Acheter un véhicule électrique? Oui, mais pas à n'importe quel prix

Publié le 24/10/2011 à 16:36

Acheter un véhicule électrique? Oui, mais pas à n'importe quel prix

Publié le 24/10/2011 à 16:36

Par Ulysse Bergeron

Un fossé existe entre les attentes des consommateurs et ce qu'offrent les grands constructeurs de véhicules 100% électriques à l'heure actuelle. Trois éléments découragent les acheteurs de se tourner vers ce type de véhicules : le prix, l'autonomie des batteries et la durée de la recharge.


C’est ce qui ressort d’une étude de la firme de consultation Deloitte, publiée à la fin septembre.


«Les attentes en terme de performance et de prix d'achat sont tellement divergentes des offres actuelles qu'elles ne satisferaient que de 2 à 4% des consommateurs à l’échelle mondiale», lit-on dans ce rapport.


Selon Graig Giffi, un des responsables de l'étude chez Deloitte aux États-Unis, à court terme, la solution semble davantage venir des technologies hybrides plutôt que de l'électrification totale des véhicules. Il voit le secteur des véhicules électriques comme une « niche » au sein de la grande industrie automobile.


Menée simultanément dans 17 pays, l'étude révèle une différence d'intérêt marquée selon les régions. C’est en Chine et en Inde qu’une majorité de répondants (50% et 59% respectivement) considère sérieusement l'achat d’un véhicule électrique. « C'est une bonne nouvelle du fait que la Chine est le marché automobile le plus important au monde », a indiqué Craig Giffi lors du dévoilement de l'étude.


Au Canada, seulement 12% des répondants sont prêts à considérer sérieusement l'achat d'un véhicule électrique, tandis que 41% serait prêt à le considérer. Au Japon seulement 4% des répondants pourraient l’envisager sérieusement.


Les trois principaux freins


Le prix : moins de 20% des consommateurs interrogés se disent prêts à payer 2 000 $ de plus pour ce type de véhicule alors que, à lui seul, le coût d'un système de batteries s'élève à 10 000 $. Dans 11 des 17 pays sondés, De fait, la moitié des consommateurs souhaitent un prix d’achat inférieur à 20 000 $.


L'autonomie de la batterie : l'autonomie des batteries devra augmenter de façon significative pour satisfaire les attentes des consommateurs. Une majorité de répondants estime qu'une fois rechargés, les véhicules devraient permettre de parcourir plus de 320 kilomètres, soit plus du double de ce que les véhicules offrent à l'heure actuelle.


Le temps alloué à la recharge : la majorité des acheteurs potentiels interrogés (55%) veut recharger la batterie de leur automobile en moins de deux heures (et 23% désirent le faire en une demi-heure). À l'heure actuelle, le temps de recharge sur une prise standard de 110 volts peut nécessiter entre 10 et 20 heures.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour il y a 38 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.