupe MTY et Power Corp


Quincaillerie Richelieu et Saputo


Stella-Jones et WSP

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

«Middleby peut encore croître»

Édition du 22 Septembre 2018 | Stéphane Rolland

STÉPHANE ROLLAND - Les actions des pays émergents sont entrées dans un marché baissier. Ce contexte a-t-il eu une ...

Dollarama revient sur terre

Édition du 22 Septembre 2018 | Dominique Beauchamp

Des ventes moins fortes que prévu durant deux trimestres consécurtifs ont fait tomber Dollarama (DOL, 41,15 $) de son ...

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour à 09:44 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.