Ressorts Liberté compte profiter des investissements de Ford au Mexique

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015

Ressorts Liberté compte profiter des investissements de Ford au Mexique

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015

Par Pierre Théroux

Richard Guimont, président de Ressorts Liberté. [Photo: Jérôme Lavallée]

L'annonce récente, par Ford, d'un investissement de 2,5 milliards de dollars dans des usines automobiles au Mexique a de quoi réjouir Ressorts Liberté. «C'est une bonne nouvelle. Notre présence là-bas pourrait sûrement nous apporter de nouveaux contrats», commente Richard Guimont, président de cette entreprise de Montmagny, qui fabrique des ressorts de précision pour l'industrie automobile et certains produits récréatifs.


Cliquez ici pour consulter le dossier Secteur manufacturier: la carte des usines


Le développement de Ressorts Liberté illustre bien les défis qu'affronte le secteur manufacturier québécois. Il y a un an, l'entreprise implantait une deuxième usine au Mexique, à Querétaro, après celle de Juárez en 2009. «Avec les livraisons juste-à-temps, il faut se rapprocher des clients pour les accompagner et être plus concurrentiels», dit M. Guimont, ajoutant que la plupart des constructeurs se sont établis au Mexique au cours des dernières années.


L'entreprise, qui compte aussi un autre site de fabrication à Toronto, avait réalisé une première expansion industrielle à l'étranger, en Chine en 2007, afin d'y faire l'assemblage final de pièces à plus faible valeur ajoutée et de réduire ses coûts. Son emplacement principal pour la production et les activités de R-D demeure Montmagny, où elle compte 440 de ses 675 employés.


L'innovation est au coeur des activités de Ressorts Liberté qui exporte ses produits au Japon, en Europe, au Brésil et en Corée du Sud. Aujourd'hui, un véhicule sur deux dans le monde roule avec un ressort produit par cette entreprise québécoise, l'une des premières à maîtriser les pliages de ressorts complexes à froid.


Comme bien d'autres entreprises manufacturières du Québec, le recrutement pose un problème pour Ressorts Liberté, qui affiche régulièrement des postes disponibles à son usine de Montmagny. «Les nouvelles commandes sont envoyées à notre usine de Toronto», souligne M. Guimont. L'entreprise a aussi investi dans des projets d'automatisation pour accroître la capacité de production de l'entreprise.


Cliquez ici pour consulter le dossier Secteur manufacturier: la carte des usines


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Ford va tester sur route des voitures autonomes en Chine

31/10/2018 | AFP

La circulation sur route de voitures autonomes devrait débuter « d’ici la fin de l’année ».

Que feront les voitures autonomes en situation de vie ou de mort?

24/10/2018 | AFP

Des scientifiques ont sondé plus de 2M d'internautes sur le choix qu'ils feraient lorsqu'une collision est inévitable.

À la une

Sia Partners ouvre un centre d'expertise en science des données à Montréal

Sia Partners augmente sa présence à Montréal en y créant son deuxième centre d'expertise en science des données.

Le ménage n'est pas terminé dans les dépenses de Bombardier

Mis à jour à 15:43 | AFP et La Presse Canadienne

Bombardier continuera de produire les CRJ, mais devra encore réduire la taille de l'entreprise.

Résultats et plan de redressement de Bombardier: Bellemare à Toronto mardi

M. Bellemare sera accompagné du vice-président principal et chef de la direction financière, John Di Bert.