Des hôtels de la Gaspésie unissent leurs forces

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Février 2016

Des hôtels de la Gaspésie unissent leurs forces

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Février 2016

Par Claudine Hébert

Depuis l’été dernier, grâce à un investissement de 8 M$, le Riôtel Matane arbore un nouveau look avec ses panneaux de bois naturel.

Les hôtels de la péninsule gaspésienne veulent leur part de marché des congrès provinciaux. Et, pour y parvenir, ils comptent sur l'aide de leurs meilleurs ambassadeurs : les Gaspésiens.


RETOUR AU DOSSIER : RÉUNIONS ET CONGRÈS


 Pour la première fois, quatre établissements hôteliers de la Gaspésie touristique, soient le Riôtel Matane, l'Hostellerie Baie Bleue, à Carleton-sur-Mer, l'Hôtel des Commandants, à Gaspé, et le Gîte du Mont-Albert, dans le parc de la Gaspésie, unissent leurs efforts. «Nous sommes des concurrents situés aux quatre coins de la péninsule. Pourtant, si nous voulons faire rayonner la région auprès des organisations provinciales, nous devons absolument travailler ensemble», dit Stéphane Boudreau, copropriétaire et directeur général de l'Hostellerie Baie Bleue.


Lors d'une campagne de promotion officielle qui sera lancée au printemps prochain, ce groupe de quatre hôteliers, en collaboration avec l'Association touristique régionale de la Gaspésie, souhaite interpeler les élus, les chambres de commerce et les entreprises de la région. «On juge que plusieurs centaines de Gaspésiens sont membres d'une association provinciale. Un bon nombre d'entre eux siègent à des conseils d'administration. Ce sont eux que nous devons cibler. Il faut les convaincre que la Gaspésie possède autant d'atouts, sinon plus, que les autres régions pour la tenue d'événements majeurs de 200 à 400 personnes», soutient Stéphane Boudreau.


La nature - présence de la mer, rivières aux eaux limpides et massif des Chic-Chocs - est l'un des principaux attraits qui distinguent la Gaspésie. Le produit hôtelier, qui a bénéficié d'investissements de plusieurs millions de dollars ces dernières années, y contribue aussi. Les quatre hôteliers qui mènent l'offensive ont investi près de 15 M$ au cours des trois dernières années pour offrir une qualité d'hébergement et de salles dignes des grands centres.


Des activités à longueur d'année


La clientèle d'affaires était déjà au rendez-vous. Un client sur deux fréquente ces hôtels pour des raisons d'affaires, sauf au Gîte du Mont-Albert, où ce motif compte seulement pour un peu moins de 15 % de la clientèle. «Nos établissements accueillent plus d'une cinquantaine d'événements d'affaires par année, dont près d'une dizaine de congrès provinciaux. Le reste, ce sont principalement des rencontres régionales, des séances de formation ou des colloques qui réunissent des participants du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie», précise Nathalie Blouin, vice-présidente, ventes et marketing, du Groupe Riôtel, et présidente de l'Association touristique régionale de la Gaspésie.


Mais le but ultime des hôteliers de la Gaspésie est le prolongement des mois d'ouverture de leurs établissements. Un des exemples se trouve du côté de l'Hostellerie Baie Bleue.


«Avant que nous achetions cet hôtel en 2007, il suspendait ses activités de novembre à mai. Aujourd'hui, il est ouvert à longueur d'année», signale Stéphane Boudreau. La raison : la construction en 2009 d'un centre de congrès de 10 000 pieds carrés, comprenant une salle de plus de 6 000 pi2, au coût de 7 M$. Il est annexé à l'Hostellerie Baie Bleue & Golf, qui a injecté 3 M$ pour rénover ses 90 chambres.


Le centre accueille une trentaine d'événements d'affaires par année. Une dizaine d'entre eux sont des congrès majeurs de 200 à 400 personnes, dont 3 ou 4 sont d'envergure provinciale. «Avec la nouvelle offensive congrès, on souhaite doubler ce type d'événements au cours des trois prochaines années», indique M. Boudreau.


Réunion sur la pointe gaspésienne


À l'Hôtel des Commandants, à Gaspé, le prochain objectif consiste à augmenter le nombre d'événements d'affaires de 100 à 200 personnes. «Pour le moment, nos grands événements sont des mariages. On compte seulement deux à trois événements d'affaires majeurs par année. Et un seul d'entre eux en 2015, le congrès de Hockey Québec, était d'envergure provinciale», indique Pascal Denis, propriétaire et directeur de l'hôtel.


L'établissement a entamé des travaux de rénovation d'un demi-million de dollars afin de renouveler le décor du restaurant et de moderniser toutes les salles de bains de l'hôtel. Actuellement, la plupart des six salles de réunion sont occupées de trois à quatre fois par semaine pour des réunions de 10 à 20 personnes. La clientèle d'affaires, principalement régionale, représente tout de même la moitié des revenus de l'établissement de 70 chambres.


La métamorphose du Riôtel


Le Riôtel Matane n'est pas en reste. Depuis l'été dernier, grâce à un investissement de 8 M$, l'établissement de la famille Rioux arbore un nouvel aspect avec ses panneaux de bois naturel. Il offre 96 chambres, au design récemment revu, et une nouvelle section composée de 27 chambres, dont 14 ont vue sur le fleuve, un nouveau resto, un spa et une piscine intérieure. L'établissement en a profité pour agrandir son espace réunion, qui totalise plus de 4 900 pi2 modulables en six salles.


Les retombées se font déjà sentir. «Moins d'un an après la fin des travaux, on enregistre une augmentation d'au moins 27% de nos revenus», souligne Nathalie Blouin.



Colloque dans les Chic-Chocs


Il y a deux ans, la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) a investi près de 1 M$ pour rénover les chambres du Gîte du Mont-Albert, situé au coeur du parc de la Gaspésie. Son directeur général, Simon Marinier, souhaite pouvoir prolonger la période d'ouverture de l'hôtel en avril, mai et novembre.


«En temps normal, le Gîte est ouvert de juin à octobre, et du 26 décembre à mars. En réservant hors saison, les organisations ont le privilège d'avoir l'établissement à eux seuls», dit-il.



Cet hôtel de 48 chambres ne possède pas d'installations pour accueillir des congrès majeurs. Par contre, il réunit les conditions parfaites pour la tenue de colloques, de retraites fermées et de conseils d'administration. Plusieurs regroupements de professionnels s'y donnent déjà rendez-vous chaque année.


RETOUR AU DOSSIER : RÉUNIONS ET CONGRÈS


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Concentrez-vous sur l'essentiel

Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert

Pourquoi certains événements attirent-ils plus de gens que d'autres ? Qu'est-ce qui fait qu'un lancement de produit ...

N'oubliez surtout pas les détails logistiques

Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert

Aujourd'hui, plus de la moitié de la recette d'un événement gagnant repose sur des détails logistiques. « ...

OPINION Comment limiter le taux d'absentéisme
Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert
Jouez la carte du sport !
Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert
Raffinez les détails
Édition du 08 Septembre 2018 | Claudine Hébert

À la une

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Bourse: Apple fait flancher Wall Street

Mis à jour à 16:42 | lesaffaires.com

REVUE DES MARCHÉS. L'exercice avait pourtant commencé dans le vert, les investisseurs étant encouragés par l'inflation.

Titres en action: Canada Goose,Canopy, Premium Brands, Alstom, Tencent, Samsung...

06:53 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.