Des rencontres au sommet en maillot et en peignoir

Publié le 14/09/2013 à 00:00, mis à jour le 12/09/2013 à 14:52

Des rencontres au sommet en maillot et en peignoir

Publié le 14/09/2013 à 00:00, mis à jour le 12/09/2013 à 14:52

Par Claudine Hébert

Prétendre que les réunions d'affaires sont chose courante dans les spas et centres de santé de la province serait mentir. Pourtant, ces environnements de détente gagnent lentement en popularité.


Dans la plupart des spas et centres de santé qui disposent de salles de réunions et d'événements, la clientèle d'affaires frôle désormais les 10 % de revenus. Au Spa Eastman, dans les Cantons-de-l'Est, ce marché atteint même les 15 % du chiffre d'affaires. Idem au Sibéria Spa, à Lac-Beauport, où le site se transforme en lieu de cocktail VIP au moins une centaine de soirées par année. Un créneau qu'exploitent d'ailleurs plusieurs spas nordiques.


En fait, tout le monde craque pour ces lieux propices à la détente, aménagés principalement en forêt ou au bord d'un cours d'eau. Le hic, c'est de devoir s'exhiber en maillot ou peignoir devant ses collègues et le grand boss, un obstacle qui désenchante plusieurs participants... surtout les participantes.


Ce malaise a amené le Nordik Spa-Nature, à Chelsea dans l'Outaouais, à trouver une solution. «On offre aux participants la possibilité d'utiliser nos infrastructures lors d'une prochaine visite sans les collègues de travail. Cette option de certificat est utilisée dans plus de 75 % des réservations d'entreprises», fait savoir Marianne Trottier, porte-parole du Nordik Spa-Nature.


Certaines entreprises utilisent justement ces endroits pour déstabiliser leurs employés. C'est le cas d'une agence de publicité montréalaise qui a récemment rendu visite au Spa Balnéa, à Bromont. «Le patron a insisté pour que la réunion se déroule en peignoir afin que tout le monde perde ses repères», rapporte Stéphanie Émond, propriétaire du Balnéa.


Un geste qui fait sourire la propriétaire du Spa Eastman, Jocelyna Dubuc. La doyenne des propriétaires de spa au Québec s'est bâti, depuis 1977, une fidèle clientèle d'affaires dans les secteurs des communications, financiers et industriels. Elle rêve de voir, un jour, les membres d'un CA se réunir en peignoir.


«La clientèle d'affaires constate peu à peu les bienfaits d'un lieu calme qui favorise l'oxygénation du cerveau. Cela leur permet d'être plus performants pour discuter des enjeux sérieux de leur entreprise et de créer des ouvertures auprès de personnes qui ont l'habitude de résister aux changements», souligne la propriétaire du Spa Eastman. Jocelyna Dubuc est convaincue que les spas deviendront, d'ici 10 ans, un art de vivre naturel pour les entreprises.


En attendant, les Finlandais, eux, n'ont plus besoin d'être persuadés des avantages du spa. Particulièrement le secrétaire d'État finnois, Pertti Torstila, qui a fait aménager un sauna dans presque toutes les ambassades finlandaises de la planète pour y organiser des réceptions...


SPA BALNÉA


Pour petits et grands groupes


De loin le plus bel aménagement de spa nordique de la province - la vue sur le lac Gale et les monts Sutton est renversante -, le Spa Balnéa, à Bromont, fait fureur. À tel point que la propriétaire, Stéphanie Émond, dit refuser au moins deux fois par semaine des demandes de réservation à la journée de l'emplacement complet par des organisateurs d'événements. «Notre clientèle régulière demeure la priorité de l'établissement», soutient-elle. Cela dit, les petits groupes de 10 à 50 personnes sont les bienvenus dans les trois salles de réunions de l'établissement, y compris les groupes de 200 personnes qui réservent le Club de plage en période estivale... en dehors des heures d'ouverture.


