Faste et plein air dans l’Ouest du Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Février 2017

Faste et plein air dans l’Ouest du Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Février 2017

Par Claudine Hébert

L’Hôtel de la Rive, à Sorel, a investi 3,5 M$ pour rénover ses 98 chambres.

Le marché des réunions et des congrès ne cesse de se bonifier au Québec. Voici une vingtaine de nouveautés (ou d’idées) pour inspirer vos prochains rendez-vous d’affaires, selon que vous choisissiez l’Ouest ou l’Est de la province.


MONTÉRÉGIE


Plus de chambres à l’Hôtel Mortagne


L’Hôtel Mortagne, à Boucherville, complète ces jours-ci des travaux d’agrandissement qui lui permettront d’ajouter 70 chambres aux 130 unités actuelles. Une suite VIP avec une vaste terrasse pourra accueillir des événements privés. Grâce à ces travaux de plus de 8 millions de dollars, le complexe de congrès le plus important de la Rive-Sud du Grand Montréal disposera d’ici la fin du printemps de deux restaurants, d’un spa urbain et d’un gym. « Avec cet agrandissement, on souhaite augmenter de 20 % le nombre annuel de congrès, des événements qui sont actuellement limités à une dizaine par année », souligne Nathalie Beaulieu, directrice des ventes.


 


Cure de rajeunissement à l’Hôtel de la Rive


Depuis deux ans, l’Hôtel de la Rive, à Sorel-Tracy, s’offre une cure de rajeunissement. Un investissement de plus de 3,5 M$ a permis de rénover les 98 chambres – dont les travaux seront terminés d’ici le mois de mai –, d’aménager un restaurant de type steakhouse, de réaménager tous les espaces de réunion, y compris la salle Saint-Laurent, qui a vue sur le fleuve. Cette salle, qui peut accueillir jusqu’à 200 personnes en banquet, bénéficiera d’une toute nouvelle terrasse dès ce printemps. « Nous enregistrons actuellement 2 000 nuitées pour nos événements d’affaires. Grâce à ces investissements, nous souhaitons augmenter de 25 %, voire de 50 %, ce nombre de nuitées au cours des trois prochaines
années », indique Suzanne Lareau, directrice des ventes et développement des affaires.


Deux nouveaux catamarans chez Navark


L’été dernier, la société Navark a fait l’acquisition de deux catamarans, au coût de 500 000 $. « Un investissement qui a permis de combler les nombreuses demandes pour les groupes de 20 à 45 passagers friands de 5 à 7 et de soirées feux d’artifice », indique Joanie Houle, coordonnatrice marketing et événements chez Navark. Cela porte maintenant à 10 le nombre de bateaux de l’entreprise. Ces derniers peuvent être nolisés pour des groupes de 2 à 200 à la Marina de Longueuil, au Vieux-Port de Montréal, à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, à Châteauguay et à Sorel. Notez que le tout premier bateau de la flotte, le Navark Longueuil V, fera l’objet d’un investissement de 100 000 $ ce printemps pour refaire la fenestration et ajouter une terrasse sur le toit.


De nouvelles chambres au Manoir Rouville-Campbell


Le chic manoir de style Tudor de Mont-Saint-Hilaire continue de s’agrandir. Plus de 10 M$ ont été injectés pour ajouter 44 unités, dont deux suites, à l’établissement qui borde la rivière Richelieu. Le manoir, qui compte maintenant 70 unités, dont cinq suites, prévoit la construction d’un pavillon de détente avec quatre salles de massothérapie, et d’une piscine extérieure chauffée au coût de 2,5 M$ en 2017. La rénovation des chambres historiques et campagnardes figure à l’horaire pour l’hiver 2018.


Des bornes électriques à l’Auberge des Gallant


Quatre nouvelles bornes électriques ont été installées au cours de l’année 2016 à l’Auberge des Gallant, à Sainte-Marthe. Deux d’entre elles sont destinées aux voitures Tesla. Le coût de l’installation s’élève à 10 000 $. La moitié de cette somme a été réglée par le constructeur californien.


LAURENTIDES


L’Hôtel du Lac Carling rouvre ses portes


Deux hommes d’affaires montréalais ont décidé de donner une seconde vie à l’Hôtel du lac Carling, qui était fermé depuis trois ans. Richard Stern (Olymbec) et Peter Triassi (Pava Corp) ont injecté jusqu’ici 1,5 M$ pour restaurer le bâtiment et rénover une quarantaine de chambres. Les travaux se poursuivent pour remettre à neuf les 60 autres chambres de l’établissement d’ici la fin de l’année. Au total, plus de 3 M$ seront investis, indique Isabelle Bertrand, directrice des opérations. La réouverture de l’établissement, situé à Grenville-sur-la-Rouge, était très attendue par la clientèle d’affaires en quête d’un lieu retiré au bord d’un lac et d’un terrain de golf. « L’équipe des ventes n’a fait aucune sollicitation jusqu’à maintenant. Pourtant, le téléphone sonne tous les jours. Notre carnet de réservations de 2017 comprend déjà près d’une dizaine d’événements d’affaires de 100 à 200 personnes », mentionne Mme Bertrand.


