Savoir céder sa place

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

Savoir céder sa place

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Novembre 2014

slide-image

Jean-Denis Lampron

Entreprise : Rose Drummond

Relève : sa fille, Amélie Lampron, et le conjoint de celle-ci, Emmanuel Bertrand.

[Photo: Jérôme Lavallée]

Jean-Denis Lampron
slide-image

Bernard Bélanger

Entreprise: Premier Tech

Relève : son fils, Jean Bélanger.

[Photo: Jérôme Lavallée]

Bernard Bélanger
slide-image

Pierre Carrier

Entreprise : Maison Carrier Besson

Relève : son fils, David Carrier.

[Photo: Jérôme Lavallée]

Pierre Carrier
slide-image

Jean-Yves Roy

Entreprise : Groupe SMR

Relève : sa fille, Julie Roy.

[Photo: Jérôme Lavallée]

Jean-Yves Roy
slide-image

Guillaume St-Amour

Entreprise : Boulangerie St-Donat

Relève : sa fille, Marie-Ève St-Amour.

[Photo: Jérôme Lavallée]

Guillaume St-Amour
slide-image

Pierre Jean

Entreprise : Construction Albert Jean

Relève : ses trois enfants, Pierre- Albert, Patricia et Sébastien Jean.

[Photo: Jérôme Lavallée]

Pierre Jean

Série 2 de 2 - On s'intéresse beaucoup à la relève entrepreneuriale familiale, parce qu'elle symbolise la nouveauté. Mais les cédants, eux, sont souvent laissés dans l'ombre. Six entrepreneurs racontent comment ils ont vécu ce passage.


 Même si leur parcours diffère, les cédants se sont mis d'accord sur un point : un transfert, ça ne s'improvise pas. Pierre Jean, de Construction Albert Jean, par exemple, a insisté pour que ses enfants intègrent un groupe de discussion sur la relève. Il a aussi confié à des consultants le soin de dresser le profil de chacun et de déterminer le plus apte à assumer la présidence.


Cliquez ici pour consulter le dossier Transfert d’entreprise


Guillaume St-Amour, de la Boulangerie St-Donat, a cru pour sa part être en mesure de boucler la passation des pouvoirs en cinq ans. Il lui en a fallu le double. «Ça me paraissait facile, raconte-t-il aux autres. Je me disais qu'il suffisait de faire travailler ma fille dans tous les services, puis de lui donner les clés. Mais en participant aux activités du Groupement des chefs d'entreprise du Québec, je me suis rendu compte que c'était un peu plus compliqué que ça.» Le futur retraité a compris que, pour multiplier les chances de réussite, il fallait mieux structurer le processus et mieux préparer la relève.


C'est ainsi qu'il a fait appel à des consultants en relève d'entreprise pour réaliser l'évaluation psychométrique de Marie-Ève et établir un plan de développement. Celle-ci a ensuite bénéficié du soutien d'un coach, participé au programme de l'École d'entrepreneurship de Beauce et fait partie d'un club du Groupement des chefs d'entreprise qui se consacre à la relève. Dans la même foulée, la Boulangerie St-Donat s'est dotée d'un comité consultatif pour l'aider à gérer à la fois transfert et croissance. Depuis, tous les deux ou trois ans, elle remplace un membre pour aller chercher une force dont elle a besoin. Ainsi, maintenant qu'elle veut percer d'autres marchés géographiques, elle vient de recruter Gaétan Lussier, ancien président de Weston et de Culinar.


«Si j'étais le gouvernement, je ne donnerais aucune subvention aux entreprises qui n'ont pas de comité consultatif !» lance Pierre Carrier, dont l'entreprise familiale de traiteur - Maison Carrier Besson - peut elle aussi compter sur ce qu'il appelle un «comité de sages» pour l'épauler.


Cliquez ici pour consulter le dossier Transfert d’entreprise



image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.