Un 4x4 électrique pour les mines

Publié le 31/10/2011 à 11:23

Un 4x4 électrique pour les mines

Publié le 31/10/2011 à 11:23

Par Ulysse Bergeron

Pedno, une entreprise de la vallée de l'aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean, a développé un prototype de véhicule 100 % électrique destiné au secteur minier uniquement. Le Minautore, un quatre roues motrices, pourrait bien envahir les dédales des mines souterraines de la planète d'ici quelques années.

Le Minautore de Pedno a été conçu pour répondre aux exigences spécifiques du secteur minier. Compact et robuste, le véhicule possède la puissance suffisante pour transporter quatre personnes sur un plan incliné de 26 %. « Il est équipé de deux moteurs, un destiné aux roues arrière et l'autre pour celles à l'avant », explique Maurice Duperré, président de Pedno et instigateur du projet. Le véhicule est alimenté par deux groupes de six batteries qui totalisent 76,8 volts.

C’est dans la mine Niobec de Saint-Honoré, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, que l'entreprise a effectué des essais techniques de son unique prototype, dont le développement a requis un investissement frôlant le million de dollars, Résultat: sur un terrain plat et boueux à une vitesse constante de 30 km/heure, l'autonomie des batteries est de deux heures et demie ou 80 kilomètres.

Le temps de recharge dépend évidemment de la puissance du chargeur. Pour un chargeur de 12 ampères, le temps de charge est de 16 heures, tandis que pour un chargeur industriel de 140 ampères, la durée de charge chute à 2,5 heures.

L’entreprise a développé un système de recharge des batteries qui augmente la performance du véhicule. En descendant une pente détenant 15,4 % d'inclinaison, les batteries récupèrent jusqu'à 15 % de l'énergie utilisée pour gravir cette même pente. Un atout pour un véhicule oeuvrant dans les profondeurs des mines.

Développé pour les mines souterraines, le Minautore permet une double économie énergétique. Tout d’abord sur le coût de carburant. Le coût de charge quotidien s’élève en moyenne à 1,58 dollar. De plus, le véhicule électrique n'émet aucun gaz à effet de serre, ce qui, à grande échelle, permettrait d'économiser sur les frais engendrés par les systèmes de ventilation.

Pedno a entrepris le développement du Minautore en 2009. L'entreprise compte maintenant poursuivre ses essais technologiques dans la mine-laboratoire de CANMET. « Cela nous permettra de recueillir des données précises sur le véhicule », indique Maurice Duperré.

Le Minotaure pourrait conquérir d’autres marchés. « Nous développons des produits qui ont une portée mondiale », indique Maurice Duperré, ajoutant que Pedno cible l'ensemble du secteur minier. Éventuellement, chaque véhicule conçu pourra être adapté aux spécificités propres à l'environnement dans lequel il roulera.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le rival chinois de Tesla perd des plumes lors de son démarrage

Mis à jour le 12/09/2018 | AFP

Après le lancement d’un premier 4x4 urbain électrique, NIO avait annoncé vouloir le commercialiser dès 2020 aux É-U.

Apple entrera-t-elle dans l'automobile ?

Édition du 15 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le prochain axe de croissance d'Apple sera-t-il l'automobile ? La question nous est venue à l'esprit, il ...

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

14:38 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour à 15:42 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.