Vers une autoroute verte transcanadienne ?

Publié le 08/11/2011 à 10:22

Vers une autoroute verte transcanadienne ?

Publié le 08/11/2011 à 10:22

Par Ulysse Bergeron

Traverser le Canada, d'Halifax à Vancouver, en voitures électriques en ayant la possibilité de faire le «plein d'électricité» à chaque 200 kilomètres. Trop beau pour être vrai? L'association Mobilité électrique Canada (MÉC) croit le contraire. Cet organisme qui fait la promotion du transport électrique souhaite paver la voie de ce qu'elle a déjà baptisé l'autoroute «verte» du Canada.


Ce projet permettrait de ravitailler les véhicules à des «stations d'énergie alternative» situées aux abords d'importants axes routiers du pays. Ces relais offriraient au même endroit du carburant fossile traditionnel ainsi que les infrastructures nécessaires pour recharger des véhicules électriques.


Toutefois, le réseau ne pourrait être efficace que si les bornes de recharge installées sont de niveau 3, estime Al Cormier, président de Mobilité électrique Canada. Ces bornes de recharge, dont la puissance dépasse 400 Volts, «permettraient de recharger un véhicule en 10 à 15 minutes seulement. Avec le développement des technologies, on peut espérer que le temps de recharge soit éventuellement semblable à celui d'un plein d'essence».


Mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres. L'idée a été lancée à l'occasion d’un salon dédié aux véhicules électriques qui se déroulait à Toronto en septembre dernier. L'association a profité de l'annonce pour faire parvenir le projet aux instances gouvernementales fédérales concernées. Al Cormier précise toutefois que de nombreux détails restent à régler avant d'envisager sa mise en œuvre : nombre de bornes, sites à favoriser, coût global de l'initiative.


Le projet de MÉC s'inspire d'une initiative américaine semblable : la West Coast Green Highway. Il s'agit d'un projet d'autoroute « verte » de plus de 2 000 km sur un tronçon de l'Interstate 5, un axe routier qui s’étire de Vancouver jusqu’au Mexique. Une fois terminée, celle-ci devrait traverser trois États, soit la Californie, l'Oregon et Washington. «Pourquoi le Canada ne se lancerait pas à son tour dans l'aventure ?» demande Al Cormier, soulignant que des initiatives similaires sont également développées en Allemagne et en France.


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le rival chinois de Tesla perd des plumes lors de son démarrage

Mis à jour le 12/09/2018 | AFP

Après le lancement d’un premier 4x4 urbain électrique, NIO avait annoncé vouloir le commercialiser dès 2020 aux É-U.

Apple entrera-t-elle dans l'automobile ?

Édition du 15 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le prochain axe de croissance d'Apple sera-t-il l'automobile ? La question nous est venue à l'esprit, il ...

À la une

Universitas en rappel

BLOGUE. Pourquoi pas une dernière chanson sur les REEE et Universitas. Musique!

Loi PACTE: la France questionne l'utilité sociale des entreprises

BLOGUE. La France étudie le statut d'entreprise à mission sociale. Montréal tient un sommet du leadership conscient.

Uni-Sélect se met en vente, le PDG quitte

Mis à jour à 11:35 | Dominique Beauchamp

Le PDG quitte subitement et Uni-Sélect embauche JP Morgan pour un examen stratégique.