Foi de stratège Facebook, vos données RH valent leur pesant d'or

Publié le 13/10/2017 à 17:07

Foi de stratège Facebook, vos données RH valent leur pesant d'or

Publié le 13/10/2017 à 17:07

DOSSIER TRANSFORMATION NUMÉRIQUE - Le volume de données RH explose dans bien des entreprises, pourtant il demeure sous-utilisé.


«À peine 50% des grandes organisations utilisent à bon escient les données qu’elles détiennent sur leurs employés», soutient Ross Sparkman, chef de la planification stratégique de la main-d’oeuvre chez Facebook.


Et plus les entreprises tardent à se servir de ces informations, plus elles risquent de se retrouver moins compétitives face à leurs concurrentes qui le font déjà, rajoute ce passionné de «big data» qui sera de passage à Montréal, lors de la conférence Mesure et analytique RH, présentée par Les Événements Les Affaires, le 10 mai dernier.


Fort de son expertise au sein d’une organisation qui recense plus de 17 000 employés à travers le monde, Ross Sparkman a parlé des multiples possibilités offertes par l’analyse de données.


«Chez Facebook, on utilise ces données pour la gestion des talents. Les données personnelles des employées nous aident à prendre de meilleures décisions visant à améliorer la rétention, l’engagement ainsi que la performance du personnel. Ces décisions se manifestent au sein de divers programmes de ressources humaines et de projets de travail. Toutes les décisions de la société ont un lien direct avec les données que nous disposons», soulève Ross Sparkman que l’on a rejoint en Californie.


Transformation numérique


Des données aussi simples que l’âge et l’ancienneté


Remarquez, utiliser le data des employés est aussi simple que de connaître leur âge, leur ancienneté, poursuit Ross Sparkman. Il cite en exemple son passage au sein de la géante GE Aviation, à Cincinnati, en Ohio, en 2013. Comme c’est le cas dans plusieurs entreprises, la direction était plus ou moins à l’aise avec l’idée d’analyser le data des employés, dit-il.


«Et pourtant, en analysant les données des quelque 800 employés, j’ai mis la direction devant un fait qui était en train de leur échapper : Plus de 65% de leurs employés étaient âgés de 55 ans et plus. En d’autres mots, plus du deux tiers du personnel se dirigeaient à la retraite d’ici 2023», rapporte cet expert de l’analyse du capital humain. Ce n’est pas toujours évident de convaincre la haute direction du fort potentiel qu’ils peuvent retirer à analyser les données RH, reconnaît Ross Sparkman, qui a aussi travaillé pour la Marine américaine et Deloitte.


« Il faut comme analyste être en mesure, dit-il, de trouver les bons arguments. Raisons pour lesquelles il est essentiel d’avoir de bonnes aptitudes en communication, une solide formation en statistiques et être de bonne foi pour réussir dans cette profession.»


Des analyses RH utiles pour les PME


Enfin, même une PME a tout intérêt à maximiser le volume de ses données RH, insiste-t-il.


Quelle est la distance qui sépare les employés de la maison de leur travail? De quelle région proviennent-ils? Quelles langues parlent-ils couramment à la maison, et avec leurs amis? Quelles sont leurs passions, quels sont leurs passetemps? Depuis combien de temps gagnent-ils le même salaire? À quand remonte leur dernière promotion?


«Avoir les réponses à ces questions en quelques clics peut aider les entreprises, peu importe leur taille, à prendre de meilleures décisions pour demeurer compétitives sur le marché…Et surtout de demeurer attrayantes auprès des employés.»


 


Poussez plus loin la réflexion lors du Salon Connexion sur la transformation numérique le 18 et 19 avril 2018.




À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

14:38 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour à 15:42 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.