La gestion des talents grâce à l'impartition

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Mars 2014

La gestion des talents grâce à l'impartition

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Mars 2014

L’impartition est optimale pour les entreprises comptant entre douze et cent employés, estime Réseau Entreprises Canada. L’agence gouvernementale, dont la mission consiste à favoriser l’entrepreneuriat et l’innovation chez les PME, recommande aussi le recours à des services en ligne pour les plus petites entreprises.


Selon John Paul Moutinho, directeur commerce et gestion du service de paie à la Banque Nationale, 87 % des entreprises qui utilisent un service de paie à travers le Canada ont moins de 20 employés.


« Une forte proportion de nos clients comptent de 12 à100 employés, estime Yann Besançon, directeur des ventes, comptes majeurs, chez ADP Canada. Mais de nombreuses très petites entreprises font également appel à nos services. Les entreprises en démarrage ou les petites entreprises, comme les cabinets dentaires, préfèrent retenir nos services », explique-t-il.


Le niveau d’impartition peut varier selon la taille de l’entreprise. « Les entreprises de deux employés comme les dépanneurs appellent l’impartiteur pour donner les heures de travail et ça s’arrête là. Plus l’entreprise qui impartit son service de paye a d’employés, plus le niveau d’impartition peut devenir sophistiqué », explique Marie Lyne Dion, vice-présidente de l’Association canadienne de la paie.


Chez ADP, on a récemment développé le programme EquipePaie, une solution pour répondre aux besoins des entreprises de moins de 50 employés. «Nous avons demandé aux TPE ce qu’elles recherchaient dans un service de gestion de la paie, et ce qu’elles voulaient était simple : rapidité, simplicité d’accès, convivialité. » Les petites entreprises veulent aussi savoir quel sera le montant global prélevé dans le compte de l’entreprise avant d’envoyer la paie, de façon à s’assurer d’avoir les liquidités. « Maintenant, ce montant est la première chose que les clients voient sur la page d’accueil de leur interface », dit Yann Besançon.


Pour les organisations comptant plus de 50 employés, ADP offre un produit qui permet de faire une meilleure gestion des talents afin de répondre aux besoins des entreprises en croissance : « Près de 86% des entreprises au Canada ont admis d’avoir des situations dans lesquelles elles avaient de bons employés avec de bonnes compétences, mais pas dans les bons postes», explique Yann Besançon.


Se permettre les avantages des grandes


La Banque Nationale répond aux besoins des petites entreprises en leur offrant une approche globale qui comprend la paie, les avantages sociaux, l’assistance RH et les privilèges bancaires aux employés. En 2009, l’institution financière a mené un sondage auprès de ses clients. « L’une des plus grandes préoccupations des employeurs concernait la gestion des ressources humaines, et notamment le recrutement et la rétention de la main d’œuvre », explique Jean-Benoît Grégoire, directeur principal, marché PME à la Banque Nationale. «Avec notre offre, les employeurs peuvent offrir des conditions comparables à celles des grandes entreprises. C’est un grand avantage, ça leur permet d’être compétitives au niveau du recrutement et de la rétention», dit-il.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Projet Maxi-Flashfood: la fin de l'épicerie hebdomadaire

22/02/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici comment une épicerie quotidienne pourrait réduire la gaspillage financier et alimentaire.

Lightspeed vise le milliard des licornes

Mis à jour le 22/02/2019 | Dominique Beauchamp

Le concepteur de logiciels aux points de vente pour les PME émet ses actions à un multiple d'environ 16 fois ses revenus