Groupe DCM parraine à son tour un de ses fournisseurs pour l’aider à exporter

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015

Groupe DCM parraine à son tour un de ses fournisseurs pour l’aider à exporter

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015

[Photo: Bloomberg]

« Le schéma industriel de notre clientèle a changé », explique Pierre Ayotte, président du Groupe DCM, qui exporte plus de 80% de ses produits et services. « Il y a eu une dislocation de la chaîne d’approvisionnement des grands maîtres d’œuvre en aéronautique, qui ont redistribué leurs partenariats un peu partout sur la planète, y compris dans des marchés qui ont un avantage compétitif sur le Québec quant au coût de la main-d’œuvre. »



En 2014, la valeur totale des exportations internationales provenant du secteur manufacturier québécois a atteint 70 milliards de dollars, soit 92,6 % du total provincial. Selon Industrie Canada, le sous-secteur le plus lucratif, la fabrication de produits aérospatiaux et de leurs pièces comptait à elle seule pour 13,6 % des exportations.


Cliquez ici pour consulter le dossier Secteur manufacturier: la carte des usines


« Pour compétitionner à l’international, il faut se démarquer en rehaussant son offre de services et en se concentrant sur les produits qui ont une très haute valeur ajoutée », poursuit le dirigeant de ce groupe formé des entreprises familiales DCM Aéronautique, qui conçoit de l’outillage d’entretien au sol à Boisbriand, et Aerospace Welding (AWI), qui répare et fabrique des composants d’appareils à Blainville.


Le groupe a choisi de développer chez AWI de nouvelles solutions de réparation de pièces et de structures qu’il fait approuver par Transports Canada. Des outils adaptés – eux aussi certifiés par le ministère – sont ensuite conçus et fabriqués chez DCM Aéronautique, puis vendus aux clients en même temps que les procédures de réparation.


Le carnet de commandes du Groupe comprend les donneurs d’ordres Airbus, Boeing, Bombardier Aéronautique et Embraer, ainsi que de nombreuses compagnies aériennes sur les cinq continents.



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Alain Bellemare veut garder sa production d'avions régionaux

13:50 | AFP

« Il n’y a que deux joueurs dans l’industrie » dans ce créneau, « Embraer et [Bombardier] », dit-il.

Frustration et inquiétude chez les employés de Bombardier

08/11/2018 | Martin Jolicoeur

«Ces annonces nous laissent dans le noir quant à la suite des choses», déplore le directeur général d'Unifor au Québec.

À la une

Pourquoi le dollar américain est-il si fort?

Le billet vert approche du sommet de 2002 grâce à plusieurs facteurs favorables, mais gare aux spéculateurs.

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.

Alain Bellemare veut garder sa production d'avions régionaux

13:50 | AFP

« Il n’y a que deux joueurs dans l’industrie » dans ce créneau, « Embraer et [Bombardier] », dit-il.