Le terminal Termont tourne à plein régime

Publié le 24/03/2015 à 09:00

Le terminal Termont tourne à plein régime

Publié le 24/03/2015 à 09:00

Les activités de Terminal Termont inc. étaient au point mort avant la signature, en février 2006, d’une entente à long terme avec la Mediterranean Shipping Company. Le terminal est alors devenu responsable de la totalité des activité de cet armateur au port de Montréal. Et comme ce dernier augmente régulièrement le volume de marchandise qu’il achemine au port, Termont est aujourd’hui rempli à pleine capacité. En ce moment, l’entreprise fondée en 1987 manutentionne 500 000 équivalents vingt pieds (EVA) par année, un conteneur faisant généralement vingt ou quarante pieds.


Forcément, cette croissance des volumes pose des défis à Termont, le premier étant celui de l’espace. « Plus on a de volume dans un même espace, plus la manutention devient complexe, sur le plan de la gestion comme sur celui des opérations », explique Julien Dubreuil, directeur général de Termont Montréal.


Termont dispose d’un terminal satellite près de la rue Viau, pour désencombrer le terminal principal de Maisonneuve. Les terminaux sont ouverts dès 6 h du matin, soit une heure plus tôt que les autres installations du port.


Améliorer l’équipement


Conjointement avec le port de Montréal, Termont a aussi investi dans son équipement, qui a presque été entièrement renouvelé depuis 2006. Plus récent exemple en date, une nouvelle grue doit être livrée au début avril 2015 et entrera en fonction peu après. Un investissement de plus de 10 millions de dollars. Elle a une capacité de levage supérieure à la grue qu’elle vient remplacer. Elle peut lever deux conteneurs de 20 pieds à la fois, plutôt qu’un seul. Trois des quatre grues de Termont auront désormais cette capacité. 


L’augmentation de la taille des bateaux pose aussi des défis logistiques importants à Termont. Depuis 2013, le port de Montréal peut accueillir des navires post-panamax, c’est-à-dire des navires dont la largeur excède les 32 mètres, et ce jusqu’à une largeur maximale de 44 mètres. Pour Julien Dubreuil, c’est un défi de plus. « Nous avons maintenant de très gros navires qui arrivent, ce qui signifie que nous avons des périodes de pointe très intenses, suivie de périodes d’accalmie, comparativement au rythme plus régulier que nous avions avant. »


Cette forte densité de conteneurs a modifié certaines approches de Termont, qui a maintenant l’équipement nécessaire pour faire des piles de cinq conteneurs, plutôt que trois. Mais le grand nombre de conteneurs complique leur manutention. En effet, il n’est pas possible de prévoir avec certitude quel camion se pointera en premier, pour prendre quel conteneur. Donc, si le conteneur est sous la pile de cinq, il faut soulever et déplacer les quatre premiers pour le sortir. Pour compliquer le tout, les camions arrivent souvent dans la même période de temps, créant une congestion.


« C’est certainement un défi pour nous, mais nous travaillons sans cesse de concert avec le port et les transporteurs pour améliorer nos méthodes, afin d’être toujours plus efficaces », conclut Julien Dubreuil.

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Des camionneuses espèrent accroître la présence féminine en situation de pénurie

«Les parents qui encouragent leurs enfants à devenir camionneurs, c'est plutôt rare»

Volkswagen annonce la fin de sa mythique Coccinelle pour 2019

13/09/2018 | AFP

Pour « célébrer le riche héritage », Volkswagen va proposer deux modèles judicieusement surnommés « Final Edition ».

À la une

Bourse: records pour le S&P 500 et le Dow Jones

Mis à jour il y a 17 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le S&P 500 et le Dow Jones évoluaient à des niveaux record jeudi peu après l'ouverture.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:02 | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»

À surveiller: Bombardier, BlackBerry et Apple

Que faire avec les titres de Bombardier, BlackBerry et Apple?