Des normes de santé pour les entreprises

Publié le 22/01/2015 à 09:47

Des normes de santé pour les entreprises

Publié le 22/01/2015 à 09:47

Les chefs d’entreprises peuvent s’appuyer sur plusieurs normes, comme celle du Groupe entreprises en santé. Ayant déjà couronné plus de 50 entreprises (sur plus de 300 entreprises en démarche) depuis son lancement en 2008, cette norme de santé intervient sur quatre sphères : les habitudes de vie, les pratiques de gestion, la conciliation vie personnelle et professionnelle, et l’environnement de travail.


« Tout doit partir d’un engagement fort et clair de la direction. Elle doit s’assurer de mettre en place des pratiques favorisant un équilibre vie de travail et personnel, des valeurs de respect et de reconnaissance, en formant bien ses gestionnaires et en mettant en place un comité de santé mieux être», estime Mario Messier, directeur scientifique du Groupe entreprises en santé.


Des outils pour s’évaluer


Depuis janvier 2013, le Groupe CSA, le Bureau de normalisation du Québec et la Commission de la santé mentale du Canada ont mis sur pied une norme nationale regroupant des outils destinés à aider les entreprises à s’évaluer.


« Il s’agit d’une première mondiale, puisque ce système a été développé grâce à un comité d’experts qui s’est réuni pour examiner les normes existantes à l’échelle mondiale en vue d’aider les milieux de travail à mieux gérer cette problématique », explique Samuel Breau, gestionnaire du programme Santé mentale en milieu de travail à la Commission de la santé mentale du Canada.


Sa principale force ? Gratuite et volontaire, cette norme s’adapte aux réalités et objectifs de chaque organisation. « En regroupant différentes thématiques, comme l’incivilité et le respect en milieu de travail, le sens que les employés donnent à leur travail ou la manière dont est effectuée la gestion, cette norme permet aux employeurs d’évaluer leur performance sur ces éléments et de mettre en place un plan d’amélioration continue », explique Samuel Breau.


Plutôt que d’exiger l’adoption de mesures précises, elle permet aux entreprises d’évaluer leurs actions, en s’assurant par exemple que les sondages réalisés auprès des employés rencontrent bien les facteurs liés à la santé mentale.


Depuis son lancement, le guide de la norme nationale, disponible en ligne, a déjà été téléchargé près de 20 000 fois.


 

À suivre dans cette section

Un podium qui se consolide
Édition du 22 Septembre 2018 | Marie Lyan

image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La musique vous rend-elle plus productif?

BLOGUE. La plupart du temps, elle nous aide à travailler «vite et bien», selon une étude.

Comment bien exprimer votre reconnaissance au travail?

18/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Être reconnu des autres, ça permet de s'extraire du flou du quotidien au bureau. Ce qui est carrément vital.

À la une

À surveiller: Uni-Sélect, Osisko et Alibaba

Il y a 16 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Osisko et Alibaba?

Uni-Sélect se met en vente, le PDG quitte

Mis à jour le 18/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG quitte subitement et Uni-Sélect embauche JP Morgan pour un examen stratégique.

Et si je ne suis pas d'accord avec une décision de la direction?

Il y a 36 minutes | Isabelle Lord

BLOGUE INVITÉ. Le leadership durable peut aider à sortir de l'impasse.