10 idées pour dynamiser le tourisme: courtiser les « foodies » américains (6)


Édition du 09 Mai 2015

10 idées pour dynamiser le tourisme: courtiser les « foodies » américains (6)


Édition du 09 Mai 2015

Par Claudine Hébert

Les 10 idées: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 -10


Depuis dix ans, le tourisme gourmand influence le choix de destinations des touristes. Selon une étude Deloitte/Association de l’industrie touristique du Canada réalisée en 2012, plus d’un voyageur sur trois au pays sélectionne désormais sa destination à des fins culinaires. Ils veulent découvrir une route des vins, participer à une fête gastronomique ou à un festival de bière. Un voyageur sur deux analyse l’offre culinaire des destinations avant d’effectuer son choix final de lieu de vacances.


Chez nos voisins du sud, plus de 6 voyageurs sur 10 sélectionnent leur destination en fonction des expériences que l’on promet à leurs papilles gustatives.


Mais attention, avertit Erik Wolf, directeur général du World Food Travel Association. « Ce n’est pas la quantité de restaurants que présente une ville qui en fait une destination privilégiée par les foodies. Ce sont les cuisines authentiques et les saveurs locales propres aux destinations qui vont influencer les amateurs de tourisme culinaire.»


Il soutient que Montréal peut devenir un leader mondial en la matière. « Pour y parvenir, il faut qu’elle mise sur ce qu’elle fait de mieux et d’unique », précise-t-il. L’automne dernier, le site médiatique Thrillist, considéré comme l’une des 35 compagnies les plus prometteuses en 2015 selon Forbes, a accordé le 13e rang à la ville de Montréal (sur 18) des meilleures villes pour foodies au monde. Selon Thrillist, la variété d’expériences culinaires offertes à Montréal devance largement les autres villes canadiennes et n’a rien à envier aux grandes villes du monde lorsqu’il s’agit de cuisine haut de gamme.


Un classement qui ne peut que contribuer au rayonnement touristique de la ville. Comme le souligne le sondage Deloitte sur l’impact du tourisme gourmand, plus de 77% des voyageurs vont être influencés par le bouche à oreille, les recommandations de leur famille et amis, sans oublier l’information qui peut circuler sur les médias sociaux.


Pendant les deux ans et demi où le restaurant montréalais Le Grain de Sel a figuré au sommet des meilleurs restaurants en ville du réseau Tripadvisor, plus d’un client sur deux provenait essentiellement de l’Ontario et du nord-est américain, soulève le chef-proprio Jean-François Bonin. Même son de cloche chez Ix pour Bistro à Québec, qui occupe actuellement le premier rang des meilleurs restaurants Tripadvisor dans la Vieille Capitale. Et fait à noter, ces deux restaurants sont situés hors du cœur touristique de leur ville respective.


RETOUR AU DOSSIER



  1. Les transports aériens à bas prix

  2. Un crédit d'impôt pour passer ses vacances au Québec

  3. Abolir les taxes sur les ventes de vêtements

  4. Faire du vélo un levier touristique

  5. Miser sur le tourisme sportif

  6. Courtiser les "foodies"

  7. Profiter de l'essor du tourisme autochtone

  8. Peaufiner le produit croisière

  9. Faire bonne impression

  10. Quelques suggestions des gens d'affaires

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Immobilier: hausse des prix et des taux d'intérêt

14/09/2018 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. L'accès à la propriété a continué de chuter en août au Québec.

Les partis envoient leurs poids lourds économiques au front

Ils ont croisé le fer dans le cadre d'un débat organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.