De la suite dans les idées

Publié le 20/04/2013 à 00:05, mis à jour le 25/04/2013 à 15:28

De la suite dans les idées

Publié le 20/04/2013 à 00:05, mis à jour le 25/04/2013 à 15:28

Par Claudine Hébert

Elles ont depuis longtemps la cote auprès des vedettes et des dignitaires. Mais voilà qu’aujourd’hui elles plaisent de plus en plus aux voyageurs d’affaires à la
recherche d’espace et de confort.


Les suites d’hôtel disposent en général d’une ou de plusieurs chambres, d’un salon et d’une vaste salle de bain. Face à la demande croissante, des hôtels investissent pour se doter de ces unités. Et le produit se démocratise.


La chaîne canadienne Choice Hotels multiplie partout au pays ses marques Quality Suites et Comfort Suites. Des hôtels qui n’offrent que des suites à partir d’une centaine de dollars.


« La croissance de ces produits est en partie attribuée à une augmentation de la demande des voyageurs d’affaires qui veulent de grandes chambres de qualité à un prix abordable », indique Diana Kuhnberg, porte-parole de Choice Hotels.


Au Québec, la plupart des hôtels consacrent en moyenne 10 % de leurs unités à l’aménagement de suites. Un pourcentage qui tend toutefois à augmenter. Et pas seulement dans les grandes villes.


À Rimouski, à l’hôtel Le Navigateur, 30 % des 92 chambres sont des suites. Huit d’entre elles offrent même toutes les commodités d’un appartement.
L’investissement vaut-il le coup ? Certainement, répond Michel Couture, directeur général de l’Hôtel 71, à Québec.


« Certes, nos dizaines de suites affichent un taux d’occupation de 50 %, voire de 40 % pour la suite Penthouse. Mais ce ne sont pas tant les revenus qu’elles rapportent qui comptent. C’est la notoriété. Ces suites créent un buzz. L’élite recherche ce type de produit. Si on ne l’a pas, cette clientèle va tout simplement aller ailleurs et vanter un autre hôtel plutôt que le nôtre. »


L’Hôtel 71 dispose d’une suite de prestige nommée Penthouse. L’unité, qui fait plus de 1 000 pieds carrés, occupe à elle seule le septième et dernier étage de l’établis­sement. En plus d’offrir un vaste loft avec chambre à coucher et cuisine complète, la suite disposera dès ce printemps d’un nouvel atout : une terrasse privée sur le toit, aménagée au coût de 250 000 $. Cette suite, qui se loue à partir de 720 $ la nuit, plaît particulièrement aux vedettes internationales en visite à Québec.

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Transat a des sceptiques à confondre

Transat a présenté un plan de vol détaillé au fort potentiel, mais tout repose encore une fois sur l'exécution.

Charlevoix, la coqueluche des destinations affaires cette année

07/02/2018 | Claudine Hébert

Jamais la saison estivale n'aura démarré si tôt et si fortement dans Charlevoix. Du 27 mai au 10 juin, hôtels, ...

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

13:38 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.