Le prochain grand chantier ?

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Septembre 2016

Le prochain grand chantier ?

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Septembre 2016

Par Pierre Théroux

[Photo : Bloomberg]

D'ici 2020, Hydro-Québec tentera de déterminer son prochain grand projet hydroélectrique après la mise en service des centrales de la Romaine-3 (2017) et de la Romaine-4 (2020). L'entreprise, qui entamera sous peu des études préliminaires, entend cibler quatre ou cinq sites potentiels sur le territoire du Plan Nord.


À lire: La croissance d'Hydro-Québec passe par l'international


«C'est important d'évaluer des sites et d'être prêt à démarrer des projets si les besoins de consommation au Québec, ou d'exportation, nécessitent plus de puissance», explique le pdg, Éric Martel.


Pierre-Olivier Pineau, de HEC Montréal, juge qu'il est de plus en plus difficile de justifier la construction de nouveaux barrages au Québec, où il y a suffisamment d'énergie. D'autant que les initiatives en efficacité énergétique vont continuer à réduire les besoins en puissance. «Déterminer des sites, c'est bien, c'est facile et ça n'engage à rien. Mais en raison de la baisse des coûts des énergies éolienne et solaire, pour lesquelles on peut construire des parcs en moins de temps, c'est difficile de se lancer dans de tels projets», précise-t-il.


D'ici l'horizon 2020, Hydro-Québec entend néanmoins continuer à investir annuellement quelque 3,8 G$, soit en moyenne le même montant annuel dépensé pendant la période 2009-2015. «On est le plus important investisseur du Québec», souligne M. Martel, qui mentionne le rôle que joue la société d'État dans la croissance économique du Québec.


Ces sommes seront notamment consacrées à terminer les chantiers de la Romaine, de même qu'à des travaux de réfection et d'entretien des installations.


Retour au dossier Spécial énergie : Objectif 2030



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Stella-Jones : le prix du bois lui joue des tours

Les analystes misent sur le rebond du fournisseur de traverses, de poteaux et de bois résidentiel dès 2019.

Transition énergétique : prêt, pas prêt, on la fait ?

BLOGUE. D’ici 2030, le gouvernement du Québec vise à réduire de 40 % la consommation de ...

OPINION Transport électrique: le Québec bien placé pour en profiter
Édition du 16 Juin 2018 | Simon Lord
Le transport électrique au-delà de la voiture
Édition du 16 Juin 2018 | Simon Lord
Le pari du transport électrique de la Norvège
Édition du 16 Juin 2018 | Agnès Villette

À la une

FNB: Comment Banque Nationale Investissements veut faire sa place

Il y a 2 minutes | Stéphane Rolland

En entrevue, Annamaria Testani, vice-présidente chez BNI, nous explique sa stratégie.

Cette appli visant à optimiser le traitement de la dépression a été inventée à Montréal

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

L'outil a franchi avec succès des rondes d'élimination du AI XPRIZE, et est en lice pour le prix de 3M$US.

Ottawa retardera sans doute une décision sur l'expansion de Trans Mountain

Il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

L'impact sur les épaulards résidents du Sud est au centre des discussions.