Une boite à outils pour les cédants

Publié le 24/11/2014 à 06:00

Une boite à outils pour les cédants

Publié le 24/11/2014 à 06:00

Depuis sa création en 2012, le CTE de Montréal n’a pas chômé : après avoir développé le portail Succès Cédant, réunissant des outils pour aider dans leurs démarches les entrepreneurs prêts à passer le flambeau et les repreneurs, l’organisme prévoit de lancer début 2015 un atelier pour les sensibiliser aux étapes stratégiques du processus de transfert.


Cliquez ici pour consulter le dossier Transfert d’entreprise


« Les cédants ont plusieurs défis à surmonter : savoir reconnaître la bonne relève, qui répond à leur vision, mais aussi faire le deuil de leur entreprise. Ils doivent également être capables d’accepter le transfert de gestion, car la cohabitation est un enjeu important puisqu’il y aura une période où les deux seront en poste », indique Martin Corbeil, directeur du centre de transfert d’entreprises de Montréal.


Le transfert ne se limite pas en effet à une simple transaction. C’est carrément un enjeu de pérennité pour l’entreprise. « Il est important pour cela d’être accompagné afin d’avoir une vision objective et de désamorcer l’aspect émotif de cette transaction. »


Le CTE de Montréal a développé plusieurs outils afin d’appuyer les protagonistes lors d’un transfert d’entreprise. « L’objectif est d’offrir une palette d’outils couvrant l’ensemble du processus de transfert et de nous distinguer des organisations qui proposent des services très pointus en fiscalité, juridique, comptabilité, RH, etc. », explique Martin Corbeil à propos de l’initiative Succès Cédant.


Parmi ces outils, on retrouve deux ateliers dédiés au transfert d’entreprise. D’une durée de 3h30 chacun, développés par le MEIE, ils permettent de sensibiliser une cohorte de 15 personnes au transfert de propriété et au transfert de direction.


Le premier atelier consiste à s’assurer de bien planifier le processus de transfert en prenant en compte la valeur financière de l’entreprise, ou l’équité de partage entre les héritiers. Le second s’adresse davantage aux repreneurs pour les aider à planifier la capacité de production de l’entreprise, que ce soit en terme de formation, de compétences ou d’organisation du travail.


Rencontrer le bon partenaire


Dans un transfert, un des principaux défis est de mettre sur pied son réseau et de rencontrer « le bon partenaire » d’affaires. Un répertoire en ligne a ainsi été conçu par le CTE. Les cédants et les repreneurs peuvent s’y s’inscrire gratuitement afin de recevoir, en fonction de leur profil et de leur secteur d’activité, des alertes et des mises en relation.


Un autre outil, l’Alerte CTE Montréal, permet d’envoyer une alerte à une banque de cédants et repreneurs de 6000 noms. « Il fonctionne sur le principe de la communication virale », précise Martin Corbeil.


Un programme individuel a été mis sur pied pour les cédants qui souhaitent bénéficier d’un accompagnement personnalisé. « Parfois, les cédants préfèrent garder leur démarche confidentielle, car ils craignent un impact sur leur entreprise, leurs employés, leurs clients et leurs fournisseurs », note Martin Corbeil.


Pour cet accompagnement, le CTE de Montréal dispose de 3 conseillers en interne et d’une banque de conseillers spécialisés en externe. « Cela permet à un entrepreneur d’avoir accès à un conseiller dont le profil est le plus proche de son secteur d’activité », résume Martin Corbeil. Le coût est variable en fonction du domaine d’activité et de la taille de l’organisation.


Pour les cédants qui ont besoin de conseils plus ponctuels, le CTE de Montréal propose une banque d’experts pour répondre à des problématiques très pointues, en fiscalité, comptabilité ou autre.


Plus de 129 entreprises se sont ainsi inscrites au CTE de Montréal depuis 2012 pour un ou plusieurs services, majoritairement dans la région de Montréal. Fait inédit : le nombre de repreneurs inscrits est dix fois supérieur, avec près de 1566 inscrits depuis 2012.


Un projet dans les tuyaux


Le CTE de Montréal a un autre projet sur le grill : un atelier intensif afin d’initier les cédants aux quatre étapes stratégiques du processus de transmission.


Sa forme reste pour l’instant confidentielle, mais il s’agira d’un programme sur-mesure et individuel afin de répondre aux souhaits de confidentialité et de discrétion des cédants.


« Cela peut être par exemple d’apprendre à maximiser la valeur d’une entreprise, en allant chercher le maximum, car les cédants sont souvent des personnes rendues à un certain âge qui sont un peu moins dynamiques. Or, cela ne prendrait parfois pas grand chose pour revamper l’image de la compagnie, comme on le fait lorsque l’on voudrait vendre une maison.»


L’atelier, qui se basera sur plusieurs expertises, sera modulable afin de s’adapter au rythme du cédant. La durée ainsi que le prix n’ont pas encore été communiqués.


Cliquez ici pour consulter le dossier Transfert d’entreprise


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Un jeune entrepreneur souhaite encourager la relève à visiter l'Europe

Édition du 22 Septembre 2018 | Marie-Pier Frappier

La brasserie La Chouape, de Saint-Félicien, et Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) lancent un ...

Brault & Martineau: la fille du fondateur devient présidente

Marie-Berthe Des Groseillers prend le relais de son père au moment où le détaillant est au coeur d'une refonte majeure.

OPINION Rien à perdre, tout à apprendre
Édition du 09 Décembre 2017 | Jean-François Venne
Gagner au change ?
Édition du 25 Novembre 2017 | Julie Cailliau
Une histoire de confiance sur trois générations
Édition du 21 Octobre 2017 | Matthieu Charest

À la une

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

La guerre en Asie est-elle inévitable?

17/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

17/11/2018 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.