AUBERGE LE PORTAGE


Affluence accrue


Reconnue à l'échelle de la province pour ses soins de santé, cette auberge de Notre-Dame-du-Portage, dans le Bas-Saint-Laurent, vient d'investir 2 millions de dollars pour attirer la clientèle d'affaires. Des améliorations comme la modernisation des 50 chambres, la réfection de la verrière qui surplombe le fleuve et le réaménagement du hall d'entrée. Et ça fonctionne. «J'obtiens déjà 5 % d'augmentation de réservations de la part d'entreprises cette année. Et j'ai des dizaines de demandes d'infos pour l'année 2014», note le propriétaire, Alexandre Defoy. Il souhaite accueillir une vingtaine d'événements d'affaires par année. L'endroit, qui peut recevoir aisément des groupes de 4 à 70 personnes, se prête aux réunions de cadres, aux conseils d'administration, aux voyages de motivation et aux ateliers de formation.


SPA EASTMAN


Menu hypertonique


Fondé en 1977, ce centre de santé est l'un des mieux organisés du Québec pour accueillir la clientèle d'affaires. L'endroit propose 45 chambres, 5 salles de conférence pouvant accueillir de 10 à 50 participants, un menu hypertonique sans gluten ni produits laitiers, des vins biologiques, une zone de thermothérapie, des dizaines de salles de soins et plus de 325 acres de terrain pour prendre l'air. Jocelyna Dubuc avoue qu'elle perd encore de la clientèle d'affaires parce que les chambres n'ont pas de téléviseur. «Les gens craignent de s'ennuyer. Mais une fois qu'ils goûtent au produit, ils reviennent. Tous. Après tout, on a le Wi-Fi et une foule d'activités sur place.»


LE NORDIK SPA-NATURE


Nouveaux espaces


Pour mieux servir sa clientèle d'affaires qui croît de 2 à 3 % par année, le Nordik, à Chelsea, procède actuellement à l'aménagement d'un deuxième chalet. Cette nouvelle infrastructure, d'une capacité d'accueil de 24 personnes, s'ajoute au Lodge pouvant déjà accueillir 20 personnes. Cela fait partie d'un investissement de plus de 4 M$ comprenant trois nouveaux saunas, une piscine à débordement et un lounge avec bar. La nouvelle salle, qui jouira d'une vue impressionnante sur Gatineau, Ottawa et les collines de l'Outaouais, sera accessible dès novembre. La construction d'un hôtel comptant une centaine de chambres est prévue pour 2015.


SIBÉRIA SPA


Soirées VIP


Dans la région de Québec, les réunions de jour dans les spas nordiques n'ont pas la cote. Faute de clientèle, le Nordique, à Stoneham, a dû transformer sa salle de conférence en salle pour employés. Même son de cloche au Sibéria Spa, à Lac-Beauport. «On a beau offrir aux entreprises un forfait réunion tendance très abordable, qui comprend repas table d'hôte, une pause café et l'accès aux bains, la formule ne lève pas», avoue Michel Carrier, propriétaire du Sibéria Spa. En revanche, dès que les portes ferment au grand public à 20 h 30, place à la fête pour des groupes de 50 personnes. Compte tenu du succès de ces soirées VIP, 2 M$ seront bientôt injectés pour doubler la capacité d'accueil des lieux.

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Pourrez-vous survivre à la nouvelle concurrence chinoise?

Mis à jour le 21/10/2017 | François Normand

ANALYSE– La Chine vient de lancer une réforme majeure qui affectera plusieurs entreprises canadiennes et occidentales.

Bombardier goûte à la médecine qui a fait son propre succès

Mis à jour le 21/10/2017 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. La vente récente du contrôle de la CSeries poursuit une tendance historique.

Vidéo: vers une récession en 2020?

21/10/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION– La prochaine récession pourrait survenir en 2020 au Canada, selon Fiera Capital.