S'approvisionner localement, un bon début

Publié le 13/11/2010 à 00:00, mis à jour le 12/11/2010 à 10:00

S'approvisionner localement, un bon début

Publié le 13/11/2010 à 00:00, mis à jour le 12/11/2010 à 10:00

Ce n'est pas parce qu'un produit est vert que l'entreprise l'est aussi. AEF Global a beau vendre des biopesticides et des fertilisants naturels, cela ne l'a pas empêchée de questionner ses pratiques. De cette réflexion est né un plan d'action, il y a un peu plus d'un an.


L'entreprise, créée en 1997, se spécialise dans les produits écologiques. En 2002, deux employés, Yannick Bidon, maintenant président-directeur général, et Érik Tremblay, directeur de la production, ont repris les rênes de la PME. " Nous faisons des produits écologiques, mais nous nous sommes aperçus qu'il y avait encore matière à amélioration, explique M. Bidon. Nous avons donc décidé de structurer notre démarche. "


Tout remettre en cause


La PME s'est d'abord entourée de professionnels. Ainsi, le Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) l'a aidée à étudier les conséquences de ses fertilisants sur l'environnement.


" Nous avons pris conscience que la démarche était beaucoup plus complexe que d'offrir simplement un produit vert ou qui semble l'être ", remarque le pdg de l'entreprise de Lévis. Certains produits utilisés par l'entreprise venaient d'Amérique du Sud et d'Asie. " Le transport avait un impact négatif. De plus, on connaissait rarement les conditions dans lesquelles les produits étaient récoltés. "


Ce constat a conduit les entrepreneurs à décider d'acheter localement. " Nous nous sommes associés à des pêcheries de la Gaspésie et du Nouveau-Brunswick pour valoriser les déchets de l'industrie de la pêche ", indique M. Bidon. AEF Global vend maintenant des fertilisants composés de farine d'arêtes de poissons ou de crustacés du Québec.


" Adopter les principes de l'écoconception est une démarche assez complexe ", reconnaît M. Bidon. " On analyse tout de nos produits, du bouchon à la bouteille, en passant par l'étiquette et les ingrédients. "



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Un plan à partir de 500 $
Mis à jour le 12/11/2010


Thermoplast récupère tous azimuts
Mis à jour le 04/11/2010

Sur le même sujet

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Terminé le charbon pour Exportation et développement Canada

EDC n’a pas reçu beaucoup de demandes d’investissements liés au charbon ces deux dernières années.

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.