Contenu partenaire: Entrepreneur techno? Soyez une cible d’investissement attrayante

Publié le 26/03/2015 à 00:00

Contenu partenaire: Entrepreneur techno? Soyez une cible d’investissement attrayante

Publié le 26/03/2015 à 00:00

Par BDC

CONTENU PARTENAIRE. Security Compass est une entreprise « cool ». Cette société qui s’est développée grâce à du financement d’autoamorçage a été nommée en 2014 Cool Vendor par Gartner, un cabinet de recherche et d’étude de marché spécialisé dans les TI.


Lorsqu’une entreprise enregistre des flux de trésorerie positifs et une hausse des revenus, où peut-elle trouver des capitaux dont elle a besoin pour saisir les occasions de croissance? À un moment donné, la croissance interne du chiffre d’affaires ne suffit plus et il faut chercher des sources externes de financement.


Security Compass n’est pas différente. Comme beaucoup d’autres entreprises, elle s’est trouvée à la croisée des chemins.


Il y a de nombreuses options à évaluer. Le réflexe est habituellement de regarder du côté du capital de risque et des anges financiers, et de nombreux entrepreneurs ne songent même pas à l’emprunt. Pour les fondateurs d’une entreprise, l’avantage d’obtenir des fonds d’un prêteur commercial est qu’ils n’ont pas à lui céder des droits de propriété. Il faut toutefois lui prouver que le risque en vaut la peine. Pour ce faire, les entrepreneurs doivent parler le même langage que le prêteur et lui présenter des rapports financiers ainsi qu’une stratégie de gestion claire et précise qui illustre explicitement la trajectoire de l’entreprise en matière de revenus.


« Les entreprises en croissance doivent réfléchir à la façon dont leur structure du capital se développera au fil des ans et se présenter d’une façon qui témoigne de leur sérieux, explique Jasmin Ganie-Hobbs, directrice à la Banque de développement des affaires (BDC). Elles doivent aller au-delà de la gestion mensuelle de la trésorerie par un commis-comptable et investir dans les pratiques de gestion financière plus poussées qu’exigent les institutions financières dans le cadre de l’évaluation d’un prêt. »


Les débuts


Security Compass, fondée en 2004, travaille étroitement avec les entreprises de Fortune Global 500 en vue de leur fournir des applications Web et mobiles sécurisées, qui protègent leurs données et celles de leurs clients contre tous les types de menace, des cyberattaques très perfectionnées aux fuites accidentelles.


Utilisant d’abord ses fonds personnels, le fondateur Nish Bhalla s’est attaché à instaurer une culture d’entreprise susceptible d’attirer les meilleurs talents, et à établir ainsi une équipe solide et comblée.


M. Bhalla a toujours jugé essentiel de sonder le marché afin de développer des produits qui répondent à ses besoins et d’obtenir les commentaires de clients potentiels, une stratégie qui s’est révélée payante.


L’expansion rapide des activités et de l’effectif a amené M. Bhalla à envisager le financement externe comme un moyen de soutenir la croissance continue. Il ne voulait pas céder le contrôle de l’entreprise, ce qui aurait changé sa culture et son modèle de croissance, mais il a reconnu qu’il devait se familiariser avec les diverses options offertes par les banques.


Devenir une cible d’investissement attrayante


Jasmin Ganie-Hobbs a travaillé avec M. Bhalla et son équipe afin d’améliorer la gestion financière de Security Compass et de rendre les processus de production de rapports encore plus exhaustifs et structurés de façon à pouvoir fournir aux prêteurs l’information dont ils ont besoin. Cette démarche peut prendre des mois, voire des années, selon la détermination de l’équipe de direction à mettre en place des processus financiers de pointe, qui serviront l’entreprise tout au long de sa vie.


Security Compass est devenue une cible d’investissement attrayante qui peut profiter des diverses options de financement offertes par les prêteurs commerciaux.


« Travailler avec BDC est si facile, et tout se passe de manière transparente, affirme M. Bhalla. J’ai surtout aimé avoir une équipe d’experts à mes côtés qui comprenait ma situation. Les documents contractuels étaient conviviaux, ce qui ne m’étonne pas d’un prêteur habitué à traiter avec de petites entreprises. »


Leçons à retenir


Voici les conseils de M. Bhalla pour la mise en place de pratiques financières exemplaires qui permettent d’obtenir les capitaux dont une entreprise a besoin pour croître.


• Gérez les dépenses selon quatre grandes catégories classées par ordre de priorité, des dépenses essentielles – comme la paie – qu’il faut toujours régler à temps, aux projets de recherche facultatifs.


• Prenez le temps de vous familiariser avec les divers instruments de financement et de déterminer ce qui convient le mieux à votre entreprise. « Demandez conseil à des personnes qui s’y connaissent en finance pour apprendre comment vous devez parler aux différents investisseurs et prêteurs et leur présenter votre entreprise, souligne M. Bhalla. Les programmes gouvernementaux, comme PARI et RS&DE, peuvent aussi aider les petites entreprises. »


• Regardez au-delà de cette première ronde de financement. Les investisseurs ou les prêteurs veulent savoir comment vous comptez dépenser l’argent et ce dont vous aurez besoin par la suite.


• Mme Ganie-Hobbs abonde dans le même sens. « Tout est dans la préparation, la clarté des objectifs et la valeur que vous apportez au marché, dit-elle. Vous devez penser à la façon dont vous deviendrez une entreprise d’envergure mondiale dès le premier jour. »


 

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.