R-D : de nouvelles mesures fiscales qui font mal

Publié le 06/05/2015 à 15:03

R-D : de nouvelles mesures fiscales qui font mal

Publié le 06/05/2015 à 15:03

Les entreprises qui investissent plus de 5 % de leur chiffre d’affaires dans la R-D de produits ou de procédés ont une bien meilleure performance que celles qui y investissent moins de 2 %, selon le plus récent Baromètre industriel québécois. Alors pourquoi seulement 19 % des répondants à cette enquête l’ont-ils fait en 2014?


Selon certains entrepreneurs, la faute revient avant tout aux mesures fiscales du gouvernement fédéral. «Historiquement, Diacarb investissait à peu près 8 % de son chiffre d’affaires en R-D, mais c’est tombé à environ 3 % depuis le nouveau Programme de recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE)», illustre Steve Bissonnette, président de Diacarb, un atelier d’usinage montréalais spécialisé dans la fabrication de petites composantes complexes.


«Maintenant, il faut quasiment faire des thèses universitaires pour que ce soit considéré comme de la R-D! Développer de nouvelles composantes et des nouvelles façons de fabriquer des pièces en usine n’est presque plus admissible, ce qui veut dire que ne suis pas capable de prendre les mêmes risques qu’avant», se désole M. Bissonnette. Surtout que le problème est double : si le fédéral ne reconnaît pas le projet, il ne sera fort probablement pas admissible aux programmes provinciaux non plus.


«Il y a 10 ans, le gouvernement cherchait des façons de nous aider à développer. Aujourd’hui, quand nous nous faisons auditer, ils cherchent des façons de couper dans nos budgets de R-D, car ils regardent à court terme, pas à long terme», croit le président de Diacarb.


Dans son Baromètre, STIQ estime également qu’il serait important «de faciliter l’accès au financement public et privé et de réinstaurer, voire bonifier les mesures fiscales propices à la R-D». Il souligne aussi que le programme provincial PerforME, destiné aux PME «innovatrices et exportatrices reconnues comme performantes» et lancé en février 2015, pourrait aider à renverser la vapeur.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

De nouveaux espaces commerciaux prennent forme à Beauharnois

30/05/2018 | Martin Jolicoeur

Située à la sortie 22 de l'autoroute 30, la future aire de service fait face au nouvel entrepôt d'Ikea.

Trois autres expériences de relocalisation industrielle

Édition du 05 Mai 2018 | François Normand

1. États-Unis Après la récession mondiale de 2007-2008, les États-Unis ont commencé à s'intéresser à la ...

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: