C Hôtels cible le Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Février 2017

C Hôtels cible le Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Février 2017

Par Claudine Hébert

Près de 100 millions de dollars auront été investis dans les cinq premiers complexes C Hôtels.

Le groupe C Hôtels continue son expansion au Québec. Après Scott, Beauceville et Thetford Mines, deux nouvelles adresses La Cache verront le jour cet été, soit à Venise-en-Québec, aux abords du lac Champlain, et à Lac-Mégantic, en plein coeur de la zone sinistrée. Et la croissance de cette jeune chaîne est loin d'être terminée.


«Lévis, Beloeil et Saguenay, secteur Chicoutimi, sont dans notre mire. Notre groupe souhaite devenir " la chaîne indépendante 4 étoiles plus " au Québec. D'ici 2022, le groupe voudrait détenir 22 établissements dans la province», indique Jean Grégoire, président du groupe C Hôtels. Des projets d'hôtels avec accès direct aux pistes de ski sont également à l'étude aux monts Valin et à Bromont.


L'an dernier, un projet d'hôtel, La Cache de la Cité, avait été annoncé pour Mirabel. La construction de l'établissement de 160 chambres a été reportée au printemps prochain.


Tous les C Hôtels sont construits selon la formule condotels. Des propriétaires prêts à payer en moyenne 200 000 $ l'unité financent ces complexes immobiliers variant d'une trentaine à une centaine de chambres. Chaque acquéreur peut bénéficier de son unité pendant 30 jours dans l'année. «Et ce qui est particulier jusqu'ici dans le développement de la chaîne, c'est le portrait de nos propriétaires», signale M. Grégoire. Plus de 75 % des acquéreurs sont des entrepreneurs, voire des entreprises, qui partagent un souhait commun : l'arrivée d'un hébergement de qualité dans leur secteur, ajoute-t-il.


«À Lac-Mégantic, où notre hôtel participe à la relance du centre-ville, une entreprise de l'endroit a acheté deux suites afin de pouvoir loger des fournisseurs et des clients qui la visitent. Faute d'hébergements 4 étoiles dans les environs, ces personnes doivent actuellement séjourner à Sherbrooke, situé à plus d'une heure et quart de leur entreprise», indique M. Grégoire.


À La Cache du Golf, à Beauceville, qui a ouvert à l'été 2016, les 36 unités ont toutes été acquises par des entrepreneurs de la région. «Ici aussi, les entreprises n'ont plus besoin de loger leurs clients et leurs fournisseurs à Lévis ou à Saint-Georges-de-Beauce pour leur assurer un séjour de qualité», rapporte M. Grégoire.


Au total, près de 100 millions de dollars auront été investis dans l'aménagement des cinq premiers complexes C Hôtels. La Cache à Maxime, à Scott, qui a été le premier hôtel du groupe à voir le jour en 2010, a coûté plus de 50 M$. L'établissement dispose de 80 unités, dont 33 chalets, d'un Noah Spa, le spa signature du groupe, et d'une salle pouvant recevoir 500 convives.


À Venise-en-Québec, le nouveau projet de 18 M$ prévoit la livraison de 56 condotels d'ici juin. Un investissement de 4 M$ sera ajouté pour l'aménagement d'un Noah Spa. L'établissement va contenir une grande salle, divisible en deux sections, pouvant recevoir 200 personnes en banquet. Le nouvel hôtel, qui bonifiera l'offre de réunions congrès du secteur, occupera l'emplacement du chalet du Club de golf Baie Missisquoi. Un nouveau pavillon de golf sera intégré dans la structure de l'hôtel.


Du côté de Lac-Mégantic, le projet de 20 M$ comprendra 74 unités, un restaurant, un spa et des espaces de réunion, dont la plus grande salle pouvant accueillir des groupes de 450 personnes aura une vue sur le lac.


Enfin, La Cache du Domaine, à Thetford Mines, qui a ouvert ses portes en 2016, sera doté d'un nouveau spa de 4,5 M$ avant la fin du printemps. La direction de l'établissement attend également du financement pour la construction d'un centre de congrès de près de 10 M$.


RETOUR AU DOSSIER SE DÉPAYSER POUR MIEUX TRAVAILLER

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Un paysage hôtelier montréalais revivifié

Édition du 09 Septembre 2017 | Claudine Hébert

La réouverture du Fairmont Reine Élizabeth complètement rénové et la transformation du club Mount Stephen en ...

Hôteliers de père en filles

Édition du 11 Mars 2017 | René Vézina

FOCUS DRUMMONDVILLE. Le Québec compte plusieurs belles histoires de familles en affaires. À Sorel, par exemple ...

À la une

La véritable égalité passe par l'homme blanc

Il y a 57 minutes | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. La naissance de ma première fille m’a ouvert les yeux sur une triste réalité.

MTY-Imvescor: les points forts de la téléconférence

Le prix de 4,10$ pour Imvescor est un compromis entre un prix juste et celui que MTY était prête à payer.

Le cadeau empoisonné du patron

BLOGUE. Des avantages offerts par l’employeur sont parfois accompagnés d’une note fiscale salée. Faut-il les refuser?