OUTAOUAIS


Rendez-vous au musée des Papineau


L’ancienne chapelle anglicane du Manoir
Papineau, située dans la cour du Fairmont Château Montebello, redevient ce qu’elle était à l’origine : un musée. Le bâtiment en pierre, construit dans les années 1880, a fait l’objet  de travaux de 30 000 $ pour être remis en état. Cela en fait un lieu tout désigné pour des cocktails, des lancements, des conférences, de petits banquets. L’endroit peut accueillir jusqu’à 55 personnes.


CANTON-DE-L’EST


Le tourisme d’affaires s’organise à Bromont


La Ville de Bromont vient de se doter d’une section tourisme d’affaires sur son site Web. Et ce n’est qu’un début. « Après avoir consulté ses principaux acteurs en tourisme d’affaires, la Ville a décidé d’octroyer un budget de 10 000 $ au rayonnement de Bromont auprès des organisateurs d’événements. Outre la section affaires, la Ville a embauché un coordonnateur pour aider et conseiller les planificateurs », indique Catherine Page, directrice des communications. Ce budget, précise-t-elle, a été débloqué à la condition que les partenaires y mettent du leur. Grâce à la présence du Château Bromont et de son auberge, la destination reçoit déjà une bonne soixantaine d’événements de 50 nuitées par année. « On souhaite voir ce nombre augmenter d’au moins 10 % en 2017 », indique Mme Page.


10 M$


Après plusieurs années d’attente, le Delta
Sherbrooke fera enfin l’objet d’une mégarevitalisation. « Les 178 chambres, le lobby, les espaces de réunion, le restaurant, le club santé, tout sera redéfini dans le cadre de travaux majeurs estimés à plus de 10 M$ », souligne Tracy Cosgrove, directrice générale de l’établissement. Les hôtels Delta sont devenus la propriété de la chaîne Marriott en 2015, et le Delta Sherbrooke a été vendu au mois d’avril 2016 au groupe Hôtels Highland Park de Toronto. Tant Marriott que les nouveaux propriétaires souhaitent redonner du lustre au plus important centre de congrès des Cantons-de-l’Est. La direction de l’hôtel ne s’en cache pas : elle est emballée par le projet. Selon elle, ces travaux vont permettre à la ville de Sherbrooke de redevenir l’une des cinq destinations congrès majeures
au Québec.


Du nouveau à l’Espace 4 Saisons


Magog-Orford compte une nouvelle adresse suffisamment spacieuse pour accueillir les groupes de 150 personnes. L’Espace 4 Saisons, à Orford, vient de terminer des travaux de près de 12 M$ pour agrandir ses espaces. Outre la nouvelle salle principale qui triple de superficie – un espace divisible en trois sections –, la direction a ajouté 54 unités avec cuisine complète. Cela porte le nombre d’unités à 82. L’établissement dispose également d’une toute nouvelle piscine dotée de parties intérieure et extérieure. « Les travaux sont à peine terminés que nous avons déjà près d’une quarantaine de réservations d’événements d’affaires pour les mois à venir », souligne Annie Brunelle, directrice générale adjointe du groupe Pal +.


MONTRÉAL


L’hôtel Zéro1, à Montréal, commence à se faire connaître auprès de la clientèle d’affaires.


Des salles de réunion vitrées


Bien qu’il soit ouvert depuis cinq ans, l’hôtel Zéro1, situé à l’angle des boulevards René-Lévesque et Saint-Laurent, à Montréal, commence à peine à se faire connaître auprès de la clientèle d’affaires. L’établissement de 165 chambres, aménagé dans une ancienne résidence étudiante, abrite pourtant une terrasse, un atrium ainsi que huit salles, dont une pouvant recevoir jusqu’à 120 personnes en formule théâtre. Parmi les salles, six sont panoramiques. Il s’agit d’espaces pour 10 à 12 personnes qui conviennent aux conseils d’administration, aux formations et aux réunions de remue-méninges. « Et tous nos espaces sont offerts sans restrictions liées à des réservations de chambres », précise Michèle Cantin, directrice marketing de l’établissement.


RETOUR AU DOSSIER SE DÉPAYSER POUR MIEUX TRAVAILLER

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Transat a des sceptiques à confondre

Transat a présenté un plan de vol détaillé au fort potentiel, mais tout repose encore une fois sur l'exécution.

Charlevoix, la coqueluche des destinations affaires cette année

07/02/2018 | Claudine Hébert

Jamais la saison estivale n'aura démarré si tôt et si fortement dans Charlevoix. Du 27 mai au 10 juin, hôtels, ...

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.